Quelqu’un pour me crocheter un soutif en ficelle à rôti?

Ce qui a de bien quand tu enchaines déménagement au pays du gras en folie aka la Britonie, installation à deux, PMA, grossesse, allaitement, re-PMA, re-grossesse, re-allaitement, c’est que l’expansion de la nichonnade n’a jamais de fin. Or moi, déjà au départ, le nichon, c’était un peu mon argument de vente, voyez? Là, j’en suis au stade où point de vue soutien-gorge, il faudrait que je m’approvisionne au surplus de l’armée, rayon parachute.

Une fois de plus, samedi dernier, j’ai donc classé mes soutien-gorge de grossesse dans le dossier *A ressortir dans 6 mois pour voir si ça me va* *espoir*, avec 28 paires de copains soutien-gorge au chômage technique. Certains datent de l’époque Paris-8ème-cocktails-rue-de-la-Paix, autant vous dire que j’ai abandonné l’idée d’y rentrer un orteil un jour, mais bon je les garde en témoignage historique.

Brèfle, samedi,  je suis repartie en commando emballage de nichonnade. Avec mes deux animaux, i.e. un Wombat dans la poussette, et un Koala en écharpe. Vous le voyez venir le plan que même pas le Maréchal Ney y aurait risqué ses soldats? Bin moi j’ai rien vu, j’y suis allée la fleur à la poussette, innocente telle la neige au soleil.

.

18h02: Je passe les portes du grand magasin (coucou, c’est moi qui vais faire des courses à 18h un samedi, c’est parce que mes fils ont hérité du gène Anglais de brèlitude en sieste).

18h04: Tiens le rayon des soutien-gorge est à côté du rayon des jouets.

18h48: Je m’en suis mis pour 3 miyons de dollars de petites voitures CHOISIES AVEC SOIN par le Wombat (45mn de négociations serrées avec lui-même personnellement), il me reste un budget de 2$ pour l’opération soutien-gorge, mais au moins il DEVRAIT se tiendre tranquille dans la cabine d’essayage.

18h50: *Doum Doum Doum – Annonce magasin: Magne-toi Josiane, le magasin ferme dans 10 minutes*

18h52: On arrive dans la cabine d’essayage – 1/2 mètres carrés. Ma poussette fait 22 mètres cubes au garrot. Bon.

18h52 et 30 secondes: Je suis tunu, le Koala dans la poussette, le Wombat sur le banc. Comment je gère TROP moi, d’avoir 2 gosses, c’est presque trop facile, HAHAHA.

18h53: Je suis tunu exposée à tous les vents en train de courir dans les couloirs car le Wombat s’est enfuit afin de choisir une autre voiture dans le rayon adjacent. En fait seulement 45mn pour faire un choix, c’est pas possible. I CAN’T MUMMY, I JUST CAN’T.

18h55: Retour dans la cabine *Doum Doum Doum – Annonce magasin: Magne-toi Robert, le magasin ferme dans 5 minutes*. Ca tombe bien, je suis toujours tunu, en train d’ouvrir les emballages de voitures au lieu d’essayer des soutien-gorge. Et là je vous fais pas un schéma, j’imagine que vous êtes familiers avec l’esprit sadique des designers d’emballages de jouets qu’on peut pas ouvrir sans 3 tournevis cruciformes XY475′, un sécateur, 2 pieds de biche et un cric?

18h57: La cabine est jonchée de mes fringues + l’écharpe déroulée sur 3km + les fringues du Wombat qui s’est déshabillé aussi pendant que j’attaquais les emballages au marteau-piqueur – Y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui s’ébattent nus dans les cabines d’essayage. Entre les slips et les chaussettes, des montagnes de papiers, cartons, vis, ficelles et scotchs. Le Wombat hulule parce que je lui ai dit qu’on ouvrirait la dernière voiture dans 5mn, en sortant de la cabine. Le Koala blatère parce qu’il est en train de se casser la margoulette de la poussette à force de se tortiller du chamallow, je brais parce que je viens de me trancher le pouce avec une étiquette de soutien-gorge (moi qui étais rescapée des emballages thermo-nucléo-ouverture-facile, je mets du sang partout par terre), et la Dame du magasin brame derrière le rideau que c’est l’heure, Madame.

18:58: Je lui réponds que pas de problème, tout est sous contrôle, et je m’assois par terre pour pleurer un tout petit peu.

18h59: La défaite est totale. J’ai pris 2 tailles au-dessus de ma taille grossesse, taille parachute spatial, et mes nichons se carapatent par-dessus, dessous et par les côtés. A côté de moi, une paupiette de veau ferait mannequin chez Chantal Thomass.

19h07: Je me rhabille en ramassant le Koala, en tenant le Wombat par le col, en le rhabillant, en ramassant les emballages, en remettant les soutien-gorge sur les cintres (si le cintre est un loup pour l’homme, le cintre de soutien-gorge est une bête du Gévaudan pour l’homme).

19h10: La Dame est à deux doigts de l’apoplexie. Tant pis je brûle ma dernière cartouche, je lui colle le Koala d’autorité dans les bras. Transformation d’icelle de Médusa en Mary Poppins sous MDMA, c’est le super pouvoir du Koala (ça, et que quand il pète dans la cuisine au rez-de-chaussée, on est au courant même si on se trouve dans la chambre d’amis au 2ème étage) (ce qui est un pwal gênant dans le bus) (même les bus londoniens à deux étages, du coup).

