Romantic week-end in Paris

Ce week-end, j’étais à Paris, et j’avais prévu de voir ma toupine a n g e l et on aurait mangé des gyozas chez Higuma toutes les deux en amoureuse. Mais je vous jure,  le sort et les gens  se sont acharnés à me pourrir mon groove sans arrêt. Plan original: Vendredi: manger avec mon copain rugbyman à midi, puis aller l’après-midi au Musée du Quai Branly avec Marie, puis diner en famille. Samedi: manger à midi avec a n ge l, pendant que Dawling serait avec Marie et le copain rugbyman, et se balader dans le quartier japonais pendant que les britonphones enchaineraient les bières au Pub. Samedi soir:  diner avec Léa et ma copine suisse-allemande, et puis elles devaient sortir alors que moi je devais aller me coucher comme la bonne mémé de base. Dimanche:  brunch avec copain rugbyman, Léa, copine suisse-allemande et Dawling.

MAIS

  • Quand j’ai dit ça en arrivant jeudi, je me suis fait jeter comme une méduse infecte par ma sœur, parce que personne vient JAMAIS avec elle au musée et que je devais attendre samedi pour y aller avec elle. Bon, moi j’avais pas tellement envie de me taper le musée quand il est bondé, mais comme ma copine suisse-allemande aussi voulait y aller samedi, voilà PAF, j’ai dit d’accord. Tant pis, je ferais les magasins avec Marie vendredi.
  •  Et puis  Marie a annulé vendredi. Donc vendredi après-midi, on est allés se promener avec Dawling et j’ai voulu l’amener chez Mariage Frère mais on est finalement partis en courant rapport que 9 EUR la tasse de thé. Merki hein.
  • Vendredi soir, Léa a raté son train. En rentrant chez elle, elle a trouvé son chat à moitié mort empoisonné et a passé la nuit aux urgences vétérinaires pour la modique somme de £200, donc elle a pas pu racheter un billet pour le lendemain, qu’elle a passé au chevet du félidé.
  • Du coup, pour le samedi, j’avais pas vu Marie, donc je voulais la voir à midi avant qu’elle babysitte mon Dawling pour l’après-midi. Mais copain rugbyman pouvait pas non plus babysitter Dawling. Donc je l’ai emmené aussi, pensant qu’il pourrait parler Anglais mit Marie pendant que nous, on parlerait Français avec a n g e l. MAIS ma sœur voulais viendre aussi because visite au Quai Branly l’après-midi. ET PIS comme ma copine suisse-allemande avait ete abandonnée par Léa, elle a voulu venir aussi…. Et voilà comment on se retrouve chez Higuma à 15, au lieu de faire un déjeuner tranquilles en amoureuses. En plus Dawling et copine suisse-allemande ont pas aimé Higuma,  et limite je me suis fait engueulé ALORS QU’ILS DEVAIENT MEME PAS VENIR.

MAIS C’est pas fini.

  • Quand on s’est quittées (un peu vite) avec a n g e l, Marie se rappelait plus ou elle avait garé sa voiture (ça m’a rappelé mon mariage <3). Ma sœur en a profité pour partir en me disant qu’elle allait chercher son chéri (elle est jamais revenue, cette endive, entretemps elle avait appris que c’était de l’art primitif  BUEUURK). Nous voilà traversant Paris à la recherche de la voiture perdue de Marie. Après 45 mn, on a fini par la retrouver. Mais arrivés au musée, 45 mn de queue dehors, et autant à l’intérieur. J’ai dit qu’on allait boire une bière à l’Alma en attendant.  MAIS copain rugbyman est arrivé et a décrété que l’Alma c’est tout pourri, et qu’il connaissait une super rue piétonne pas loin. SAUF qu’il se rappelait pas bien où et que genre pas loin, on s’est perdus et on a mis 45 mn pour y aller. A ce stade Andrew et moi on voulait exécuter sommairement tous ces gens. 
  • Avec ma copine suisse-allemande,  on les a laissés à leur bar et on a voulu retourner au musée. Marie nous dit: Ben tiens, prends les papiers et les clefs de la voiture, et puis tu viendras avec au resto où on se retrouve ce soir. Le musée était magnifique, bon.

 

  • MAIS après, on descend dans le parking pour récupérer la voiture de Marie et là PAF. Pas de ticket de parking, of course. Marie par mégarde l’avait emporté. On a dû l’appeler pour que les 3 larrons nous rejoignent MAIS ils ne pouvaient pas car ils étaient perdus + bourrés. On a attendu une heure. Il était donc 20h30, moi je commençais à avoir faim mais NAN. Copine suisse-allemande voulait se changer avant le resto. Il a fallu faire l’aller-retour pour que MADAME revête sa petite robe noire.
  • Le resto, très chouette. Mais copine suisse-allemande voulait absolument sortir après (ce qui explique la petite robe noire) alors que nous, on tombait de sommeil. Elle se lance dans un plaidoyer:  elle, c’est UNE FOIS par an qu’elle est tranquille sans ses filles alors ELLE VEUT sortir. Marie dit que no problemo, on peut aller chez ses copains dans le 10ème.
    Moi je me disais, on accompagne les filles pis après on va boire une dernière bière avec copain rugbyman et peut-être un billard, et puis Dodo.
    Copine suisse-allemande se disait qu’une fois là-bas, elle arriverait bien à nous convaincre de sortir avec elle. 
    Copain rugbyman se disait que le 10ème, c’est pas loin de chez lui et qu’il en profiterait pour aller se coucher
    Arrivés là-bas après 30mn à 5 dans la twingo, moi les fesses en forme de ceinture de sécurité car ayant e plus petit tutu, j’étais au miyeu, Marie se rend compte qu’elle a pas le code de ses copains ET que son téléphone est mort ET qu’elle connait pas leur numéro. Je vous dis qu’on a sauté dans un taxi vite fait avant que Dawling lui colle un coup de pelle. 

 

  • Le lendemain, je dis à copine suisse-allemande: Nan mais moi, j’ai le chic pour choisir des copines branquignoles de l’organisation, plus distraites tu meurs. Elle me répond: « Ben moi je crois que c’est très FRANCAIS en fait ».
    J’étais en train de dire à Dawling qu’elle était GONFLEE de me dire ça quand même, à moi qui me suis décarcassée tout le fuckin’ week-end pour tenter de mettre de l’ordre dans tout ce chaos de gens qui n’en faisaient qu’à leur tête.

 

  • Je tends mon billet de retour a la dame de l’Eurostar.
    Qui me répond:
    AH mais madame, ils sont pour HIER vos billets!

RESULTAT
Mes billets a £59 Aller-Retour, ils nous ont coûté 484 EUR de supplément. OUI OUI VOUS AVEZ BIEN LU.

C’est QUI LA BRANQUIGNOLE HEIN???

Publicités