drenka and Marie, professionnal Wedding planners (NOT)

A un moment, c’était super la mode de prendre son 24h de Darel, de le retourner sur la table, de prendre une photo et de mettre ça sur le bloug.

Si tu sais ce que c’est le 24 heures, tu lis trop de blogs de filles / NON moi-même personnellement j’ai pas de 24 heures, une bête histoire de découvert bancaire.

Car il semblerait que l’intérieur du sac d’une femme révèlerait sa personnalité intrinsèque. Bon moi je l’avais pas tellement fait par respect pour la santé mentale de ma table et la tienne, de santé mentale, lecteur trendy de blog de fille.

.

Mais là, dans le cadre de la démonstration juridico-mathématique que je m’apprête à effectuer sous vos yeux chafouins, je me lance. HOP.

Dans mon sac de fille, y a:

  • Une tache d’encre violette de quand j’ai acheté un feutre pour écrire les adresses de mes faire-part mais après je l’ai remis tut nu dans mon sac à cause que j’avais perdu le bouchon;
  • Pas de Kleenex;
  • Un bonbon lindor fondu vintage 2007 de quand je suis allée voir ma copine à Schaffhausen;
  • Pas de gloss (t’es folle je risquerais de perdre le bouchon);
  • Un porte-carte déchiré avec une carte bleue sur laquelle j’ai fait opposition y a 6 mois (je croyais que je l’avais perdue mais elle était dans le porte-carte en fait. Aussi comment veux-tu que j’ai l’idée de chercher dans un endroit pareil);
  • Pas de pièce d’identité (j’ai oublié ma carte en France et Sean Purple Dawling m’a confisqué mon passeport soi-disant que je perdrais tout, n’importe quoi)
  • Des papiers de voiture (mais ma voiture est en France, j’ai oublié de les rendre à mon père)
  • Pas de lunettes (je m’ai assise dessus, elles ont péri dans d’atroce souffrances coincées dans mes fesses)
  •  Un koala qui pince ;
  • Pas d’aspirine (mais une boite vide d’aspirine, avoue je y suis presque) ;
  • 82 cartes de fidélités mais QUE pour des magasins en France hein ;
  •  Pas de clés, ni de téléphone, MAIS je suis fatiguée moi aujourd’hui oh ça va.

Ouala. Qu’est-ce que tu penses de ma personnalité intrinsèque?

.

Et tu veux savoir ce que les gens, ils ont voulu que je fasse?

MOI?

MALGRE le contenu de ce sac?

OUI?

Organiser un MARIAGE.

Tu vois le truc où il faut faire des tables avec Gérard qui veut pas être à côté de Maurice qui lui-même évite Geneviève à cause qu’il s’est tapé Marcelle.

Où il faut s’y prendre 2 ans à l’avance pour choper le même jour un curé en état de marche, de la bouffe, un DJ et une aire de pique-nique à la bonne taille.

Où c’est qu’il faut SURTOUT pas oublier d’inviter des gens que sinon, après ils sont tous susceptibles et tu peux te brosser Simone pour avoir un cadeau de mariage (C’est là que tu comprends ENFIN, pourquoi ma fausse dent s’appelle Simone. Cette blague a deux ans d’âge, je te rappelle).

Où c’est que t’as un miyon de détails à régler de la couleur de tes chaussures à la taille de tes dragées en passant par la forme des assiettes en cartons assorties aux verrines de saumon.

.

Pour accéder à l’ultime raffinement du n’importe quoi olympique, je m’étais de surcroit adjoint les secours de l’ex-championne poids plume internationale d’oubliage de compétition, Marie, assistée de ses deux disciples pour le moins prometteurs, le Nanou et la Mimiiiii.

Une MISERE.

Exemple: La scène se passe quelques jours avant le mariage. drenka et Marie ont pour mission d’apporter les dragées au restaurant. Le restaurant est situé EN HAUT d’un petit village pittoresque de Provence à 20mn de chez les parents de drenka, i.e. en juillet, faut se garer en bas, et monter 500 mètres à pic.  drenka et Marie conduisent et se garent en bas. Arrivées à la moitié de la pente, drenka va mourir des pieds dans ses tongs qui lui déchiquètent l’orteil. Donc elles redescendent au parking. Là, drenka est tellement super fière d’avoir des pompes de rechange. Elle change de chaussures et elles remontent. Arrivées à la porte du restaurant, elles se rendent compte que tiens, elles n’ont pas le panier de dragées qui est resté chez les parents de drenka. Donc elles redescendent, et refont le trajet en sens inverse, récupèrent les dragées sous les applaudissements de la foule. Elles repartent en direction du petit village. Elles se garent de nouveau en bas. Remontent la pente tout en se félicitant d’avoir des chaussures qui courent vite. Elles arrivent à la porte du restaurant. Elles n’ont toujours pas de panier de dragées dans les mains, car celles-ci, believe it or not, sont restées dans le coffre de la voiture.

Et TOUT EST COMME CA. Je sais même pas par quoi commencer…

.

Note que je me suis pas isolée pour bloguer le jour de mon mariage, hein, juste, dans un souci d’organisation (HAHAHAHA), j’ai mis la date à laquelle les évènements se sont déroulés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s