drenka & the city : épisode 4 – La Ville qui ne dort jamais, mais sauf le dimanche soir quand même

200711251. Yankees Clubhouse Shop au South Street Seaport
2. Pecking Duck House à China Town
3. Ferrara Bakery dans Little Italy
4. MOMA store de Nolita

En débarquant de la Statue of Liberty, on arrive sur la chouette place où ils vendent des casquettes des Yankees pour tes copains casse-nouilles qui t’ont demandé une casquette des Yankees. Moi je croyais que c’était du Basket ça, les Yankees, je regarde pas assez Friend’s peut-être (j’ai vu l’intégrale que 28 fois pour l’instant). Grâce à l’air vivifiant du bateau – ressenti:  – 42C,  t’as une oreille qu’est tombée et ton nez est mauve foncé –  tu es au top de ta sexytude et c’est donc évidemment le moment où tu tombes soit sur Georges Clooney, soit sur deux Messieurs du NYPD en uniforme, avec la voiture qui va bien et ainsi de suite. J’aurais pu tenter de semer Dawling mais il fallait bien qu’il prenne une photo quand même :

 20071125.02

Tu trouves pas que j’aurais pu jouer dans NYPD Blues?

.

Je m’étais à peine remise du maousse pancake du matin, quand soudain, une odeur de canard laqué: China town, ouiiiii on va pouvoir reprendre un pti peu de gras, ça faisait longtemps quand même.

20071125

.

Et là, on croyait qu’on avait plus faim, mais figure-toi que juste un pwal au Nord de China Town, il y a Little Italy. Obligés de prendre un dessert Italien MIT un Cappuccino, qu’est-ce que tu veux, c’est le jeu mon pauvre Maurice. Or le café, à New-York, c’est comme tout, on te le sert dans une bassine de 2 litres, avec 1/2kg de crème fouettée sur le dessus, et après, ils doivent je pense faire un concours de celui qui mettra la touche finale. Y en a un qui mets des paillettes en sucre, HOP, riposte avec une cerise confite, HAHA, je relance avec des mini-marshmallows, PAF, je plante un spéculoos pour voir, OK je me couche mais non sans recouvrir le tout de sucre glace.

.

Autant te dire qu’après ça, j’ai  A PEINE eu le courage d’aller dépenser 8 miyons de dollars en stylos de toutes les couleurs au MOMA store de Soho, pis on a choppé un taxi (HEP, Taxi jaune de New York, hiiiii) et on est allés se  coucher pour une pitite sieste digestive. Et là erreur de débutant, on a pas mis de réveil, donc elle a un peu duré jusqu’à 21h, la sieste. Bon, on était pas inquiets, parce que moi, on m’avait dit, t’inquiètes, ZIS IZ THE CITY ZAT NEVER SLIPS (ouais mais copains ont pas l’accent de Cambridge). Or, en fait, si : les gens de Nouillorque, le dimanche soir, à 19h, ils sont au dodo.

.

C’est comme ça qu’on erre autour de la 51ème pour finir à 23h par abdiquer et se poser dans un bar à vin français (le seul ouvert jusqu’à 4h du matin un dimanche) pour manger ce qu’ils appellent de la Cuisine française i.e. de la sauce à l’ail mit des escargots autour… Comment ça fallait s’organiser pour les restos ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s