Votre attention s’il vous plaît

20060404– Votre attention s’il vous plait, les 34 prochains trains à destination de Paris sont supprimés. Veuillez nous en excuser. Bon par contre, si jamais vous vouliez aller vous balader du côté de la forêt de Valmondois, c’est bon hein, ya pleins de trains.

– Votre attention s’il vous plait, c’est même pas la peine de rêver que vous allez monter dans celui-là, il est déjà rempli d’esquichés. Même que c’est pas notre faute même. Hoho, on voit l’intérieur du nez de la dame, tellement qu’elle est collée contre la vitre. Attention Madame tout de même.

– Votre attention s’il vous plait, vous croyiez que vous alliez pouvoir arriver là, comme ça direct à Paris, non mais mes pauvres, ça serait pas drôle quand même. Tiens, on va s’arrêter une pitite heure à Epinay tiens. Quoi, c’est jouli Epinay, c’est bucolique ce décor de Mc Do.

– Votre attention s’il vous plait, on va repartir là, normalement.

– Votre attention s’il vous plait, non, en fait non. Veuillez nous en excuser.

– Votre attention s’il vous plait, pour nous excuser de cette attente, une hôtesse va passer parmi vous afin de vous proposer un choix de boissons fraîches, chaudes, sandwichs et confiseries. Nan je déconne. Veuillez nous en excuser.

– Votre attention s’il vous plait, là ça y est là, on repart. A une vitesse moyenne pondérée de 0,34 m/h. Héhé.

– Votre attention s’il vous plait, finalement, ce train est terminus. Oui, LA oui. Veuillez emprunter le RER fantôme correspondant. Et nous en excuser.

– Votre attention s’il vous plait, ptain vous allez être serrés dans le RER fantôme du coup. Moi je serais vous, je commencerais à assommer des gens dans les couloirs pour être sûre d’avoir une place.

– Votre attention s’il vous plait, en fait le RER D c’est normal qu’il passe jamais hein, même quand y a pas la grève, il marche pas. Fallait partir plus tôt aussi, vous en seriez pas là maintenant.

– Votre attention s’il vous plait, une chèvre fait une sieste au milieu de la voie, nous n’osons pas la réveiller, veuillez nous en excuser. Surtout que vous êtes pendus à la poignée, que vous sentez quelque chose d’indéterminé se frotter contre votre fesse gauche, et que vous avez le nez dans l’aisselle du Monsieur qui a pas pris de douche pour gagner du temps ce matin. Ça doit être dur, pardon.

– Votre attention s’il vous plait, vous êtes arrivés à Paris Nord, veuillez présenter votre titre de transport, merci. Oui on sait hein, pas de chance, y a 3 contrôleurs qui bossent aujourd’hui et ils sont pour vous. Un réduc?? Qué réduc?? Vous êtes à Paris Nord oui ou non??

– Votre attention s’il vous plait, nous espérons que vous avez effectué un agréable voyage, et vous revoir bientôt sur notre compagnie. Hihi, en même temps, z’avez pas trop le choix les gens hein. Allez, à ce soir, Bisous.

.

.

.

 

Moi j’aimerais trop avoir le travail de la dame qui fait les annonces de la SNCF les jours de grève…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s