Les chaussettes dans l’Art, période romantique.

Bon moi, on me dit de commenter un tableau d’Eugène de la croix, bin je FAIS.

Eugène Delacroix, à part qu’il était obsédé sur le plan du poney hippique, était un mec bien, et aussi engagé que Florent Pagny, à part qu’il avait pas de ranch dans la toundra mais que par contre, il aimait bien rendre visite à des tas de cousins Delacroix partout en France, même qu’un jour, il se renda à Baden Baden (ses bains bains, ses festivals festivals internationaux où il y a même pas ravioles ravioles).

Mais sauf que contrairement à Florent Pagny, qui s’engage tout de même dans que des trucs qui servent vraiment à rien, (exemple: le taux d’imposition, les cheveux jaunes), Eugène Delacroix savait s’engager pour de vraies causes. Et notamment, la sauvegarde et la conservation de la chaussette.

Il faut dire qu’en ces temps de progrès industriels suivant les tentatives successives d’éradication de la sandale allemande (qui finalement survivra mais se portera MIT des chaussettes), à laquelle d’ailleurs Eugène avait en son temps contribué par la promotion systématique de la babouche à pompons, la chaussette était l’accessoire de mode indispensable.

Jamais Paris Hilton ou même encore Victoria Beckam ne seraient sorties sans une chaussette de marque; Sarah Jessica Parker avait une styliste de chaussettes, la meilleure de New York, et même que Zinédine Zidane en mettait aussi, même qu’il commençait par mettre la gauche, toujours.

C’est donc tout naturellement qu’Eugène s’attaquit au plus vil ennemi de chaussettes que la France eût jamais porté en ses gros seins : Massachussets, (dont le comportement en milieu naturel a été étudié en détails ici), l’hideux mais néanmoins célèbre monstre mangeur d’une seule chaussette à la fois, PAF.

Ce tableau est ainsi le fer de lance de la campagne lancée par Eugène, pour dire que c’est bon, on l’aura ce ptit tchulé de monstre à chaussettes.

20070207

« SUSSE AU MONSTRE A CHAUSETTES! »

OH PITAIN, il a eu Robert et Maurice, au premier plan, ils gisent avec plus qu’une seule chaussette au pied (Maurice c’est celui avec la chaussette bleue. Robert il a été jusqu’à lui boulotter le godillot, c’est d’une violence inouïe).

Même pas peur. Josiane, montre-lui tes seins pour faire diversion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s