19h43: On est dehors, voitures déballées, Koala remballé, cabine rangée et nettoyée, on dirait jamais que ce terrible drame s’y est produit. Wolf le nettoyeur de Pulp Fiction devrait me choisir comme stagiaire.

.

En revanche le bilan est sévère: un pouce, 3 miyons de dollars, un samedi après-midi perdus au combat et pour coucher sereinement ma ménagerie, j’ai pu bien me brosser Geneviève, ils ont bringué jusque 23h du matin pour fêter ça. ET. J’ai toujours le nichon en goguette. C’est dangereux, un coup à se prendre les genoux dedans.

Du coup, on y retourne demain. Vous me ferez penser, il me faut aussi de nouvelles chaussures.

Publicités

21 réflexions sur “Quelqu’un pour me crocheter un soutif en ficelle à rôti?

  1. Muhuhuhuhu je suis ecrouled, et je souhaite tout simplement bon rétablissement à ton pouce, et, heu, tes nerfs, et aussi les nerfs de la vendeuse, je suis sûre qu’elle en a déjà vu d’autres
    (en vrai, bon courage)

  2. il te faut une jeune fille au pair (poum poum poum)

    a priori je te dirais bien de ne jamais tenter les toilettes ailleurs que chez toi avec gamin de troizan et bébé en poussette, du coup…

  3. Ma pauvre Josiane… Aux premières lignes je pensais « comme je la comprends ». Moi aussi entre grossesse allaitement, prise de poids, perte de poids, et rebelote, j’ai 12000 tailles de soutif dispo, MAIS jamais la bonne taille à me mettre car me seul qui va est toujours dans le panier de linge sale (avec le seul pantalon qui me va en ce moment, tout ça parce qu’au bout de 7 vomis dans la journée, je me suis enfin décidée à le laver).
    Puis j’ai continué à te lire, le coup des jeux pour distraire l’attention, j’en ai de la chance, la mienne est un ventre sur jambes. Une baguette de pain me permet d’avoir la paix (ou presque).
    Viens le coup de la cabine, c’est quand t’as ta marmaille que tu te dis vive les cabines pour personne handicapée. Que dalle ! J’aimerais bien savoir comme ils font rentrer un fauteuil là dedans. Moi j’ai essayé avec le tank ça marche pas, j’ai essayé avec la version mini au prix du tank ça marche pas non plus. Je ne t’évoque même pas les fois où la dite cabine n’était pas dispo car ils en servaient de placard. Les vendeuses sont gentilles quand même (ou pas) on m’a déjà proposé de 1/ laisser la poussette (et le bébé) dans une allée du magasin pendant que je fais mes essayages (mais oui bien sûr !!! J’en ai chié pour la faire je vais pas l’abandonner dans j magasin maintenant). 2/ la vendeuse m’a proposé de rentrer dans une cabine, de laisser la poussette devant et donc de garder le rideau ouvert pour surveiller les gosses. Autant les essayer dans le magasin aux yeux de tous donc, au moins j’aurais plus de place…

    Résultat : moi aussi je pleure dans les magasins.., mais on ne m’y reprendra plus, plus jamais j’y vais avec les deux. Jamais ! Je te souhaite bien du courage.

  4. XD je suis fan, comme d’hab, j’ai ris – fort, que Ours m’a demandé pourquoi – comme d’hab et je plussoie Angel, il te faut une jeune fille au pair!
    Ou une baby-siter le temps des courses.
    En tout cas, bravo, tu as l’air de bien gérer ces moments de chaos complet, tu m’impressionne!

  5. Tu as un don pour le suspense, j’avais presque envie de venir te donner un coup de main avec l’ouverture des petites voitures, c’est dire ! Par contre l’écharpe pour aller acheter des soutien-gorges, ça sentait quand même la mauvaise idée. Une fois que tu es ficelée dedans, tu ne défais plus rien en extérieur !
    Et sinon je t’envie, mes nichons étaient mon argument marketing avant d’allaiter, depuis plus de deux ans maintenant. Mon seul espoir de retrouver un décolleté digne de ce nom réside dorénavant dans la chirurgie, suis-je la seule chez qui l’allaitement fait fondre la masse nichonnale ? Bon, j’étais aussi connue pour ma descente olympique de rhums arrangés, mais pareil, ça va faire 3 ans que j’ai rendu les armes. Il faut se rendre à l’évidence, la maternité ça nous change…

    • Aujourd’hui j’ai fait 3 lessives, entièrement crèmé des cheveux aux orteils un bébé de 5,5kg (ça m’a rappelé la recette du poulet rôti au beurre d’estragon) et après j’ai fait un gâteau aux poires. Mais sinon, je vois pas du tout de quel changement tu veux parler. Du tout.

      (Et ce tampon de la douane australienne sur mon passeport me file pas du tout les larmes aux yeux. Nononon)

  6. Du début à la fin, je m’y suis vue, j’ai venu, j’ai été vaincue.Et les CINTRES POUR SOUTIEN GORGE. Je sais, je m’énerve, mais n’y a t il pas de quoi ?
    Je te souhaite bien du courage pour l’achat de chaussures avec le bébé en écharpe et surtout pour l’essayage (quoique vue la date de l’article, ça doit faire un moment que tu as déjà chaussures et parachutes neufs).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s