England expects that every man will do his duty, avec des crackers et du porto

En ce moment, c’est le festival du jour férié en France, un peu. Alors que chez nous, QUEDALLE.

.

Ce qui m’arrange en fait: Ca fait 10 jours que je suis en congé maternité – j’en avais rêvé et fantasmé des listes longues comme ta bite d’articles à écrire, de recettes à essayer, d’albums photos à faire, de grands projets artistiques autant que littéraires (je suis un peu mégalo dans le dedans de ma tête, je crois que je suis un genre de Alexander Calder croisée Emmanuel Carrère, mais juste j’ai pas le temps pour la réalisation, voyez?) – et puis en fait, depuis 10 jours, j’ai fait: rien. En rotant. Bon.

.

MAIS il est question d’avoir un jour férié le 21 octobre (à la place de celui fin mai, y en a déjà un en mai, OR c’est la crise, les gens). Le 1er novembre pour une fête catholique? Ca va pas, non? On peut pas de toute façon, on les brûle le 5 novembre pour Bonfire Night, les catholiques. Le 11 novembre? Non plus, c’est pas comme si on avait perdu un million d’hommes dans cette histoire hein? Nan. Nous, on va plutôt commémorer le 21 octobre.

Le 21 octobre 1805. La bataille de Trafalgar i.e. jour où l’Amiral Nelson a mis une bonne pâtée aux flottes Françaises et Espagnoles. La première année, quand je suis arrivée dans mon travaillement dans le bateau briton, avec mes collègues françaises et espagnoles, on avait eu une piqûre  de rappel de l’importance de la date, parce qu’on avait été invitées chez la Royal Navy pour l’occasion. C’était un diner TRES TRES officiel et solennel, tout le monde devait avoir des robes de soirée et des gants blancs et des brushings avec pas une mèche qui dépasse, dans la Navy ça rigole pas. ET il fallait se familiariser avec la coutume locale.

.

Comme je suis sympathique comme garçon, je vous fais un résumé, ça vous permettra de briller en société britone (si vous souhaitez plutôt briller en société aborigène d’Australie, c’est LA):

* En entrée, il y a de la soupe. Alors il faut slurper la soupe non pas par la pointe de la cuiller, MAIS par le côté de la cuiller, c’est très important. Je sais pas si c’est pour être plus efficace au niveau du bruit – car ça slurpe beaucoup plus bruyamment par le côté – je vous préviens du risque au cas où vous voudriez tenter l’expérience chez vous. D’ailleurs les cuillers chics ont même pas de pointe, elles sont toutes rondes, comme ça on est bien feinté, nous les Français.

* Ensuite, il y a du rosbif et des petits pois: Il faut manger les petits pois non sans leur avoir fait préalablement escalader la face Nord du dos de la fourchette. C’est pas facile hein? Me demande pas, le Briton est farceur au niveau de l’étiquette.

* Après, il y a du pudding. C’est une espèce de gâteau bien bien dense aux entournures parfumé aux vieux raisins secs. Et BOUILLI. Comme je vous le dis. Il faut arriver à aller tout recracher aux kiottes avec un sourire niais et sans roter ou romir pendant qu’on l’a dans les joues tel le cochon d’Inde moyen. Enfin moi je suis ceinture noire de recrachage aux kiottes incognito, c’est rapport à ma Grand-mère qui cuisine pas.

* Et enfin, il y a le fromage. Le fromage vient APRES le dessert, servi avec des crackers apéritif et du porto (et donc sans pain ni vin, par le truchement de la logique britone). Et il faut manger mine que rien comme si tout ça était absolument normal. A noter aussi que le porto ne doit jamais toucher terre, enfin la table, sinon, à bord d’un bateau, il pourrait se renverser, et ça serait la catastrophe, Micheline. Heureusement, si vous êtes une fille, vous êtes pas celui qui reste coincé avec la bouteille en cristal de porto de 3,5 T à la main, vu que les filles ont pas le droit de la toucher.

.

J’avais bien maitrisé: j’étais légèrement boudinée dans ma robe de soirée bustier prêtée pour l’occasion (je veux dire par là que fallait pas respirer trop fort sinon mes nichons s’échappaient instantanément du décolleté) (et ça l’échappage de nichon, c’est LE fashion faux-pas chez les britons, ils vous parlent plus ZAMAIS de la soirée) (par exemple, les Espagnols sont beaucoup plus nichons-friendly, j’ai remarqué), m’enfin très peu de petits pois étaient tombés au combat.

