Même pas mal

Bon alors, c’est simple:
D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 536

Bon juste je vérifie une fois quand même:
D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 234

Ah? bon attend je recommence:
D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 786

Comment ça?
D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 634

MAIS EUUUUUUUH.
D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 356.

MAIS QUI A TRUQUE L’ORDI QUAND MÊME!!
D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 576

Petit Jésus, si j’ai fait quelque chose qui t’aurait blessé, je te demande pardon et si tu m’aides je m’engage à prier plus souvent le soir, et aussi rappelle toi que je dois déjà enfanter dans la douleur alors tu vas pas non plus ajouter la compta quand même.

D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 567 876 346

TU M’ETONNES QUE LES EGLISES SONT DESERTEES TIENS!!!!

– Allô Papa? J’ai un problème avec ma compta et …
– QUOI??? C’est maintenant que tu t’y prends pour faire ta compta? Non mais ma pauvre fille tu finiras en taule hein. Spa possible d’être aussi inconsciente et désorg….
– CLIC.

Ahem. ZEN.

D 189 = Somme D11 + D 65 + D98 + D123 + D 188 = 8 196

Bon, beh, je reviens quand j’ai buté un ordi ou deux à coup de comptable moi tiens…

Mais euh

20060324

– Mon amour, qu’est-ce que tu voudras faire mercredi pour ton anniversaire?
– …
– OH OH Si on allait aux bains du marais et pis je t’offrirais un méga-massage et après on irait faire des câlins au hammam?
-…
– OOH ou alors si on allait dans un bon restaurant gastronomique, le nouveau Lucas Carton par exemple, et pis tu pourrais prendre du très bon vin?
– …
– Aaaaaah et sinon on peut aller passer la nuit au château de Montvillargenne comme ça on fait un bon dîner et aussi on peut aller faire un hammam avant de se coucher…
– …
– Ou alors tu préfères que je te cuisin…
– Non mais en fait mercredi y a les 1/4 de finale. Tu sais ça va être un beau match hein.
– …
(Tiens, je suis accro au boucleur de cheveux)

Limules way of life

20060322A la demande générale (comment ça non ?), voici un limule.

Les limules datent de l’époque préhystérique, à laquelle ils se sont trouvés sympathiques et avenants, et du coup, ils ont pas évolué depuis. Ce qui fait qu’à ce jour, l’aspect limulesque manque de modernisme, il fait plutôt années 30 art déco. Bon là, pour vous attendrir, je lui ai fait des kro mignonnes pitites pattes, avec une tête de Némo (même que j’ai hésité à lui faire des zébrures mais quand même, c’est un bloug sérieux ici), mais en vrai, on voit pas la tête qui est coincée dessous, et en plus ils ont des pattes dégueus d’araignées. La vie du limule, c’est Zola chez les Thénardier un jour de Mistral à Walnut Grove.

Parce que d’abord, le limule aime manger des langoustes et des crevettes (en même temps, ça va, y en a qui se refusent rien). Or il vit dans la vicinité proximale de villages de pêcheurs qui se sont unilatéralement et sans consultation préalable de limule s attribué le monopole des langoustes et des crevettes. C’est qu’au prix où ça coûte, mon pauvre Maurice.

Du coup, pour se débarrasser de leurs fiers concurrents langoustiers, cette bande de fourbe de pêcheurs attendent que les limules partent en vacances estivales sur la côte entre potes limules, pis viennent les cueillir sur les plages afin de s’en servir comme engrais. Et là, ce qui fait de la peine, c’est que le limule a une tronche de pelle et que du coup, les gens, ils hésitent pas à se servir de certains limules pour en pelleter certains autres. C’est la-men-ta-ble, mais pratique.

