Sexitude Girl (je souffre)

Il y a des jours où je me dis que:

Soit j’ai encore des progrès à faire en sexitude;

Soit il y a un complot mondial de grande envergure initié dans le but de torturer des pauvres filles innocentes (Si si, innocentes même).

 

Parce qu’hier, dans le cadre de mon plan Je-vaincrais-le-barça-dussèje-faire-la-danse-du-ventre-voire-confisquer-le-décodeur-canal+, beh j’ai pleuré ma mère de douleur et je porte encore les stigmates de mon épreuve, stigmates étant le mot élégant pour dire grosse croûte immonde qui coule/ bleus de la taille du Brésil / déchirure musculaire (MAIS CA VEUT DIRE QUE S’IL Y A DECHIRURE MUSCULAIRE, IL Y A MUSCLE, donc tout n’est pas perdu).

 

1ère épreuve: Le string

 

Oui car le string, approuvé par Michel Houellebecq, est un instrument d’allumage très apprécié de du Chéri, ce que je m’explique par le fait que mes fesses sont super appétissantes en string, vu leur aspect approchant du rôti de veau aux champignons (je veux dire que chez nous, on mange toujours le rôti de veau avec de la crème fraîche et des girolles, pas que j’ai des champignons aux fesses). Cependant, plus le string plait à l’homme, plus la morale et mon gras le réprouvent (proverbe swahili). En effet, pour avoir des résultats optimaux:

  •  La ficelle doit être fine; Du coup, c’est même pas la peine d’essayer de le sortir de la raie des fesses où il est engoncé à 3 miles marins de profondeur, vu que toute façon, il y retourne, car oui, c’est sa place. Mais moi, j’essaye quand même toute la journée, et là je me dis mon Dieu ce que j’ai de la chance de pas être en open space, y a que le mec du bureau d’en face qui peut me voir toute la journée la main dans la culotte et penser que décidément, ça gratte l’herpès.
  •  Il doit y avoir de la dentelle; avec des trous dedans. Ce qui fait qu’au bout de 10 mn, perso, j’ai le gras moulé en forme de dentelle façon gaufres de Meert, et la pilosité qui se carapate direction la fermeture éclair du pantalon, parce que mes pwals c’est pas les derniers pour la déconnade de tiens si je me coinçais mine que rien, ça serait rigolu.
  •  Le lacet ist wilkommen. Vous savez, genre le lacet que la Dame tire avec délicatesse dans le film érotique, révélant avec beaucoup de grâce sa nudité voluptueuse. Mais en fait, non. Le lacet, il sait de suite ce que t’as envie de faire, et systématiquement, il fait le contraire. Toute la journée, le lacet n’a qu’une idée en tête, se délier tout seul, ce qui fait que tu te retrouves avec ton string enroulé d’un côté de ton pantalon. A la fin de la journée, exaspérée, tu finis par choper le lacet à l’occasion d’un tête-à-tête sanglant dans les toilettes, et là, tu le mates le lacet. Ah il fait moins son malin le lacet avec son nœud en jambe de chien dont l’explication par ton père qui est marin a duré 35 mn au téléphone. Et PAF. Voilà comment on se retrouve à 23h45 à rappeler son père pour lui demander, en plein milieu de qui était censé être des préliminaires, comment on DEFAIT ce pitain de sa mère de nœud en jambe de chien. Et là ton père, super fier, il te répond: « T’as vu ça tiens super bien hein? ». Oui, merci, je suis un très jouli saucisson de campagne.

 

2ème épreuve: Le Jean taille basse moulant.

Ca fait jeun’s, ça brille, et comme c’est rigide, t’as l’espoir que ça fasse un peu gaine de cuisse, genre je serais une sauterelle fine et gracieuse. L’espoir fait vivre ma bonne Dame. Car dans la cruelle réalité:

  •  Oui, ça fait gaine, dessous, mais au lieu de compresser le gras comme une honnête gaine de Mamie, ça chasse le gras qui n’a plus qu’une solution, se tirer par le haut et dégouliner par-dessus la braguette, si possible en se coinçant dans la boucle de la ceinture, piercing gratos du nombril.
  •  Comme c’est une gaine, c’est hyper rigide un jean moulant. Donc quand tu t’assois, ça fait des plis, et tu te retrouves avec la peau coincée dans les plis, surtout la pitite peau fine qui est là, oui, LA (aaaaaaaah, d’un point de vue darwinien, c’est à ça que ça servait les pwals, c’était pour faire glisser le jean au lieu qu’il colle sur la peau, ok)
  •  Le jean moulant, il a des coutures. Bon beh, autant des coutures, c’est pas gênant sur un pantalon moyen, même que des fois c’est assez utile pour que les bouts du pantalon tiennent ensembles, autant sur le jean moulant, à l’endroit des coutures, c’est encore plus moulant, encore plus rigide, encore plus je tranche dans la chair avec joyeuseté, c’est drôle les marques de quand tu déshabilles, c’est comme au restaurant quand c’est dessiné dessus, mais en même temps, ça pique, un peu.

 

3ème épreuve: Les Fuck Me Boots.

 Le must. Jamais Lolita Pille ne sortira sans ses Fuck Me Boots, sinon, tu rentres pas au Cab, et même au Queen, faut être lookée au Queen on est pas chez mémé quand même. Le problème de la FMB, c’est qu’elle fait 4×6 mètres, donc, tu peux pas faire comme avec tes chaussures à talon, et les glisser dans ton sac discrétos pour les enfiler en cas d’arrivage impromptu d’un client, et le reste du temps garder des Kickers/Converse qui datent de la guerre de sécession mais qui sont en forme de tes pieds du coup. Non. Tu dois les porter toute la journée.

Toutefois:

  • Je vous signale que mes pieds ont une forme évasée sur le devant, alors que les FMB ont une forme pointue
  • Je signale également que quand le talon est haut, ça penche, et que tu te retrouves avec tout le pied esquiché du côté de la chaussure qui est le plus bas, ET qui est aussi le plus serré (COMME PAR HASARD HEIN !!!).
  • Et pis, alors je sais pas si c’est moi qui ai des chevilles géantes, ou si c’est ma démarche chaloupée classieuse qui est en cause, mais un coup sur deux, quand une botte passe devant l’autre (si parce qu’en fait c’est le principe de la marche chaloupée classieuse), elle se débrouille un coup sur deux pour tant qu’elle y est filer un coup de talon qui bute sur la cheville de l’autre, style qu’à la fin de la journée, t’as la cheville fracturée et recouverte de steak tartare (au basilic).

 

OUI MAIS

Ça valait le coup;

Quand il m’a vue dans le judas, il est allé se mettre tout nu avant de m’ouvrir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s