Pour la propreté, je pense que je vais faire la méthode Gina Ford

Nous avons passé ce week-end avec un Wombat en zlip, i.e. couche free. Vous allez pas me croire mais depuis que son petit tutu est à l’air libre dans la douceur molletonnée d’une culotte Lightening Mc Queen, notre vie est une palpitante aventure. Pour lui surtout. Nous on est surtout angoissés MIT on sent le vieil ammoniac pisseux toute la journée (dans le meilleur des cas).

 

Première épreuve, dimanche, vers 11h30, dans les magasins. J’étais chez le marchand de lunette, rapport que le Wombat s’est assis sur ma paire, dont le verre tiens difficilement momifié dans du scotch (c’est ravissant).

J’ai tenté avec du washi tape pour un effet classe +++, mais malheureusement on ne voit pas tellement bien à travers le washi, donc j’ai dû abandonner l’idée.

 

Du coup, 3 options :

  1. Lunettes avec scotch. Moyen.
  2. Lentilles : OK, mais au prix de vouloir m’énucléer les nœnœils toute la journée à la cuillère rouillée tellement je suis une chochotte des yeux et je supporte pas. Après environ 2h, de rage, mon œil gauche éjecte systématiquement sa lentille de toute façon.
  3. Paire à un euro de plus de rechange. Qui en fait était pas paire principale, très très joulie hein, MAIS qui refuse absolument de rester sur mon nez. Sta dire, je tourne la tête vers la gauche (délicatement hein, tu me connais, on peut pas vraiment me qualifier de nerveuse comme garçon), FLAP => lancé de lunettes à 30 mètres. Je regarde mes pieds / un dossier sur mon bureau, FLAP => lunettes explosées par terre. UBER pratique.

 

En ce dimanche matin, j’avais opté pour la solution numéro 3, vu qu’après un samedi à porter des lentilles, mes yeux c’était Beyrouth sous les bombes de sang.

 

Mettons nous en situation. Je suis en train de parler avec le vendeur de lunettes. Quand soudain un cri retentit : MAMAAAAAAN, POOOOOTTY !!!! A ce stade, j’ai  un délai d’environ 32 secondes pour trouver des twalettes, déboutonner le patalon et l’asseoir suffisamment en arrière pour pas que le zizi facétieux vise ledit patalon par le truchement de l’inadvertance. On part en courant, je tiens mes lunettes d’une main et la petite main du Wombat dans l’autre. Le Wombat tiens ma main d’un côté, et son zizi de l’autre. Par chance, il y a des twalettes juste next door et on se faufile à l’intérieur.

 

Et là, tout s’enchaine très vite :

–          Tombage de mes lunettes dans la cuvette

–          Encastrage du Wombat sur la lunette

–          Opération pipi déclenchée.

 

Premier #fail de la journée – j’ai dû aller à la pêche aux lunettes dans des twalettes publiques pleines de pipi. Bon mais au moins, le Wombat, lui, était au sec.

 

 

14h. On est de retour à la maison. On est en train de réunir nos trouvailles du matin (3 mètres cubes de fringues et de petites voitures pour le Wombat, quedalle pour nous, comme d’habitude) et de les désencastrer de la poussette. Quand soudain un cri retentit : MAMAAAAAAN, POOOOOTTY !!!! Je choppe le Wombat pour le porter en haut des escaliers en urgence, vu que sa vitesse de mouvance est de une marche de l’heure en montée (12 de la seconde en descente, sur le tutu la plupart du temps). Comme il est à cheval sur mes hanches, il peut pas se tenir le zgueg. PAF, réchauffage soudain de mon côté droit : il m’a pissé dessus, ce pti enfoiré.