De plus, le limule fait jamais l’amour, ce qui est pas une vie, voyons. Il se contente de féconder les œufs dans un trou de sable que Madame Limule a creusé à la sueur de son front, même que c’est pas facile, même quand on a une tronche de pelle. Seulement voilà, le limule est un grand romantique au fond. De frustration, il s’accroche à sa femme super fort, et il reste comme ça des heures, crocheté, même que ça m’étonnerait pas que ma coiffeuse diagnostique un gouffre affectif résultant d’un complexe d’œdipe non réglé. Et là, les Japonais qui sont jamais les derniers pour la déconne et manger des trucs qui sont pas de notre galaxie (mais qui l’ont traverséééééééééée, Caaaaaaaapitaaaaaaaaiiine Flaaaaaaaaamme), en ont profité pour décréter que tiens, comme les limules sont accrochés, ça serait-y- pas un aphrodisiaque, tiens. On va les becqueter pendant qu’ils se bécotent, ça va nous donner de l’ardeur.

Pour finir, le limule, qu’i l faut toujours qu’il se fasse remarquer en fait, a le sang bleu. Et quand par chance le limule s’est pas fait pelleter la face par un coupin à lui, ni boulotter par un japonais à demi-molle, on l’acrape, ou lui prélève 80%de son sang, on lui fait une croix sur le dos pour le reconnaître, et on le rejette à la mer, comme ça, sans même lui filer une tartoche de pâté ou un babybel au jus d’orange comme au service d’Hématologie de l’hôpital Bichat.

Tout ça pour dire :

  • Que le limule est pas véloce, mais que c’est pas sa faute hein (d’où l’expression « Je me suis levée avec la célérité du limule »).
  • Que je soutiens la cause des limules du monde entier (à part pour les 35 heures, sinon après, il y plus personne au bureau le vendredi après-midi et ça c’est carrément pas pratique)
  • Que Steuplé, si jamais je suis réincarnée, steuplé le limule si on pouvait éviter…

Froâââââââ!!!!!

20060320

Ben alors le Kube Ice, c’est KRO Rigolu quand même hein… Il fait -5° dans le bar glacé, Vodka à volonté, et même qu’on vous prête une doudoune et des moufles pour attraper les verres en glaçons. Hi hi.

Bon à part que:
– Merci comment j’ai galéré pour trouver des gants assortis à mon bonnet
– Merci comment le Chéri a dû me porter d’en haut des escalier rapport qu’avec ce froid, on a beau manger des caramels à la mangue, la Grey Goose, ça te tue un ténia quand même
– Merci comment les fromages au lait cru étaient trop bons, déjà que j’étais glamour en train de baver sur le canapé en fourrure, avec le parfum Camembert de Normandie + Beaufort, c’est encore pas ce soir-là que j’ai emballé (alors que j’avais passé 8h38 à me friser les cheveux pour l’occase)…

Vitesse Lumièèèèèèèèèèère

Lecteur, je suis sur le point de te faire une révélation, trop ça va te faire une belle jambe d’aluminium télécommandée.

Le matin je me réveille à 7h45, je passe à la cuisine me faire un café au lait et une pitite brioche, je ramène mes provisions dans la salle de bain, et là, je me mets dans un bain en écoutant Stéphane Paoli. Trop c’est le bonheur, limite ça me motiverait pour me lever mais sauf qu’en fait non.

Au mépris des règles les plus élémentaires d’économie domestique, d’écologie, et de dermatologie (Arrrrrrrgh) je macère ainsi dans mon jus de fesses jusqu’à la fin de la revue de presse à 8h40 (oui c’est long mais je vous ferais dire que je gagne trop du temps vu que je prends le piti dej dans le for intérieur de la baignoire), afin d’être prête à 9 heures et arriver au bureau à 9 h15. Le lavage de dents prend 3 mn, le séchage des cheveux 7 mn, le maquillage, je zappe (je peux me permettre vu que juste des fois on me confond avec un raton laveur au beurre noir mais sinon çaaa vaaa) sauf en cas de plaidoirie, habillage en 5 mn sauf si je dois mettre des collants (prévoir 5mn de plus rapport que j’essaye 3 paires en moyenne avant de tomber sur une qui est en bonne santé, et pis des fois j’ai un ongle qui dépasse et là c’est le drame).

