Le baby led weaning, ça tache un pti peu quand même.

Pour la diversification des enfants, on m’avait dit: tu verras. Pour le premier, on pèse 32g de légumes verts, 17 grammes de protéines, 23 grammes de féculents et 3/8 de cuiller à café d’huile d’olive, sans sucre ni sel ni noix ni crème fraiche ni M&M’s, à renouveler toutes les 3h27. Le deuxième se nourrit du dessous de tes sandales avec du ketchup directement au goulot pour faire passer le reste de tartine nutella-mouton-de-poussière qu’il s’est dégotté sous le canapé, le tout trempé dans du beurre et saupoudré de sucre glace si nécessaire, parce que les palabres de 1h30 pour le convaincre d’ouvrir le bec, bin on a plus le temps.
 .
Je vous cache pas que j’étais un peu inquiète pour mon deuxième. Parce que déjà pour mon premier j’avais séché mon Laurence Pernoud et mon Edwige Antier pour bouquiner Amélie Nothomb à la place. Et Amélie, elle disait:
 .
Ce fut alors que je naquis, à l’âge de deux ans et demi, en février 1970, dans les montagnes du Kansai, au village de Shukugawa, sous les yeux de ma grand-mère paternelle, par la grâce du chocolat blanc.
.
Le Wombat avait hérité de l’appétit de son daddy-Dawling – « Mais tu as ENCORE FAIM?? Mais on a partagé une asperge hier déjà!? » – Il mangeait QUEDALLE. Et donc par le truchement de l’inadvertance avec le fol espoir d’un peu de magie Nothombesque, il s’est retrouvé avec un triangle de Toblerone en train de fondre sur la langue. Les enfants, ne reproduisez pas cette expérience chez vous car il se nourrit aujourd’hui UNIQUEMENT
de chips
de M&M’s
de pâtes au pesto avec une escalope de veau milanaise
de semoule car il aime bien s’en remplir le museau puis me dire « LOOK! VE FOUFFLE DE LA FEMOULE MAMAN »
de baguette de pain (quitte à croquer à pleines dents dans toute baguette qui passe à sa portée, même celle qui sort du cabas de Mémé dans la queue chez l’épicier)(planquez vos baguettes).
Avant, il mangeait des petits pois à tous les repas, jusqu’à ce que j’ai la bonne idée d’acheter ce livre:
20140815.04Caution, Spoiler: A la fin, cette morue en herbe ne mange pas ses petits pois. Depuis, « I don’t like peas » est la réplique préférée du Wombat juste devant « – Do you expect me to talk? – No Mr Bond I expect you to die ». Excellent choix, bravo (pour des bonnes idées de livres, vaut mieux aller par ici hein).
 .
.
Pour le Koala, Dawling m’avait planqué mes Amélie Nothomb, et comme j’avais lu La Poule Pondeuse (j’y mets de la bonne volonté, voyez?), je me suis acheté un livre sur le « baby-led weaning ». Diversification menée par l’enfant en VF, rapport que les purées c’est has been, Josiane. I.e il faut faire des morceaux afin que le bébé se les puréïse lui-même à la sueur de ses petits doigts potelés. OU ALORS si y a de la purée, c’est l’enfant qui tient la cuiller et qui doit la trempouiller mâchouiller crachouiller lui-même personnellement.
 .
Dans le livre, ils disaient: Pas besoin de chaise-haute, le bébé a besoin de support pour se tenir bien droit et pas s’étouffer, mettez-le sur vos genoux. Et éventuellement, prévoyez un tablier, il peut y avoir, les première semaines, un peu de projection de bouffe.
.
EVENTUELLEMENT. T’AS RAISON, Gill.
 .
J’hésite à faire installer une bonde de douche au plafond de la cuisine vue l’étendue des dégâts, même.
 .
Mes copines qui ont des bébés bien élevés qui
ne ricanent pas nerveusement après avoir fait Pffffffrt la bouche pleine de yaourt
ne suçotent pas leurs mains baveuses-carotteuses avant de replacer ma mèche rebelle
ne prennent pas leur gamelle pour un chapeau melon
tiennent parfaitement leur cuiller avec le petit doigt levé
le tout probablement en récitant leur table de 7
m’ont conseillé d’investir dans des bavoirs jetables et de mettre un journal par terre.
 .
A ce stade, il nous faudrait également une chaise-haute jetable, des habits jetables et des cheveux jetables.
 .
Sans compter qu’avec le lardon sur les genoux, t’es en première ligne et sans défense quand il te masse le cou au jus de pêche ou te colle son bâtonnet de carotte dans l’oreille gauche. Dans le feu de l’action, il y a aussi 78% de chance pour que le grand arrive avec un cas de « FIX IT MUMMY, Il est tout cassé mon crain, l’ai tombé dans mon pipi des toulettes. Je l’ai un peu essuillé dons ta serwouette mais it’s not working » => tu étales la bouillie de toast bien fondante dans le boitier des piles, tout en essayant de n’éborgner personne avec le tournevis de forme triangulaire qui veut jamais visser (#ceuxquisavent), pendant que le bébé te glisse des mains tel la savonnette moyenne pour finir immanquablement la face dans l’assiette et la chaussette dans la tasse d’eau.
.
BLWTu verrais pas un jaune moutarde pour le mur de la cuisine, toi?