.

Forte de cette expérience et de cette infiltration réussie en milieu hostile briton, je voudrais bien demander ma réhabilitation au sein de la flotte française. Parce que jusqu’à maintenant *ATTATION VENDREDI CONFESSION*,  à l’Amirauté française, je suis bannie et fichée sous le nom de la *Terroriste à la Crevette*.

.

Tout a commencé au dernier diner TRES TRES officiel et solennel auquel j’avais assisté, à l’Amirauté de Marseille avec mon père (Mon père, c’est le Chef des bateaux du monde, un peu comme moi, mais plus, avec des médailles pour décorer sa casquette de Chef et tout).

La consigne: tiens-toi droite, vérifie que t’as pas un boût d’épinard dans les dents avant de sourire, ne te trompe pas dans l’ordre des fourchettes, ne raconte pas de blagues, ME FAIS PAS HONTE (la confiance règne).

Tout s’était parfaitement déroulé, quand soudain, on nous apporta des brochettes de crevettes à la sauce tomate.

DES BROCHETTES DE CREVETTES A LA SAUCE TOMATE.

Quand on vous signifie par la présence de 14 fourchettes de chaque côté de l’assiette que y a INTERDICTION ABSOLUE de toucher la crevette de ses petits doigts agiles nonobstant boudinés.

Bin vous me croirez ou pas, y a pas eu d’incident. Le vin blanc aidant, j’ai décortiqué mes crevettes de façon TRES TRES officielle et solennelle, avec ma fourchette et mon couteau, sans débordement de sauce tomate et en toute dignitosity-at-all-times.

Une fois l’épreuve passée, j’étais parfaitement détendue, suintant la confiance en moi, et en pleine conversation enduite d’intelligence et de culture batelière avec mon voisin de droite, un haut dignitaire je pense, en tout cas un type TRES TRES officiel et solennel.

Sur la droite de mon assiette, j’avais empilé la brochette en bois, et par dessus, ERREUR FATALE DE DEBUTANTE, les épluchures de crevettes à la sauce tomate.

Et là tout s’enchaine très vite.

Monsieur le dignitaire me pose une question, et afin de prendre mon menton dans ma main droite pour me donner un air d’intellectuelle inspirée, je pose mon coude sur la table. Juste avant de toucher la table, mon coude vient heurter la brochette en bois recouverte d’épluchures de crevettes à la sauce tomate, qui comme un mikado, fait levier avec élan, et projette le tas d’épluchures de crevettes à la sauce tomate, direction en plein dedans la face de Monsieur le haut-dignitaire. Qui comme de bien entendu portait une chemise blanche immaculée et une raie sur le côté bien gominée (et des oreilles géantes aussi).

C’est là que le titre de haut-dignitaire prend tout son sens:  le type a pas bronché et continué la conversation tel le briton flegmatique alors même que j’étais en train de l’épouiller de façon TRES TRES officielle et solennelle de ses épluchures de crevettes à la sauce tomate, dont certaines étaient engluées dans le gel capillaire, d’autres coincées aux boutonnières de sa chemise anciennement blanche, et une qui lui faisait un très élégant pendant d’oreille (géante).

Résultat: J’ai plus ZAMAIS été invitée à l’Amirauté à Marseille. PIRE que le sort habituellement réservé aux coupables d’échappage nichonnal en zone britone. Est-ce que VRAIMENT ça mérite une telle mise à l’écart, Mesdames et Messieurs les jurés? Non. Je pense que j’ai bien mérité ma réintégration au QG des bateaux français.

.

Parce que moi, sinon, en plus de brûler des catholiques pour Bonfire Night, puisque c’est comme ça, je risque de retourner manger du Stilton tartiné sur des crackers Belin au porto à la Royal Navy en célébrant Trafalgar hein.

MEME PAS PEUR.

.

.

.

*Pitié, envoyez-moi un hélico d’urgence sanitaire de Stilton*.

Aujourd’hui je vais mettre mon maillot de bain à cagoule

Nous sommes en mai et j’ai toujours pas rouvert mon blog, BONSOIR.

 

Ce mois de mai est bien typique briton.

 

Par exemple, hier.

On se lève sous un soleil radieux.