Mais sauf que des fois, quand Chatounet (oui, le Chéri s’est rebellé parce que je l’ai appelé « Mon Amour » en public. Son nouveau petit nom est donc Chatounet. Ça lui va bien, c’est viril et discret en société) n’est ni en Espagne, ni en Russie, ni au Pérou ni même en Suisse (non mais même pas mal je voulais épouser un marin moi toute façon) (vous arrivez à vous repérer dans toutes ces parenthèses?) (Non parce que sinon, vous me le disez hein) (et pis je mettrais moins de parenthèse) (mais quand même ça sera dur, je les aime les parenthèses), alors je me télé transporte par la seule force du RER jusqu’à sa maison d’Enghien, Station balnéaire qui a la particularité d’avoir une orthographe que toujours j’y arrive jamais.

A Enghien, le programme est un pwal différent, puisque Chatounet dans son lit, c’est une genre de tique. Pour le décrocher, je vous remercie de bien vouloir préalablement le gazer à l’Ether, sinon ses crochets font des trous aux draps. Donc le bain est remplacé par la mise au point par moi-même de subterfuges à caractère culturel, sportif, culinaire voire sexuel afin de le déscotcher de sa couette.

Ce matin, j’avais donc établi le programme ci-joint ci-dessous infra comme suit:
– Levé: 7h00
– Piti Dej till 7h30, oui parce que les Mamours devant de piti dej, c’est coule
– Douche+tout le tralaladondaineetdondon jusqu’à 8h, vu que je me pèle grave les miches dans la douche alors du coup ça me prend pas longtemps (surtout que Chatounet a fait tarzan avec le tuyau de douche pour déconner, mais que le mur l’a trop mal pris et il a libéré le bitoniot qui tenait la douche toute seule, ce qui fait que la douche maintenant, en même temps il faut la tenir et se savonner les pieds, ce qui est pratique comme moi je suis évêque. Par contre on a bien rigolé sur le coup du Tarzan).
– Départ 8h15 après la galoche (elle dure longtemps celle-là vu qu’on vient de se laver les dents).

A 7h, contre toute attente, le réveil a sonné de façon fort impétueuse, ce qui lui a valu un coup de tatane immédiat dans sa face.
J’ai donc refondu le programme suivant:
– Levé: 7h30,
– Piti Dej jusqu’à 7h45, Zappage de mamours dans les tartines de beurre
– Douche jusqu’à 8h15, Zappage de galoche matinale

A 7h30, ce crétin de réveil qui doute de rien s’est remis à piaffer, ce qui m’a valu une torgnole immédiate du Chatounet qui a voulu atteindre mon côté de lit de son bras puissant sans se soulever. Un nouveau programme s’imposait:
– Levé: 7h45
– Zappage du Piti Dej mais c’est pas grave de toute façon on est gras comme des marcassins sauvages
– Douche jusqu’à 8h15

A 7h45, l’abruti à aiguille a retenté sa chance, toutefois de façon bien plus courtoise. Las, Chatounet lui a réglé son compte à coup d’oreiller. Nouveau programme:
– Levé 8h
– Douche avec impasse sur le lavé de cheveux et les dents
– Enfilage du minimum vital de fringues et emportage du décoratif pour terminer dans le RER

A 8h, mais qui c’est qui m’a tricoté une andouille de réveil pareil, personne a sonné.
Levé d’une paupière: ARRRRGHHHHHHHH 8h45!!! Sa mère en espadrille!!!! Hurleu-je.

Et là, croivez moi ou pas, Chatounet s’est levé d’un bond. Juste avant d’aller faire pipi, et de retourner se coucher, c’est vrai tout de même il a bien droit à se faire chercher un peu les poux le matin comme tout le monde.

9h15. L’heure est grave, mais Chatounet n’a plus de poux, et en plus pour rigoler je lui ai fait des dreads mais, ça tient pas il a trois poils sur le caillou.

Départ, 9h45, trop on est d’une célérité à couper le souffle, mais sauf qu’à part qu’on dirait des limules qui se promènent.

Et là, c’est la catastrophe climatique de degré 6 sur l’échelle de Richter: VOUS AVEZ PAS ARRETE DE ME STRESSER MEME QU’A CAUSE DE VOUS J’AI OUBLIE MON BONNET ORANGE!!!