.

Dans mon livre, ils disaient aussi: les brocolis c’est super, ils ont une poignée intégrée, on peut les tenir par la tige pendant qu’on grignote la fleur (il doit aussi y avoir un terme technique en Français pour les espèces de fleurs de brocoli là, mais je suis pas docteur ès légume-qui-sent-le-prout)(bougez pas je tape « Anatomie du brocoli » dans google). Vos bébés vont A-DO-RER.

En plus, ma belle-sœur – qui fait des gâteaux Flash Mc Queen et Pokemon pour vous situer le degré de perfect-parentalitude – me dit: Oh bin moi mes enfants – qui ont marché à 7 mois et demi, sont couchés tous les soirs à 19h45 et ne savent pas ce que c’est que la télé, pour vous situer le degré de faux-nainitude – leur menu préféré c’est des brocolis vapeur avec une papillote de poisson blanc assaisonné d’un filet d’huile d’olive.

Alors, moi, vous me connaissez, je pense que le brocoli est le suppositoire de Satan en costume vert avec des fleurs, mais je suis docile comme garçon, JE FAIS. Je fais donc une branche de brocoli à la vapeur au péril de ma santé mentale et de l’odeur corporelle de la cuisine de ma mère. Et je mets des gants et un masque de chirurgien – tout en gardant un air parfaitement naturel et détendu -pour l’attraper et le tendre au Koala. Qui, innocent telle la neige du Kilimandjaro, se saisit de la tige, et se met les fleurs dans la bouche avec élan.

Bin, comment te dire, Gill?

A cette occasion, on a découvert que cet enfant a été monté avec Mégaphone intégré – on l’appelle désormais Arlette Laguiller – il nous a expliqué posément à en faire péter la vitre de la cuisine que Y A EU UN ATTENTAT AU PROUT DANS MA BOUCHE, OSKOUR QUE QUELQU’UN ME PASSE UN KARSHER, JE SUIS AU BORD DE LA MORT ET LES FLEURS DE BROCOLI ME RESSORTENT PAR LES NARINES. Pendant 25 minutes. J’ai tenté le doigt trempé au nutella et le chocoletti pour faire passer le goût et me racheter mais c’était trop tard.

Me demande s’il a pas déposé un dossier d’adoption en Sibérie Orientale.

.

 – Et alors ça marche la DME? Il mange bien?
– Supère, au top, il est gras bien dodu comme un cochon. Mais on a dû engager le GIGN de lutte anti-brocoli quand même, au cas où. Et sinon tu connais un bon plombier? C’est pour le plafond de la cuisine.

Publicités

Pour la propreté, je pense que je vais faire la méthode Gina Ford

Nous avons passé ce week-end avec un Wombat en zlip, i.e. couche free. Vous allez pas me croire mais depuis que son petit tutu est à l’air libre dans la douceur molletonnée d’une culotte Lightening Mc Queen, notre vie est une palpitante aventure. Pour lui surtout. Nous on est surtout angoissés MIT on sent le vieil ammoniac pisseux toute la journée (dans le meilleur des cas).

 

Première épreuve, dimanche, vers 11h30, dans les magasins. J’étais chez le marchand de lunette, rapport que le Wombat s’est assis sur ma paire, dont le verre tiens difficilement momifié dans du scotch (c’est ravissant).

