Cours d’accouchement briton

En France, tout le monde m’a dit: NE VA PAS AU COURS D’ACCOUCHEMENT, malheureuse, ça sert à rien qu’à faire peur. Mais en Britonie, ce sont des cours privés (donnés par une asso qui s’appelle les NCT ey qui coûtent un tonne mais brèfle) qui servent surtout à rencontrer des gens. Et des futurs copains pour le futur bébé. Il y a 3 cours d’une journée entière, et on fait des jeux de rôles et des chasses aux trésors, toussa, c’est un peu comme une journée d’intégration de la parentalité.

Il y avait presque pas de Briton. Il y avait une fille qui filait des complexes, new-yorkaise, qui ressemblait à Carry Bradshaw, avec des ptis bras et des ptites jambes et des ptites fesses fermes + minces + galbées + bronzées (bon sauf les fesses, j’ai pas bien vu si elles étaient bronzées) et un ventre ENORME tout rond. Et puis il  y en avait des rassurantes, avec des pieds d’éléphant à cause de la chaleur et qui rotaient tous les 2 mots comme moi (soit dit en passant, si on est ce qu’on mange, Skips sera mi-homme mi-Gaviscon).

Bon, Dawling comme d’habitude, il était meilleur copain de toujours avec tout le monde après 3mn30. Et moi, bin je me suis fait repérer mais pas tellement parce que je suintais d’intelligence. Plutôt comme la fieuse qui posait des questions embarrassantes DEVANT LES HOMMES. Mais Chhhhttttt quoi.  Par exemple, j’ai été la seule porcasse à demander:

– « Mais si on accouche dans l’eau, est-ce que ça fait les dents de la mer avec du sang partout? »  ou bien

–  « Mais comment on fait pour pas faire caca devant son mari et tuer sa vie sessuelle à jamais? »

A chaque fois, la sage-femme regardait ses pieds  et disait « ON PEUT RIEN FAIRE C’EST COMME CA C’EST LA NATURE UNE AUTRE QUESTION VITE ».

.

J’ai pas appris grand-chose (car j’ai bien potassé mon Chantal Birman moi, oui Madame), mais elle m’a quand même un peu stressée en m’expliquant que si le bébé est sur le côté droit, comme les bébés tournent pour se mettre en position pour sortir mais UNIQUEMENT dans le sens des aiguilles d’une montre (me demande si c’est dans le même sens dans l’hémisphère sud?), ben fatalement, il va se retrouver son dos contre mon dos: Et ça, Jean-Claude, ça s’appelle un accouchement par les reins et tu pleures ta mère. En plus, comme Skips a jamais bougé d’un pouce, depuis le début il est la tête en bas et du même côté,  y a deux solutions:

– soit il est comme sa mère et il se dit vraiment POURQUOI que je bougerais, c’est fatigant par cette chaleur,

– soit le placenta est à gauche et donc il a pas le choix, il doit rester à droite, même si je passe les 6 prochaines semaines à sautiller sur place à califourchon sur un ballon d’accouchement.

 

Je vais bien relire mon Chantal  hein, bien sûr, mais du coup je suis à deux doigts de me faire poser la péridurale en préventif là, comme ça HOP c’est fait, on en parle plus.

Publicités

La complainte de la femme enceinte #4

Nan mais atta, ça faisait hyper longtemps, non?

  • C’est toujours la misère pour me nourrir. Non pas que j’ai des envies farfelues de femme enceinte (à part que si vous fouillez dans mon sac à main, vous trouverez de la choucroute en conserve mais brèfle), mais le café (même décaf), le thé (même déthéiné) et le chocolat (même déchocoaté?) relaxent le sphincter de l’estomac, donc ze peux plus. Les crudités, les fruits et tout ce qui est à base de tomate ou bien de fromage est irritants pour l’œsophage, donc ze peux plus. Le gras (LE GRAS QUOI, le gras MON AMOUR), ça reste dans l’estomac et ça fermente (miam) donc ça aggrave le tout. Ben vas-y, il reste quoi??