Rectificatif: A la fuite de proteftafions vives que un peu je me fuis fais caffer la bouffe, ve tiens de mon plein gré à préfiver le point fuivant: Chat… euh, ve veux dire, Le Féri a une feveulure fatoyante et onduleuse même que des fois on le confond avec un lion de profil, alors ve tiens à m’ecfcuver pour fi vamais vous avez cru qu’il avait trois poils sur le caillou, en fait f’est vufte ma technique de dread qui est pas au point

De pourquoi Georges W. Bush s’appelle Georges W. Bush

20060314

Je parle de mon chat.

Oui, j’ai appelé mon chat Georges W. Bush. J’avais hésité au début. C’est que c’est compliqué de choisir un prénom. Ma cousine m’avait dit: Oh beh, tu t’embêtes pas hein, s’il est noir, tu l’appelles Noiraud, s’il est gris, tu l’appelles grisou, et s’il est blanc, tu l’appelles blanquet et pis c’est tout.

On m’avait également suggéré « Rocco ».Car ce chat vient de chez Monsieur le vétérinaire de par de vers chez mes parents, qui, en matière de Je-te-file-un-bébé-animal-trop-c’est-une-pure-race, est un escroc de toute première catégorie. Son plus beau forfait est L’épagneul-breton-parents-champions fourgué à mon Grand-Père, qui quand il a grandi s’est révélé être un genre de griffon croisé avec un cochon d’Inde à poils ras, avec un rien du mouton irlandais au niveau de son oreille gauche.

Monsieur Vétérinaire sait très bien que normalement, je serais une fille plutôt équilibrée (quoi?), mais qu’en présence d’un chat/lion/Tigre/bébé/Yvan Attal, ça devient Niaise land à tous les étages, bouche ouverte, regard vide, chamade cardiaque et petits cris rappelant vaguement la fouine en rut un beau matin de printemps dans les vertes collines du Montana oriental.

C’est comme ça qu’il m’avait appelée un matin, de sa voix parfaitement innocente et machiavélique, pour me dire que la commande des sacs de 50kg de croquettes de mon père était arrivée (oui, ben du coup à force de Niaise land, j’avais ramené à mes parents un total approximatif de 17 chats mais c’est parce qu’ils étaient kro mignons ou kro moches mais justement, personne les aimait peuchère tout de même), si je pouvais venir la chercher, merci, non mais de rien, mais je t’en prie, c’est un plaisir, non penses-tu tout le plaisir est pour moi.

Et là, quand je pousse la porte de la clinique vétérinaire, c’est le drame. Le vétérinaire a tout prévu. Le piège se referme:

– Tiens on m’a porté un chaton, tu veux venir le voir dans la salle du fond?

– Oh tu sais je suis un peu pressée là

– NON IL FAUT QUE TU VIENNNES!!! Euh, je veux dire, siiiiii vieeeeeeeeens paaar lààààà, hin hiiiiiiiin (rire diabolique)

– Euh, bon d’accord.

Et là le chaton (7,5kg, 75 cm de long, 56 cm au garrot à peu près) se jette dans mes bras.

– Oooooooooooooooooooooooooooooohh qu’il est meuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhgnon et qu’en plus il m’aiiiiiiiime regaaaaaaarde.

– Oui c’est dommage hein.

– Quoi dommage?

– Beh que je sois obligé de le piquer dans 2 heures là. Que voulez-vous ma bonne dame, on a beau être un chartreux pure race, les gens n’ont plus de cœur de nos jours.

– QUOI?? Mais…Mais…C’est pas possiiiible quand même!!!

– Beh si. Trop dommage que tes parents ont menacé de te faire piquer si tu ramènes un autre chat

– ATTEND MON PERE IL ME COMMANDE PAS OK!! Je fais ce que je veux avec mes cheveux même ET JE SAUVERAI CE CHAT AU PERIL DE MA PROPRE EXISTENCE.

– Ok beh sa caisse est prête hein. Salut à bientôt.