Je me lave les cheveux, je me fais un brushing, et je dis à Dawling, allons donc dans l’East-end, y a un petit marché qui m’a l’air trop sympa, à côté d’une mini-ferme où il y a de gros gros daddy pigs pour le Wombat #PassionCochon.

 

On monte dans le bus.

Quand on est arrivé de l’autre côté, le Wombat pionçait comme un petit goret dans sa poussette.

Et soudain, le ciel s’assombrit. Mais genre PAF, d’un coup, QUI a éteint la lumière ?

AVERSE DE GRELE.

 

On est restés coincés, comme de bien entendu, sous la tente d’un vendeur de fromage. Et comme de bien entendu, alors que depuis 5 ans, je ne trouve que du fromage en plastique double pasteurisé bien désinfecté sur les bordures, là on est tombé sur les fromtons les plus puant du Far West et au-delà. Sans déconner, faut que j’amène mon imper au pressing.

 

Avec Dawling, on s’est dit : laisse tomber les cochons, on part déjeuner pendant que le Wombat dort. On saute dans un taxi rapport que des glaçons de la taille de l’iceberg du Titanic sont en train de nous tomber sur le coin de la carafe, et on arrive au resto.

 

Wombat AWAKE, surexcité par le taxi. ENCOOORE TAXIII MUMMY.

 

ET

 

Soleil de plomb. Je mourrais de chaud dans mon écharpe encore englaçonnée au fromage.

 

 

 

J’en peux plus, Lucienne.

Happy yummy mummy day!

Si je regarde à droite, je vois Dawling en train de dire que des gros mots à en cracher son IPA vu que l’Italie est en train de marquer des essais contre la Britonnie au tournoi des 6 nations.

Si je regarde en face, y a mon lave-linge qui sonne stridemment toutes les 3 minutes pour me dire que le cycle est fini. C’est un lave-linge allemand, voyez. Loin de moi l’idée de vouloir perpétuer des clichés pourris mais il est pugnace le gars, il me rappelle un peu copine suisse-allemande. Y a pas de procrastination qui tienne.  Tant que je suis pas allée lui débrancher la tronche, vous pouvez être sûrs qu »il va continuer à me vriller le tympan avec VIELE rigueur.

Si je regarde à gauche, y a un bébé couché, face contre parquet tellement que la vie, elle est trop pô juste, qui geint  Maaaamaaaaan. C’est vrai, c’est digoulasse, pendant 3 minutes, je fais autre chose que faire l’esclave d’enfant rouleuse de taxi décolleuse d’autocollants récalcitrants baisseuse de slip pour un T’as fait pipiiiii? BRAAAAVOOOOO WOOOMBAT! Est-ce que ça compte que je viens de passer 45 minutes pliée en 6 dans son mini-lit, à lui apporter 3 bibs à la suite, lui laisser me ploter les nichons de ses mini-griffes acérées pendant qu’il boit, à lui lire 4 histoires et à lui chanter environ 23 fois *Twinckle twinckle little star*? => NAN.

.

.

ALORS QUE EXCUSEZ-MOI DE VOUS FAIRE SIGNALER, mais c’est la fête des mères anglaise aujourd’hui. Je suis gâtée, hein?

Un dimanche soir, sur la terre

(Ne me remerciez pas pour la chanson moisie dans la tête) (déjà que c’est dimanche soir et que en plus la reine est malade)

Je suis en direct de mon lit  chéri. Mais sauf que. Le Wombat dort à côté de moi. J’ai mis à peu près 2 heures à l’endormir. Mais au moment où j’ai replacé la couette sur lui avec tendresse et un sourire doux telle la Caroline Ingalls classique, un délicieux fumet est venu me dilater la narine gauche. Il a bousé ce petit effronté.

Rembobinage dans le dedans de ma tête => Aaaaaah c’est pour ça qu’il voulait  pas pioncer => médaille d’or de la mère pourrie du dimanche soir.

Je vais donc devoir le REVEILLER, pour le changer *joie*. J’ai attendu un peu de voir si Dawling, des fois, se porterait pas un peu volontaire, mais il semblerait que je puisse me gratter, Marcel. Lui, de son côté, il fait mine que, soucieux du sourcil, il lirait tous les articles pour prendre des nouvelles de sa pauvre Majesté. On voit bien qu’il a été entrainé par le MI6 pour JAMAIS craquer, voyez?