J’ai tenté avec du washi tape pour un effet classe +++, mais malheureusement on ne voit pas tellement bien à travers le washi, donc j’ai dû abandonner l’idée.

 

Du coup, 3 options :

  1. Lunettes avec scotch. Moyen.
  2. Lentilles : OK, mais au prix de vouloir m’énucléer les nœnœils toute la journée à la cuillère rouillée tellement je suis une chochotte des yeux et je supporte pas. Après environ 2h, de rage, mon œil gauche éjecte systématiquement sa lentille de toute façon.
  3. Paire à un euro de plus de rechange. Qui en fait était pas paire principale, très très joulie hein, MAIS qui refuse absolument de rester sur mon nez. Sta dire, je tourne la tête vers la gauche (délicatement hein, tu me connais, on peut pas vraiment me qualifier de nerveuse comme garçon), FLAP => lancé de lunettes à 30 mètres. Je regarde mes pieds / un dossier sur mon bureau, FLAP => lunettes explosées par terre. UBER pratique.

 

En ce dimanche matin, j’avais opté pour la solution numéro 3, vu qu’après un samedi à porter des lentilles, mes yeux c’était Beyrouth sous les bombes de sang.

 

Mettons nous en situation. Je suis en train de parler avec le vendeur de lunettes. Quand soudain un cri retentit : MAMAAAAAAN, POOOOOTTY !!!! A ce stade, j’ai  un délai d’environ 32 secondes pour trouver des twalettes, déboutonner le patalon et l’asseoir suffisamment en arrière pour pas que le zizi facétieux vise ledit patalon par le truchement de l’inadvertance. On part en courant, je tiens mes lunettes d’une main et la petite main du Wombat dans l’autre. Le Wombat tiens ma main d’un côté, et son zizi de l’autre. Par chance, il y a des twalettes juste next door et on se faufile à l’intérieur.

 

Et là, tout s’enchaine très vite :

–          Tombage de mes lunettes dans la cuvette

–          Encastrage du Wombat sur la lunette

–          Opération pipi déclenchée.

 

Premier #fail de la journée – j’ai dû aller à la pêche aux lunettes dans des twalettes publiques pleines de pipi. Bon mais au moins, le Wombat, lui, était au sec.

 

 

14h. On est de retour à la maison. On est en train de réunir nos trouvailles du matin (3 mètres cubes de fringues et de petites voitures pour le Wombat, quedalle pour nous, comme d’habitude) et de les désencastrer de la poussette. Quand soudain un cri retentit : MAMAAAAAAN, POOOOOTTY !!!! Je choppe le Wombat pour le porter en haut des escaliers en urgence, vu que sa vitesse de mouvance est de une marche de l’heure en montée (12 de la seconde en descente, sur le tutu la plupart du temps). Comme il est à cheval sur mes hanches, il peut pas se tenir le zgueg. PAF, réchauffage soudain de mon côté droit : il m’a pissé dessus, ce pti enfoiré.

 

15h45 . Je me suis changée. J’ai retenté les lentilles forte de mon expérience du matin. Mon œil gauche pleure beaucoup et affiche une belle couleur écarlate tirant sur le bordeaux. Je suis chez l’une des French Mums, le Wombat timide soudé à la jambe. Quand soudain un cri retentit : MAMAAAAAAN, POOOOOTTY !!!! Je me précipite aux twalettes en trainant le Wombat par terre (Il peut se gratter, Marcel, pour que je le porte). Je le pose sur la lunette spéciale bébé de ma copine : OUF on est arrivés just in time. Mais c’était sans compter que ladite lunette a visiblement pas été conçue par un ingénieur en aéronautique au fait de l’aérodynamique du zizi wombesque, i.e. le zizi du Wombat au lieu de faire pipi dans le trou est dirigé à pleine puissance à l’encontre de mon œil gauche. Qui éjecte ma lentille dans un réflexe pavlovien.  Le Wombat, pragmatique bien que mort de rire, me tend un morceau de PQ de 1 cm carré et commente : OH LALAAAAA, l’était collé ce zizi maman, partout partout le pipi !

Ouais, merci, j’ ;avais bien compris là. Tiens j’en ai dans les cheveux aussi. Et le décolleté.

 

La classe à Dallas devant les French Mums, c’est nous, toujours.

