La ferme des vieilles chemises

Il faut que je vous décrive la tanière du Chéri.

Oui je sais ça va être pénible. Mais j’en ai besoin ça me pèse trop. Non que je sois snob, mais à part que je suis accro à « Architectural Design » (en couverture cette semaine, un salon avec Canapé Le Corbusier, Lampe Isamu Nogushi, antiquités africaines, et lustre à pampilles pour la modique somme de 456 709 658 Euros) et à « Intérieurs », sur Paris Première (au sommaire cette semaine, relooking: Comment faire de votre Spa perso un endroit convivial et chaleureux: Beh c’est facile Madame enfin voyons, collez du marbre partout, et installez un éclairage doré par en dessous avec des cascades japonaises pour la modique somme de 546 758 987 Euros). Oui bon un peu snob je suis mais je vous signale que quand j’étais jeune ( Y a 8 jours), j’achetais des meubles Ikéa en placo et pis je leur collais du papier mâché motif tâches de girafe alors ça compense.
Brèfle.

L’entrée du Chéri à elle seule fait une super trop bonne impression. Elle se compose d’un parquet en plastique qui fait semblant qu’on dirait qu’il serait un plancher en pin avec les nervures et les nœuds et toussa (trop bien imité, limite on se croirait dans la forêt noire hein presque), et sur votre droite un placard orné d’une magneunifique porte aluminium véritable sertie de poignées en plastique noir, du plus bel effet.

En face de vous, la pièce à vivre. Quatre coussins géants bleus composent le « canapé ». Devant lui, une table en bambou, posée sur un tapis authentique imitation d’Algérie. Papier peint en mousse blanche, et le clou de l’animation, une moquette en serpillière véritable des Andes, couleur brun tirant à bout portant vers le rose (moquette qui à la suite d’accidents diplomatiques purement fortuits, s’est de surcroît trouvée enduite de danette à la vanille, de la moitié du contenu d’une bouteille de Laudun Côte du Rhône Village, d’un yaourt à la cerise allégé et dernièrement d’un spagetto sauce bolognaise). Vous noterez l’unité de l’ensemble. Un bureau Ikéa cuvée 1974 vient parfaire toussa, surmonté d’un clavier en latex siliconé, qui présente outre son intérêt inesthétique un caractère carrément trop pas pratique vu qu’on reste collé à chaque tentative de tiens si j’appuyais sur une touche.

La cuisine, au fond à gauche, a fait médaille d’argent catégorie de la pire pièce que la création ait jamais portée aux jeux olympiques d’hiver 1984. Cette performance s’explique en partie par le délicieux carrelage qui tapisse les murs, et qui alterne: Un pot à eau, un torchon à carreaux, une grappe de raisin, et une assiette décorative avec des rayons de soleil. Bucolique. Sublime. Le message ainsi délivré est le suivant: « Bonjour, attention, vous êtes dans la cuisine, on y mange, on y boit, et quand on a fini on s’essuie la bouche avec une serviette à carreaux ». Je m’étonne dans ces conditions que le carrelage des toilettes n’alterne pas lui-même des motifs de rouleaux de PQ, brosse à chiottes, et tampax usagés. On serait restés dans le ton et pis au cas où, on était sûrs de pas se tromper de pièce comme ça.

Dans la chambre, le Chéri qui dans une vie antérieure a dû être un castor voire un cochon d’Indes exotique à poil ras, ramène et stocke inexorablement.

Exemple 1:
– Mon amour, la commode de 8 mètres par 5 là, tu t’en sers où on peut la descendre à la cave?
– Noooooooooooooon, pas la commode à Papy!!! Oui on peut rien mettre dans les tiroirs parce qu’ils sont trop vieux et que du coup mes chaussettes sont trop lourdes, mais elle était à Papy hein quand même ».

Exemple 2:
– Dis donc, l’appareil à muscu je t’ai jamais vu t’en servir hein, il m’empêche d’ouvrir la fenêtre, on pourrait pas… la cave par exemple?
– Maiiiiiiiiiiiis euh, mais non j’en ai besoin au cas où j’aurais envie de faire des abdos quand même
– Juste après t’être fait pousser des ailes et avoir appris à voler sans doute

Exemple 3:
-Aargggh mais qu’est-ce que tu fais avec ma chemise, là??
– Ben elle est mangée par les mites, tâchée à la javel et en plus tu l’as cramée en la repassant, je pensais… enfin….
– TU VOULAIS PAS LA JETER QUAND MEME??!!
– Rôôô nooooooon, tu penses. Je voulais l’envoyer dans une ferme tu vois, où on envoie toutes les vieilles chemises pour qu’elles y passent une retraite de vieilles chemises avec tous pleins de potes vieilles chemises, comme ça elle pourrait jouer à la belote, au grand air…

.

Ok je sens déjà qu’une bande de sentimentaux de la chemise et de la commode à Papy vont me tomber dessus pour me dire que Eux, ben c’est PA-REIL, ils ne peuvent ri-en-je-ter, même qu’ils gardent les pots de yaourts et les boîtes de conserve vides, on sait jamais pour si un jour on voudrait faire du vernis (Papa, je sais que c’est toi).

Je proteste. J’en peux pluuuuus. Oskour.

Et si quelqu’un est intéressé, pour payer mon URSSAFF de sa mère je vends une collection d’antiques véritables boîtes de conserves, thème: avant on avait un chat qui mange des boîtes qui puent. Personne a du vernis à faire?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s