– Ah. Damned.

Monsieur le Vétérinaire, dont la fourberie est d’une extrême intégrité, avait pris la précaution de ne pas castrer Chouchou, de sorte qu’on croit qu’il était trop jeune pour l’opération, vu que vous voyez bien que c’est un chaton voyons.

Or Chouchou avait fait sa puberté en 1932. D’où la suggestion de Rocco car Chouchou n’ayant jamais connu l’Amour, un petit grattage de dos par Léa provoquait instantanément l’apparition de son appendice viril, ma foi de taille très honorable pour un petit chaton.

Finalement, eu égard à son regard vif de type Garfield du lundi, à sa cruauté légendaire et à son QI très développé (« Oh p’tin y a un truc qui bouge là, GNAP!! Miaaaaaaaaaaaou euh, Rôô c’était ma queue »), et aussi au fait que son ancienne maîtresse l’avait baptisé Babouche (ce qui fait que normalement le son « Bush » aurait dû le stimuler mais en fait non, pas autant que le crépitement de la croquette), Chouchou a été rebaptisé Georges W. Bush.

Ça lui va super bien. Tiens, essayez de l’appeler pour voir? Non, ça marche pas?

Poisson Pané – Banane

20060309Hier, j’ai passé la journée à essayer d’arranger les affaires d’un client qui s’en est collé pour l’équivalent du PIB du Vanuatu en progiciel qui marche pas, et qui a signé un contrat qui dit à peu près:

Article 1: La société qui t’entu… euh, on veut dire qui te vend le logiciel a toujours raison, même quand des fois elle disparait sans laisser d’adresse et qu’elle te laisse avec ton progiciel qui bugge sa mère, et que de toute façon, il faut avoir fait Science Po, Polytechnique et un LLM de cuisine Austro-japonaise pour comprendre le mode d’emploi

Article 2: Si jamais tu as la sensation que le progiciel fait n’importe quoi, c’est normal, il est pas du tout au point mais on te le vend quand même, et même que c’est pas notre faute

Article 3: Si le client a un peu raison, on dirait que quand même c’est la société qui a vendu le prologiciel qui aurait raison quand même

Article 4: Sous réserve des articles 1 et 4, si jamais le client voudrait quand même essayer d’engager la responsabilité de la société qui a vendu le prologiciel, le client devra prouver que l’arrière-grand-mère de la société qui a vendu le progiciel s’est laissé pousser des ailes et a appris à voler, et ce, dans un délai de 35 secondes à compter de la signature du présent contrat

Article 5: En cas de litige, ce qui étonnerait vachement la société qui vend le prologiciel vu qu’elle a toujours raison, le Tribunal compétent sera la chambre internationale d’équitation guatémalto-uzbek.

Même pas mal super facile à part que ça m’a un peu fondu le lobe pariétal droit.

Autant dire qu’hier soir en rentrant dans la tanière du Chéri, j’avais l’énergie de la limace asthmatique dépressive, et que mon petit camarade de jeu pouvait se gratter Marcel pour que j’envisage la possibilité de faire un brin de cuisine.Je sens déjà le regard lourd de sous-entendus de la bande de féministes qui sévit de par les bloug: oui, c’est moi qui fait la cuisine. Le Chéri parfois est pris d’une envie de faire des sauces vinaigrettes de son invention remarquez (Exemple: tiens, si je mettais de l’arôme Maggi avec du citron, un peu de muscade et du vinaigre de framboise?), mais la plupart du temps, c’est moi. Je vous rassure. Il y a partage des tâches hein. Pendant que je fais à manger, il regarde l’Equipe.Bref.

La fatigue intellectuelle et musclière s’étant emparée de l’ensemble de mon petit corps, j’ai saisi de la main gauche la porte du congèl, de la main droite un paquet de poissons carrés, que j’ai jetés dans une poêle sans ajouter de matière grasse rapport au mode d’emploi qui le stipulait et au hurlement du nouveau pèse personne le soir dans la pénombre de la salle de bain alors qu’il se trouve investi par la légère surcharge pondérale du Chéri.