Allez, j’y vais, souhaitez moi LE BON CHANCE.

En plus il a bouffé de l’agneau, le PIRE.

 

 

EDIT: Voilà. Il est tout propre du tutu et ses testiboules brillent de mille feux tout en reniflant la fleur printanière fraichement coupée. ET IL DORT.  Je vous chache pas qu’il est 48h de la nuit, vu qu’il a fallu lui lire deux histoires et lui re-filer 2 bibs:
=> Il va sûrement faire pipi comme une vache nourrie à la Guinness extra cold toute la nuit
=>la couche va sûrement nous exploser sur le coin de la carafe at some point
=> il faudra sûrement lui rechanger au milieu de la nuit
=> donc il faudra lui refiler un bib pour le re re rendormir
=> et ainsi de suite jusqu’à ce que bureau s’en suive et que je dusse boire 28 cafés pour me maintenir artificiellement en vie
=> je vais faire pipi toute la journée comme une girafe atteinte de cystite
=> heureusement que je porte pas de couche, sinon on serait pas rendue ma pauvre Lucienne.  

3 jours avant la quille, on est pas rendus Micheline

A y est, c’est ma DERNIERE semaine de boulot dites donc (moins vendredi!).

Il est grand temps, je vous le dis.

Dawling est super busy. Cette semaine, il est rentre à minuit tous les soirs, sauf une nuit où il est pas rentré du tout. Il a dit qu’il avait passé la nuit avec Norton Rose, j’espère que c’est pas avec une secrétaire de 21 ans blonde et bouclée et mince avec des gros seins qui lui fait des cours de rattrapage de poney. Parce que moi, là, j’ai beau essayer, les câlins, ça devient du casse-tête chinois. Skip est engagé, alors j’ai l’impression que là où c’est qu’on mettait son zizi y a plus de place di tout, pis faut pas me secouer à cause des remontées acides, et EN PLUS, je suis toute rouillée et avec la chaleur j’ai l’impression que quelqu’un m’a soufflé dans les jambes, les orteils et les doigts. En fait je suis un genre de canard laqué croisé avec une tortue de mer retournée (EH, JE DOIS FAIRE PIPI, viiite, quelqu’un peut me sortir du canapé?). Enfin, quand je suis dans l’eau ca va, alors peut-être que finalement je vais faire un accouchement dans l’eau et tout sera formidable? Je croiserais bien les doigts MAIS JE PEUX PAS Y SONT TROP GROS.

.

Sinon, rien n’est prêt:

  • On a toujouuuuurs pas de nooooom, HEEEEEELP mais comment qu’on va faire? Ouvrir le livre au hasard dans le dictionnaire des prénoms? Dawling Junior?
  • On a toujours pas de chambre aussi, rapport que Dawling qui devait peindre, bin à la place il bosse. Enfin, on aura la moquette mercredi donc moins de cartons PARTOUT dans la maison déjà. Là, on peut pas marcher. Déjà que de toute façon, je peux pas tellement marcher, c’est pas pratique.
  • Mon sac de maternité est toujours pas fait. Ca me rappelle l’école quand j’étais toujours le boulet qu’avait pas de matériel, genre, t’as pas une cartouche, une feuille, un stylo, un crayon? Là, ça va être, quelqu’un peut me prêter une culotte filet et un coussinet de nichon, please? Et un torchon pour enrouler autour de mon bébé-sans-pyjama-fixe?

MERKIIIIII.

Pfiouuu là là.

Les moustiks m’a tuer

Il fait 30 degrés.

La nuit dernière, Dawling a ouvert grand les fenêtres, rapport à la complainte de la femme enceinte dont l’estomac est réduit à la taille d’une noisette, qui a des seins de 22 ètres de diamètres tout congestionnés et qui se coincent partout dès que je tente un changement de position, et qui en plus a du prendre 3 douches la nuit dernière telle le pachyderme se roulant dans la boue à la recherche d’un peu de fraicheur. MONSIEUR serait sans arrêt dérangé, ce pauvre bouchon.

Résultat, je me suis faite manger tucru. Au sang. Partout. Surtout dans les plis de gras. Et là, cet homme charmant, en découvrant mon pauvre corps meurtri au matin, me dit: « Dis donc, les mouskitos ils ont bon goût, hein, héhé, ils ont piqué là ou c’est bien euh….. *réalise ce qu’il est en train de dire – moment de panique – blaaaaaaaaanc* euh…. tendre quoi.

