Le Wombat, petit food explorer

Dans ma quête éternelle de maternité parfaite (hum), le mardi et le vendredi, quand je travaille pas, je cherche pour mon Wombat des activités épanouissantes et enrichissantes – pour eux au niveau de ma carte bleue fumante surtout. C’est pas facile, vu que généralement, à côté d’une bonne sieste des familles de 14h à 17h, y a peu de choses qui font le poids en ce qui le concerne (brave garçon).

.

Aujourd’hui, on en a essayé une nouvelle: Les Little Food explorers = Les ptis explorateurs de la bouffe. Oui, bon, j’aurais pu l’inscrire à la gym hein, mais chacun ses priorités, voyez? En plus, pour la gym, faut que la mummy se mette en jogging. EN JOGGING.

.

Le principe c’est que l’animatrice, une ptite Anglaise bien courageuse, joue à la guitare et chante des chansons sur les fruits, légumes & consorts, avant de faire goûter des trucs à une troupe de ptis wombats de 18 mois à 4 ans.

.

Au début, tous les enfants étaient assis en rond bien sagement, autour de l’animatrice. Enfin, tous, sauf le Wombat, qui boudait dans son coin (face contre terre, sa nouvelle spécialité) parce qu’il voulait aller à Gymboree Art. Où soit dit en passant, quand il daigne vouloir y mettre un orteil, il boude tout le long parce que lui, il voulait aller à la piscine. Où soit dit en passant, quand je l’emmène, faut lui courir après dans tous les vestiaires en se mangeant à chaque tournant le sol glissant plein de jus de pieds de gens, vu que lui, il voulait aller à Gymboree, mais l’autre. Et ainsi de suite.

Puis elle a fait passer un panier de fruits et légumes en peluches pour que chacun en choisisse un. J’ai choisi une banane pour le Wombat (histoire qu’il reconnaisse le bouzin, parce que des brocolis, des choux et des navets, il en voit pas exactement tous les jours, hum). Mauvaise pioche. Avec le Wombat on devait donc chanter: My name is Wombat and I like to shake shake shake my banana. J’aime me secouer la banane. Bon.

.

Après, on est passé à l’atelier goûtage. C’était bien fait, elle avait coupé une pastèque en forme de requin (avec les dents et l’aileron et tout, les morceaux étaient à l’intérieur de la bouche) et un poivron en forme de pieuvre, vu que le thème du jour était la mer. Trop cute. Enfin, trop cute AVANT l’accident.

Avant que le Wombat saute à pied joint dans l’assiette contenant la petite pieuvre rouge trop meugnonne, chope les tentacules et les balances dans la tête de la voisine car « I NOT LIKE IT MUMMY, yurk, digoulasse » (je sais pas trop bien où il a appris ce mot, innocence, j’écris ton nom). Après, son regard s’est posé sur le requin. Là, il s’est mis à m’escalader les cheveux avec ses gros souliers en tirant surtout bien sur les petits de dessous, parce qu’il était terrorisé (et que sur la tête de maman, enroulé dans ses petits cheveux, on est plus en sécurité, OBVIOUSLY). Il va sans dire qu’il a JAMAIS voulu prendre un bout de pastèque MESSANT, t’es folle, on sait jamais.

Pendant ce temps, la dame tentait de motiver les troupes en chantant une chanson tout juste sortie de son esprit créatif (ENFIN J’ESPERE) à base de:

I like to lick and lick and lick and lick

I like to suck and suck and suck and suck

I like to lick I like to suck and then I like to STOP!

Parfait, Geneviève. Y avait que les mamans (consternées) qui chantaient, mais au fond, ça valait mieux, allez.

.

Enfin, on est passé à l’atelier cuisine. L’animatrice voulait apprendre aux enfants à faire des sushis. DES SUSHIS. Elle avait donc amené des feuilles d’algues, du riz collant et des tranches d’avocat qu’elle a distribués autour de la table.

La petite copine du wombat s’est immédiatement branchée sur sa feuille d’algues, et on l’a plus jamais entendue, sauf quand elle en avait fini une pour qu’on lui colle la suivante dans le bec.

Le Wombat, après m’avoir écrasé l’avocat dans les cheveux et collé le riz entre les nichons, a finalement consenti à bien vouloir rouler l’engin, non sans s’exclamer Ouh LALA, stinky stinks, maman, ça sent le zizi, ça. T’as fait piipiiii? BRAVO, mummy.

C’est là que je me suis aperçue que dans l’assemblée y avait pas mal de mamans françaises, à voir leur hilaritude.

.

Bon, bin du coup, je sais pas trop si je vais m’engager pour 6 séances, là.

T’en penses?

Publicités

8 réflexions sur “Le Wombat, petit food explorer

  1. Soit dit en passant « je me secoue le brocolis » ou « je me secoue le chou-fleur » ça rend pas forcément mieux. quand t’as un garçon t’es juste condamnée à bannir de ton langage tous ce qui parle de secouer un point c’est tout (un point c’est toi, zazie j’écris ton nom)

    • Ah oué. C’est vrai. La fille avait pas l’air d’avoir réalisé ça, par contre (au deuxième cours elle chantait plus qu’elle aime sucer déjà – j’étais un pwal déçue)

    • J’ai aussi renoncé à aller essayer des fringues avec lui vu que tu peux être sûre qu’il hurle de l’autre côté des rideau « YOU HAVING A PEE MUMMY? BRAVOOOOO ». Hum. Nan nan nan.

  2. à la seconde lecture je n’en suis toujours pas remise de sa chanson à la britonne. enfin bon je lui pardonne, faut me voir me dépatouiller de mes cours de soutien sur l’alphabet en début de grande section, certaines phrases avec une certaine lettre deviennent vraiment très casse gueule ^^ »

  3. Pingback: Shiver me Timbeeeers! Notre fête d’anniversaire pirate | La cuisine de la semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s