Après les langoustes à l’armoricaine, la côte de veau à la Normande, le canard à l’Orange, le poulet au gingembre et à la noix de coco, le gigot aux cèpes, la pintade aux girolles, le lapin à la moutarde, la marmite dieppoise et le Bœuf Bourguignon, j’étais quand même assez angoissée par rapport au verdict du Chéri. Terrifiée même, à l’idée d’avoir violé la règle d’or dictée par Biba & Co, selon laquelle en matière de cuisine et de sexe, NON NON NON NE PAS SE RELÂCHER, chaque jour être imaginative et originale ATTENTION.

Et ben je vous donne l’an mille.

Le Chéri, les yeux rivés sur le match Lyon/Une-équipe-de-Vickings-de-deux-mètres-par-trois-au-nom-imprononçable, a introduit la poiscaille dans sa bouche pulpeuse, a fermé les yeux de plaisir, laissant apparaître ses longs cils de jais, a posé sa main sur la mienne et a laissé échapper un

Hmmmmmmmmmm, c’est si bon les poissons panés……..Merci……..

.

Ça m’a rappelé l’histoire de Grand-Papa. Grand-Papa chaque jour que Dieu fait réclamait à sa femme LE plat à la banane que lui préparait feu sa mère alors qu’il rentrait de l’école. Grand-Maman était quant à elle bien ennuyée. Elle avait essayé TOUTES les recettes de bananes de son livre de cuisine, s’était acheté les fiches Elle, et avait même fait des inventions culinaires pour satisfaire son époux. A chaque fois qu’on allait chez Grand-Maman, on avait pour le dessert des bananes au caramel, des bananes flambées au rhum, des charlottes à la banane, des tartes à la banane, des crumbles à la banane, des gâteaux bananiers… Sans succès. Grand-Papa répétait inlassablement:C’est bon, mais ce n’est pas LE bon plat de maman.

Et pis un jour, Grand-Maman gardait un de ses petits-enfants. Après lui avoir donné sa panade, elle coucha l’enfant, laissant l’écuelle du bébé sur la table pendant qu’elle lui racontait une histoire. Grand-Papa qui avait connu les tickets de rationnement pendant la guerre (raison officielle), et qui était gourmand comme un cochon (la vrai raison), porta à sa bouche de reste de bouillie. Son visage s’éclaira alors.

MAAMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINE!!!! C’est CA!!! C’EST LE PLAT DE MAMAN!!!

Et oui. Des bananes écrasées avec du sucre. Au nom de Grand-Maman et de moi-même, j’annonce: il y a des coup de pelle qui se perdent les mecs.

Sauvons les baleines

Bilan de ce wikène à Paris avec ma chérie (Oui. 1. Je suis superficielle et j’assume. 2. Je copite Bridget Jones si je veux)

Nombre de calories ingurgitées: au moins 54 678 (un tartare purée + des sashimis (quoi?) + un méga brunch avec fromages qui puent inclus + des pâtisseries + des sashimis (QUOI?) + brioches au jambon + une entrecôte frite + une glace Hagen Daaz « Brownie Explosion » (Ca, tu l’aurais vu comment je l’ai explosé le brownie hein) + un cornet de pop-corn de 4×3 mètres (au bas mot) + une assiette de farfalines au beurre). Ahem.

Nombre de calories éliminées : 2 (fait un massage amincissant aux algues qui décolle la graisse rebelle. Mais c’était juste avant l’Hagen Daaz)

Temps passé chez Habitat à fantasmer sur quand on sera des riches et célèbres décoratrices d’intérieur chargées d’aménager la cabane Biélo-Russe post-Tchernobilienne du Chéri: 6 heures. Avons finalement acheté une table de jardin orange pour mettre sous mon ordinateur portable de mwa que j’aurais quand je serais riche.

Temps passé à papouiller et parler au bidon habité d’Abi dans l’espoir d’un coup de pied: 2 heures. Résultat: Néant. Ça va être un ingrat ce gosse ça se voit tout de suite.

Nombre de pèse-personne acheté: 1.