CA VA J’AI BIEN COMPRIS QUE TU VOULAIS DIRE GRAS HEIN. Mais bon j’ai pas relevé, j’étais trop occupée à m’attaquer la peau du cucul à la fourchette à gigot.

Ce qui m’étonne c’est que d’habitude les moustiques, ils préfèrent toujours Dawling. Je dois avoir le sang tout Dawlinguisé à cause de Skip. Ou alors c’est tout ce bacon que je mange à la place du chocolat  *pardon les pitis cochons – c’est pas moua c’est le bébé*, les moustiques, ils aiment ça.

Taloperie de moustiks britons quoi.

Cacahuètes gratis

Attend, on a pas un social committee trop classe dans notre bureau?


From: Collègue du 3ème – social committee
Sent: 21 June 2010 17:26
To: All Users (Bureau des Chefs des Bateaux du Monde – London)
Subject: football wednesday 23rd june

The next England match takes place at 3.00 pm this wednesday, and large screen TV facilities will be provided on the 5th floor for those who would like to watch the game. As always, urgent work which comes up at the same time must be given priority.

In order to ensure that the departments / syndicates are sufficiently staffed during this time it is essential that anyone wishing to watch the game should first seek and obtain his / her line managers’ agreement. Blackberries should be brought with, and reception informed if you attend.

The social committee has some left over peanuts from 2008 which they have kindly agreed to donate, and light refreshment will be provided.

Toutempikon et ??

J’ai appelé ma famille qui habite dans le Var, complètement paniquée parce qu’ici ils nous ont dit que tout le monde est mort dans le Var, noyé dans des inondations. Mais en fait ils sont au sommet d’une colline, et de l’autre côté du département alors ils ont vaguement eu un peu de pluie mais rien de très exceptionnel. Genre la petite pluie qui arrive comme de bien entendu quand tu viens d’arroser le jardin ou laver la voiture.

Et puis, ils se sont aperçus de rien, parce qu’ils ont trouvé deux bébés hérissons abandonnés (enfin abandonnés, à première vue) et depuis ils sont en mode HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII et ils passent leur journée à chasser l’escargot pour les hérissons, rattraper les hérissons qui essaient toujours de sauter du balcon, empêcher les chats de faire de la brochette de moustache sur épine d’hérisson, voire stimuler le pee-pee du hérisson MIT coton-tige après renseignements pris sur un site internet « comment-elever-votre-bebe-herisson-abandonne.com ». Ils ont appelé l’ainé des frères hérissons (ce sont des garçons, parait-il que y a pas de doute) Toutempikon. Ils cherchent un nom pour le cadet.

Mais du coup, là, ils savent plus trop quoi faire parce que les hérissons ne savent pas comment attraper des escargots eux-mêmes, et  puis dans pas longtemps ils vont vouloir faire dodo dans le lit de mes parents, ce qui est pas pratique (en plus qu’avec les chats, ils sont déjà 7 dans ce lit). Et ça les plombes, voyez, d’avoir raté l’éducation des hérissons.

Brèfle, c’était juste pour dire, les gens inondés, ils pourraient arrêter de râler un peu, parce que dans le même département, y a quand même des gens qui ont de GRAVES soucis comme mes parents, et qui doivent stimuler l’anus de bébés hérissons suicidaires avec des coton tiges. Alors s’il vous plait, je vous en prie.

Je ne sais pas qui est la mère de cet enfant

J’ai fait une écho samedi. Oui je préviens, je m’apprête à mettre une photo de ventre rond + d’écho sur ce blog, c’est mon privilège d’infertile aigrie, z’a bezoin, z’a le droit.

J’ai rien compris à leurs mesures britones comme d’habitude: Skips pèse 4 briques, 3 noix et 14 graines d’ellébore et il mesure 1 clé à molette et 2 sauterelles. Il fait pipi une pinte par jour (je l’ai VU faire en direct, ce petit fourbe) puis ensuite se mets tous les doigts dans la bouche, l’enfant n’a aucune notion d’hygiène élémentaire – C’est son ptit côté français. Il a juste un problème, c’est qu’il se tape la tronche de Titeuf, avé la mèche. Comme on voyait pas très bien j’ai fait un schéma explicatif sur la vue en 3D: