La complainte de la femme enceinte #2

Dites les gens, je suis trop déçue, pour une fois que je peux me plaindre tout le temps, bin ça va mieux, une éclaircie de romis dis donc. Disons comme comme je me suis couchée à 20:00 GMT hier soir, je suis gaie telle l’épagneul breton aujourd’hui. J’ai MEME mange un Chocoletti là, et présentement il est toujours dans mon intérieur de moi-même et m’a pas encore été renvoyé en colissimo avec élan UND bile acide. La classe. Mais ATTATION je vais pas me laisser abattre hein.

  • Ce week-end j’ai amené Dawling voir le pont de Normandie chez ma copine Loulou. Car Dawling c’est un pti peu Franck Lloyd Wright O’Guery, il a un truc avec les ponts. Loulou a un petit bébé de 3 mois, et donc je les avais briefée toutes les deux, et elles ont été parfaites: bébé a regardé le match de Chelsea avec Dawling sans moufter. La seule grenouille dans la soupe de poisson c’est que depuis, il veut prendre un abonnement au câble *pour Skips*. J’ai dit mais oui mais oui, mais si jamais il se rappelle de ça plus tard, il sera perdu à jamais, l’enfant ne connaitra pas son père, vu que sur le câble, il y a un match de rugby toutes les 23 secondes.
  • J’avais commandé des pantalons de grossesse mais je suis très déçue. Il y en a un en lin: déjà, moi, normalement, j’aime pas tellement bien le lin parce qu’il faut passer sa vie à le repasser pour toujours, or moi je suis PAS TA BONNE, pantalon en lin. En plus, comme il neige encore aujourd’hui, c’est pas demain que je peux faire la bonasse qui court au soleil de printemps MIT son pantalon en lin.  Et puis l’autre pantalon, il est trop grand du bide et trop petit du tutu. C’est VEXANT, hein.
  • ENCORE PLUS D’UN MOIS (le 12 mars) avant d’avoir confirmation pour l’énaurme zizi de Skips. Alors j’essaie de lire les signes de mémé: Déjà, j’ai un genre de démon de midi, je suis chaude comme un baraque à Frite. Jusque là Dawling pensait que son zizi allait finir par s’atrophier et tomber à force d’etre mis au rebus, et là il comprend rien, il est à deux doigts de se faire prescrire du viagra. Parait-il que ce serait un signe typique des grossesses de garçons. Le fait que le moindre Chocoletti me rende malade aussi (oui ça y est, Chocoletti is back), c’est un peu un signe: Si c’était une fille, jamais elle refuserait tout ce chocolat systématiquement, si? Par contre, une grossesse garçon devrait aussi me donner de magneunifiques pwals de tête, et là je dis REMBOURSEZ.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s