Nombre de vestes par le Mathis Bar: 2.
Au téléphone:

– Mouhahahaha mais c’est complet Madame. A moins que vous connaissiez le restaurant?- Euh, oui, je suis une copine à Thierry Ardisson

– « DE » Thierry Ardisson, vous voulez dire? Votre nom?

– Euh… Hum… Drenka Orange?

– Vous n’êtes pas sur ma liste.-

AH BON??? Ca alors…

Puis devant le Mathis:

– Oui, bonjour, regarde, me suis fringuée en minijupe avec ventilation intégrée de la fesse et maquillage rue Saint Denis style exprès. Je peux entrer là?
– NAN. Monsieur Ardisson est avec ses potes là.
– MAIS EUH. Euh, vous savez s’il est avec Samuel Benchetrit?
– Dégage.

Nombre de passages devant chez Ardisson en mission top secrète du FBI (personne m’a reconnue j’étais planquée sous mon bonnet): 3. Je suis en train de virer totale groupie là c’est dramatique. En même temps il faut bien que je publie chez Grasset quand même. Ah et puis aussi il faut que je me marie avec Samuel Benchetrit aussi.

Nombre de messages d’amour reçus du Chéri en Suisse: Quedalle. Monsieur a oublié son téléphone, merci c’est pratique. Ah par contre, rapport au match, il est rentré hier soir au lieu de demain. Ah on négocie vite quand on est motivé hein. Oui je vous remercie, ça s’est bien passé, Ronaldino a marqué, le Barsa est qualifié et le Chéri est de bonne humeur pour jusqu’à la semaine prochaine. Il a le sourire niais du hamster apathique.

Delta T°: (beh quoi vous avez séché les cours de physique ou quoi?? Voyons mais ça veut dire différence constatée entre la température de dehors mesurable à la température de mon orteil gauche, et la température inside de chez moi. Pff. Révisez vos formules hein): 101°C. (valeur absolue de (-56°) – (+45°)).
Nombre de baleines sauvées: Pas la queue d’une.

Nombre de culturage muséique: Zéro. Quand je pense qu’en plus, à défaut d’avoir vu Ardisson, j’aurais pu voir a n g e l au Louvre si j’y avais été (si j’y étais allée vous voulez dire? Euh, toi le portier du Mathis, ta goule). OUI MAIS la semaine dernière j’étais allée voir le Big Bang à Beaubourg (oui, merci ça s’est bien passé, j’ai pleuré que 3 fois devant un Klein, un Brancusi, et un Giacometti, ma sœur a presque pas eu honte, à part qu’elle a essayé de me perdre dans la grande salle noire à la fin) alors je vous ferais dire que je vous signale.

Nombre de lessives effectuées: 923 minimum. Oui je sais c’est passionnant mon Dieu que c’est passionnant, mais j’essaie de trouver une bonne action que j’aurais faite. AH SI: j’ai lu « Lire », que je suis trop culturée, mais sauf que « Lire » ils m’ont dit que je devais me taper tous les Stephen King alors merci comment je suis encore plus à la bourre. En plus c’est Bret Easton Ellis qui l’a dit, et du coup ça m’a rappelé que j’ai toujours pas lu Lunar Park. Dire que j’avais à peine fini Kundera, et que je peux même pas finir Aurélien à cause de Lili la Tigresse.

Voilà Voilà. Bon sinon à part ça, mon Chef passe son temps à me tortionner jusqu’à ce que travail s’en suive ces temps-ci. Alors je peux même pas faire mon blog tranquille à moins que je mette mes conclusions en ligne mais sûrement que si j’écris:

« Il s’avère que les deux programmes spécifiques « OF longs » associés à l’ordonnancement et « Dispo » du bureau du planificateur donnent des résultats erronés et ne sont pas opérationnels. Le système de planification APS associé au progiciel de gestion est inutilisable

Je vous connais comme si je vous avais tricoté, c’est l’effet Houellebecq, vous allez tous partir en courant.

Non je rembourse pas l’entrée. C’est comme ça je suis une femme d’affaires.