Du coup, j’ai pas dormi depuis deux nuits, pour cause de mangeage de lasagne hier  (le PIRE, tomates + gras) et des mini-magnums avant-hier (le PIRE, du gras + du chocolat, et fourbe en plus, vu qu’au début, la glace, ça semble soulager un peu, du coup j’en ai mangé 6, hum).

  • J »ai une nouvelle dent de sagesse -> j’ai une otite qui revient me faire coucou toutes les 36 heures -> je dois prendre des antibios -> j’ai des mycoses partout, même sur la langue -> je bois plus sinon ça pique ->  je suis toute desséché, ça me gratte partout, j’ai mal à la tête et des cystites. Vous voulez m’assommer à coups de pelles là, où ça va? J’ai planqué la pelle de Dawling, hein, juste au cas où, on sait jamais.
  • Je viens de me faire choper dans l’open space en train de me gratter les nissons. Entourée de mecs de nationalité britonne: ils on détallécomme des bunny rabbits en criant *MY EYES, MY EYES*. Ils risquent la cécité définitive si ça se trouve. Mais c’est pas de ma faute, on dirait qu’on a passé mes pauvres tétons (géants) à la râpe à fromage. C’est assorti à ma carte (grand format) du réseau mondial autoroutier  imprimé tout autour remarque. ET à ma raie des fesses et mes jambes eczémateuses, ainsi que mes cernes qui me descendent jusqu’aux genoux et à mon joli teint de hareng saur. QUAND JE PENSE que je viens de lire un message d’une copine qui me disait « OH mais moi, j’ai tellement adooooré être enceinte, j’étais trop belle, les joues roses, bronzée en été, avec un ventre bien rond et bien tendu, mes cheveux ont blondi et bouclaient…. Par contre quand j’ai accouché ma beauté s’est barrée avec le bébé: J’ai perdu tous mes cheveux en 5 minutes et on voyait mon crane tout croûteux, mon ventre était tout gros et flasque, j’ai fait une poussée d’acné, je sentais le vieux lait rance et j’avais le teint vert de gris ». AARGH.
  • Je pourrais mettre du maquillage. Le problème c’est que j »eus du maquillage un jour mais je me rappelle même plus dans quel tiroir. Il faut dire qu’on vous vend du waterproof en omettant de te dire que pour vomis-proof, je peux te brosser, Martine.

La chambre du bébé avance trop bien

J’avais des espoirs de dingue pour ce week-end. Tout ce que j’allais accomplir, ouh là là!

Et puis, il y a eu l’épisode malheureux de la tartine de marmite samedi matin -> LA fausse bonne idée (soi disant que la marmite c’est pleins d’acide folique, tsais). J’ai été enchainée à mes kiottes jusqu’à 17h. ET je confirme que la marmite c’est déjà pas bon, mais alors la marmite en *romis*, c’est le supplice gastronomique de l’année.

Et puis pendant ce temps, Dawling, il a bien tenté de se mettre à la peinture de la chambre, mais il est pas allé bien loin rapport au bulot neurasténique lui servant de femme qui aurait pas arrêté de l’esclavager, Florence Foresti’s style: Tieeeens moi la main – naaaaan mais ne me regarde pas romir – amène-moi du thé – naaaan je peux rien boire – t’as pluuuuuus envie de moi – NE ME TOUCHE PAS – je veux mourir- tu me fais un câlin?? Je pense que le gars mérite une médaille.

Et puis dimanche, Dawling m’a dit, repose-toi, fait la grasse matinée, mon amour, je m’occupe de tout. Avant de sortir tous les meuble de la chambre en prenant soin de bien les faire crisser sur le parquet, d’exploser un ou deux pot de peinture par terre et de se mutiler au passage. Et croyez-moi que quand Dawling se mutile, il le fait pas dans le silence. J’ai trop bien dormi moi (NOT).