 

15h45 . Je me suis changée. J’ai retenté les lentilles forte de mon expérience du matin. Mon œil gauche pleure beaucoup et affiche une belle couleur écarlate tirant sur le bordeaux. Je suis chez l’une des French Mums, le Wombat timide soudé à la jambe. Quand soudain un cri retentit : MAMAAAAAAN, POOOOOTTY !!!! Je me précipite aux twalettes en trainant le Wombat par terre (Il peut se gratter, Marcel, pour que je le porte). Je le pose sur la lunette spéciale bébé de ma copine : OUF on est arrivés just in time. Mais c’était sans compter que ladite lunette a visiblement pas été conçue par un ingénieur en aéronautique au fait de l’aérodynamique du zizi wombesque, i.e. le zizi du Wombat au lieu de faire pipi dans le trou est dirigé à pleine puissance à l’encontre de mon œil gauche. Qui éjecte ma lentille dans un réflexe pavlovien.  Le Wombat, pragmatique bien que mort de rire, me tend un morceau de PQ de 1 cm carré et commente : OH LALAAAAA, l’était collé ce zizi maman, partout partout le pipi !

Ouais, merci, j’ ;avais bien compris là. Tiens j’en ai dans les cheveux aussi. Et le décolleté.

 

La classe à Dallas devant les French Mums, c’est nous, toujours.

 

Publicités

Chhht, maman travaille (non non non elle est pas sur Twitter)

 

Le dimanche soir, normalement, c’est la déprime, vu que demain il faut se lever à 6h30.

6h30.

Non mais 6h30 quoi.

 

Mais alors ce soir, c’est encore plus terrible. Parce que cette semaine, j’ai eu un aperçu de ce que pourrait être ma vie de Mamazon (pour les non-initiés, une Mamazon, c’est une femme de Papazon, le papa de la maison, un P.A.F ou père au foyer quoi) (faut aller lire, même que).

La crèche était fermée, et rapport à une sombre histoire de bateau  saisi en Angola, je me devais d’être en faction au bureau. C’est donc Dawling qui s’est collé au gardiennage de Wombat.

 

PINAISE je veux un PAF à plein temps, moi ! C’était merveilleux. On rentre le soir, diner prêt, bébé caca-free déjà baigné et en pyjama. Bon pas nourri, car le Dawling est pas familier avec les préférences gastronomiques du Wombat. L’enfant se nourrit ES-CLU-ZI-VE-MENT de pâtes au pesto – poissons panés – tétous de lait – 3kg de chocolat par jour  (mais ne dites rien à la DASS on risque d’avoir des problèmes). Quand Dawling lui a présenté sa soupe de betterave – poulet- brocoli, il a entamé une grève de la faim reconductible, il en est à son 4ème jour, là (Ce soir il a mangé 2 bib, 5 M&M’s et un œuf au caramel, St Zermati, priez pour lui).

 

Finalement, moi je me suis lancée à corps perdu dans le féminisme, mais en fait la domination, voire l’esclavage des mecs, peut-être ça pourrait être cool aussi? NAN MAIS PAS LONGTEMPS, voyez, juste une petite trentaine d’année, histoire de venger ma mamie par exemple. Ça leur ferait les pieds et puis ce serait éducatif. ET ça serait raccord avec mon énergie du moment (=je veux hiberner pendant 11 mois jusqu’au printemps 2014).

 

Brèfle demain c’est re-boulot, re-sortie de crèche (avant 17h-19h c’était la happy hour, maintenant c’est un peu la suicide hour). Re T’as sommeil ? Dommage, plus que 8h avant le dodo. Et le Wombat qui veut que maman change, maman tiens la cuillère, maman lit Maisy Mouse pour la 24ème fois. NAN PAS DADDY, c’est maman qui fait le bain et le pyjama. Et le tétou un peu chaud, un peu froid. Mais c’est Daddy qui joue aux Légos et aux voitures, vu que maman, à cette heure-ci on l’a assez vue. Moi qui suis si bonne aux Légos en plus.

 

J’ai juste une toute petite petite remarque de rien quand même. Jeudi, Dawling devait amener le Wombat se faire raccourcir le pwal de tête. Dans un élan de confiance en lui de P.A.F. qui gère tout trop bien et qui avait justement une paire de ciseaux à ongles dans la main, il a fait une tentative de brushing sur Wombat.

 

Mon gosse, c’est Benny Hill.