 

Apocalypse now dans mon salon

Je vous écris pendant que Dawling s’affaire à ranger notre pauvre appartement post-apocalyptique: Aujourd’hui c’était notre tour de recevoir chez nous le groupe des French Mums pour l’afternoon tea, MIT leurs rejetons en pleine force de l’âge.

C’est là que j’ai bien vu que maitresse d’école, en fait, c’est un métier qui s’improvise pas tellement. Et même quand on prépare un truc, je sais pas comment les gens font pour que tout aille according to the plan. Parce que pour moi: NOT. J’avais prévu ds millions de crayons de couleur en titane incassable non boulottable, avec les feuilles de couleur qui vont bien. J’avais prévu des feuilles noires, et découpé des triangles de toutes les tailles et de toutes les couleurs dans des feuilles de mousse autocollantes, l’idée étant de coller les seconds sur les premières pour faire des sortes d’œuvres d’art contemporain *HAHAHAHA*. J’avais sorti les légos et les puzzles. Et j’avais fait un gâteau génoise au citron qui tâche pas et fait pas trop de miettes (sauf si vraiment, on s’applique).

Comme de bien entendu, ces petits enfoirés ont boudé mes activités Montessori *HAHAHAHA bis* pour:

  • Boulotter tous NOS cupcakes de grands et de lusque MIT étaler le délicieux glaçage en ganache au chocolat sur les murs blancs (HEUREUSEMENT qu’on a pas commencé à repeindre, pfiouuu).
  • Faire des glissades en chaussettes sur le parquet avec élan et se manger le coin de la table une fois sur deux: Il y en a même une qui y a planté une dent et qui par conséquent a mis du sang partout. Parait que pour les taches de sang, en plus, on peut même pas les engueuler. Tout se perd, ma pauvre Josiane.
  • Se vautrer en couple dans le lit du Wombat. Notez qu’avant leur venue, j’avais TOUT javellisé dans le moindre recoin, enlevé chaque petit mouton non règlementaire, et même vidé les corbeilles à jouets, aspiré l’intérieur et trié les petits bouts cassé pour que personne ne s’étouffe avec, puis passé les peluches à la machine avant de tout remettre. Mais dans mon ménage minutieux, j’ai oublié un minuscule détail: le lit du Wombat. Or le lit du Wombat, on y change les draps chaque fois qu’il nous tombe un œil, puisqu’il y a jamais mis un orteil. Ou alors, pour *bouquiner, Mummy!* i.e. raconter des histoires à ses ouatures chéries, tout en grignotant du raisin, des fruits secs, des babybels et autres biscuits mietteux dont le chocolat a fondu dans ses petites menottes potelées. C’est à dire qu’il y avait à boire et à manger dans ce lit. Il y en a un qui a trouvé une vieille patate germée et qui l’a goûtée: Hummmmmm, it’s yummy maman de Wombat, c’est toi qui l’a fait? Oui voilà. N’oublie pas de te laver les dents ce soir, hein, quand même.
  • Retrouver au fin fond de sa cachette le garage du Wombat qu’on avait planqué. C’est rapport du 8,000 décibels à la minute qu’il produit et à l’absence de bouton off, en collaboration étroite avec le fait que chaque partie (station de lavage, réparation,  station essence, parking, toboggan etc…) est libre dans sa tête. Et chante à tue-tête. EN MEME TEMPS QUE LES AUTRES. Je pense que le jouet a été mis au point par le KGB chinois à des fins de torture, autrement je vois pas. C’est à dire que même une fois la bande de petits effrontés partis, l’après-midi de folie continue. Super.
  • Entre deux activités éducatives, faire des séances collectives de pot / toilettes, voire les deux en allant de l’un à l’autre. Tout en continuant de faire pipi hein, si vous croyez que c’est facile de s’arrêter en plein milieu. Ma salle de bain, c’est un peu la Nouvelle-Orléans après Katrina.

.

Brèfle, une après-midi des plus relaxantes autour d’une tasse de thé, voyez? D’ailleurs, va falloir que j’aille porter secours à ce pauvre Dawling. Il range un mug, il fume une cigarette. Il met une assiette au lave-vaisselle, il boit un verre de vin. Il essuie de la confiture de fraise sur le mur blanc, il prend un Xanax. Il emballe le reste de scones, il tente de se pendre à la gazinière.

A ce train-là, il aura jamais fini quoi.