Et puis, j’ai voulu faire une lessive, mais il y a eu un drame. La machine à laver s’est arrêtée de marcher. Forte de mon pragmatisme légendaire, j’ai commencé par me rouler par terre en hurlant. Mais étrangement la talope de machine est restée stoïque et insensible à ma douleur, et elle est pas repartie. En fait, après enquête, le problème venait pas de la machine à laver mais de la prise, i.e. Micheline la Machine à laver est maintenant déboitée de son terrier et branchée dans la prise de Grégoire la bouilloire. Quant à Grégoire la bouilloire, elle doit prendre un ticket et alterner son branchage avec Maïté la machine à café.

Et puis sur les coups de 16h, on a reçu la visite de la belle-sœur qui a un bébé de deux ans et déménage dans quelques jours. Le BON plan *pour elle*. Elle nous a apporté 8T5 de rabaladis de foire, jouets mâchouillés – crachouillés, bodies tachés moitié-romis-moitié-caca, chaussettes de bébé orphelines sans élastique et autres pyjamas plucheux moches. Dans le lot, il y a aussi une poussette vintage 1984 avec coupe-doigts intégrés aux articulations pliantes (pratique ça, au cas où vous auriez un gigot pour huit personnes à découper), qui pèse 3 ânes morts mais bon c’est GRATUIT. T’es contente? Bin tu dis merci à la dame, ingrate.

.

Donc quand je rentre chez moi, tous les meubles de la chambre-d’amis-future-chambre-de-Skips sont au milieu du salon, formant un cercle autour de la machine à laver. Dans ma chambre, on ne peut plus marcher car le sol est jonché de ma tentative de triage de rabaladis / fringues (dans la pile sauvable, pour le moment, RIEN, n’insiste pas, Gérard).  L’échelle du grenier est descendue en vue de la descente de peinture et du remontage de rabaladis. Dans l’entrée, on a une marge de 10cm pour passer vu que la poussette-tank est stationnée et que prenez garde à vos abattis, si vous essayez de la repousser un peu, vous êtes immédiatement guillotinés des orteils.

Sedate me.

PLAF

La semaine dernière, j’ai un peu travaillé 12 heures à cause d’un méchant qui s’était emparé de tous mes bateaux, en Afrique. J’étais crevée mais l’adrénaline, ça tient bien éveillé hein, il en allait de la vie de mes bateaux chéris, quoi.

Jusqu’à ce que. Oh mais j’ai mal au cœur. Bon je vais vomir et je reviens. Ouh là, mais ça touuuuurne, pis y a des étoiles qui dansent devant mes yeux, EH LES ETOILES ON SE CALME, vous me filez la gerbe. Ouh là, mais j’ai la tremblote  et puis je bave? Ah et je saigne du nez aussi, attend je m’allonge par terre. Pardon, moquette du bureau. Oui, bon,  là, ça serait bien d’appeler mon Dawling parce que je peux plus bouger, je suis aimantée la tête contre la moquette.

En fait c’est allé mieux  1/4 d’heure après mais j’étais vidée, alors on est rentrés à la maison, je suis allée me coucher et  je devais un pwal avoir besoin de sommeil parce que Dawling a du me réveiller le lendemain à 22h pour me faire boire un verre d’eau: j’ai dormi d’un TRAIT.

.

Enfin là, ça y est je suis d retour au bureau, sans déconner on est pas chez ces gauchos de Francais ici Madame – attend, la grossesse c’est une maladie ou c’est pas une maladie? Nan? Eh ben, tu vas au boulot alors. Mais surtout, reposez-vous hein. C’est un peu comme « faut allaiter exclusivement pendant 6 mois mais par contre faut reviendre travailler au bout d’un mois » – j’aime bien, c’est cohérent.

Là, VENGEANCE,  je viens de faire peur à mon boss briton, vous savez les Britons c’est des sensibles. Il m’a demandé si ca allait mieux, alors oui oui ça va très bien, thank you very much, et il m’a dit que ça arrivait tout le temps à sa femme quand elle est enceinte, parce que le sang se barre de la tête. J’ai répondu « Oui, dans les nichons en fait ». Là il est parti se cacher, il me parle plus.