Les verrines de sushis

Des fois, quand t’as la classe, comme moi ou comme Charlotte Gainsbourg au hasard par exemple, tu te DOIS de manger des sushis. Oué je sais, c’est pas facile facile. Mais attends, y a pire. Quand tu atteints le summum du paroxysme de l’intemporel de la classe, tu te DOIS, au moins une fois, de FAIRE des sushis par toi-même personnellement de tes blanches mains (ou des blanches mains de ta sœur, et après tu la fais taire) (tais-toi ma sœur). Je te jure, c’est comme ça, ils l’ont dit dans le Monde Diplomatique (ou Jeune et Jolie, je sais pu).

Même que moi, JE L’AI FAIT.

Mais ATTATION.

Pour pas perdre le crédit bon point de classe internationale que tu viens de gagner, faut pas tomber dans les pièges fourbes et cruels (le sushi est fourbe et cruel).

  • Le maki, c’est un peu gros pour ta pitite bouche, je sais. MAIS malheureux, tu vois bien que tu es équipé uniquement de tes baguettes. Et tu vois bien que nulle part sur les baguettes, y a une lame qui coupe. Au début, j’ai cru que c’était encore un coup des chinois du FBI. En fait non. C’est exprès. Je te le donne l’an mille : le maki, il est enroulé. Si tu le coupes, il fait genre qu’il reste enroulé 3 secondes, le temps que, tout tremblant, tu l’attrappes, que tu le sortes de ton assiette, et tu le promènes en équilibre instable jusqu’à ta coupelle de sauce, et là, il attend que tu sois bien au dessus en position stabilisage, et FLOUUUUUUT, il se déroule d’un coup pour s’échapper, et FLOOOOOOOUCH, il te fait le tsunami de sauce soja sur ta goule. Donc bon voilà, tu fermes les yeux, tu ouvres grand, pis mets TUT le maki d’un coup dedans. Au pire qu’est-ce qu’il peut t’arriver hein ? Vomir. Bon, tu vois, c’est pas grave.
  • Quand tu manges du sushi, tu peux pas t’essuyer la bave avec du sopalin hein. Tu es O-BLI-GE de sortir les serviettes à Mamie, beiges en lin, assorties avec les baguettes et le flétan. Du coup, évite de mettre ton nouveau patalon en lin de la même couleur parce que comme il est sous la table, tu vas pas savoir si t’essuies tes mains sur ton patalon ou sur ta serviette. Du coup, à la fin du repas, t’as un patalon en lin mais aussi en sushi et en sauce soja.
  • C’est bon t’as tout découpé et tout et t’es à table ? Bon. J’ai oublié de te dire un truc tout au début en fait (Oui j’aurais pu faire un copier coller et mettre  au tout début mais je crois que les sushis sont hyper contagieux dans la fourberie et la cruelitude) JAMAIS, JAMAIS, ne fais des sushis pour un premier rendez-vous. Déjà comment tu vas faire pour conclure avec le patalon en sushi, et recouvert de sauce soja hein ? Pis alors déjà aller au restaurant japonais avec ton amoureux c’était pas malin, t’avais une odeur de vieille crevette morte par match de tennis après, y compris de le dedans de la bouche. Mais quand tu le découpes toi-même, t’as cette pitite maligne d’odeur de poisson, pour se venger, elle craverse ta peau de tes doigts, et elle s’installe là pour une pitite semaine de vacances tranquillou, pis elle se colle sur TOUT ce que t’approches dans un rayon de 2 pieds. Tel que tu me vois, mon pyjama est contaminé, mon lit, ma tasse à café, mon savon, mes cheveux, mon shampooings, ma brosse à dent, ma mère, mes fringues y compris ma culotte, mon téléphone, ma clé de voiture, mon frère, les bananes, le frigo, mon volant, mon sac à main, mon porte monnaie, mon clavier d’ordi, ma souris, et ma tasse à café du bureau. Ah et je viens de me gratter le lobe d’oreille gauche aussi tiens. Brèfle, je suis une grande tranche de saumon qui se promène, ET je suis contagieuse. Et excuse-moi de te dire mais une odeur de saumon qui te colle à la culotte, ça peut être mal interprété à un premier rendez-vous. En même temps, si t’as le temps de lui attraper les mains, ça va t’es sauvé, paf il sera obligé de se taper soit toi, soit quelqu’un d’autre de la confrérie des saumons & consorts.
  • Ah et pis JAMAIS, tu racontes ta recette de sushis sur Internet. On connait des bloggeurs CRé CRé influents qui ont donné des recettes de sushi sur Internet eh ben, PAF. A tout jamais de pour toujours, ils ont plus été connus que comme le type qu’a donné la recette des sushis. Enfin, heureusement, c’est quand même trop moins pire que d’être connu pour la recette de la verrine de saumon.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s