Le baby led weaning, ça tache un pti peu quand même.

Pour la diversification des enfants, on m’avait dit: tu verras. Pour le premier, on pèse 32g de légumes verts, 17 grammes de protéines, 23 grammes de féculents et 3/8 de cuiller à café d’huile d’olive, sans sucre ni sel ni noix ni crème fraiche ni M&M’s, à renouveler toutes les 3h27. Le deuxième se nourrit du dessous de tes sandales avec du ketchup directement au goulot pour faire passer le reste de tartine nutella-mouton-de-poussière qu’il s’est dégotté sous le canapé, le tout trempé dans du beurre et saupoudré de sucre glace si nécessaire, parce que les palabres de 1h30 pour le convaincre d’ouvrir le bec, bin on a plus le temps.
 .
Je vous cache pas que j’étais un peu inquiète pour mon deuxième. Parce que déjà pour mon premier j’avais séché mon Laurence Pernoud et mon Edwige Antier pour bouquiner Amélie Nothomb à la place. Et Amélie, elle disait:
 .
Ce fut alors que je naquis, à l’âge de deux ans et demi, en février 1970, dans les montagnes du Kansai, au village de Shukugawa, sous les yeux de ma grand-mère paternelle, par la grâce du chocolat blanc.
.
Le Wombat avait hérité de l’appétit de son daddy-Dawling – « Mais tu as ENCORE FAIM?? Mais on a partagé une asperge hier déjà!? » – Il mangeait QUEDALLE. Et donc par le truchement de l’inadvertance avec le fol espoir d’un peu de magie Nothombesque, il s’est retrouvé avec un triangle de Toblerone en train de fondre sur la langue. Les enfants, ne reproduisez pas cette expérience chez vous car il se nourrit aujourd’hui UNIQUEMENT
de chips
de M&M’s
de pâtes au pesto avec une escalope de veau milanaise
de semoule car il aime bien s’en remplir le museau puis me dire « LOOK! VE FOUFFLE DE LA FEMOULE MAMAN »
de baguette de pain (quitte à croquer à pleines dents dans toute baguette qui passe à sa portée, même celle qui sort du cabas de Mémé dans la queue chez l’épicier)(planquez vos baguettes).
Avant, il mangeait des petits pois à tous les repas, jusqu’à ce que j’ai la bonne idée d’acheter ce livre:
20140815.04Caution, Spoiler: A la fin, cette morue en herbe ne mange pas ses petits pois. Depuis, « I don’t like peas » est la réplique préférée du Wombat juste devant « – Do you expect me to talk? – No Mr Bond I expect you to die ». Excellent choix, bravo (pour des bonnes idées de livres, vaut mieux aller par ici hein).
 .
.
Pour le Koala, Dawling m’avait planqué mes Amélie Nothomb, et comme j’avais lu La Poule Pondeuse (j’y mets de la bonne volonté, voyez?), je me suis acheté un livre sur le « baby-led weaning ». Diversification menée par l’enfant en VF, rapport que les purées c’est has been, Josiane. I.e il faut faire des morceaux afin que le bébé se les puréïse lui-même à la sueur de ses petits doigts potelés. OU ALORS si y a de la purée, c’est l’enfant qui tient la cuiller et qui doit la trempouiller mâchouiller crachouiller lui-même personnellement.
 .
Dans le livre, ils disaient: Pas besoin de chaise-haute, le bébé a besoin de support pour se tenir bien droit et pas s’étouffer, mettez-le sur vos genoux. Et éventuellement, prévoyez un tablier, il peut y avoir, les première semaines, un peu de projection de bouffe.
.
EVENTUELLEMENT. T’AS RAISON, Gill.
 .
J’hésite à faire installer une bonde de douche au plafond de la cuisine vue l’étendue des dégâts, même.
 .
Mes copines qui ont des bébés bien élevés qui
ne ricanent pas nerveusement après avoir fait Pffffffrt la bouche pleine de yaourt
ne suçotent pas leurs mains baveuses-carotteuses avant de replacer ma mèche rebelle
ne prennent pas leur gamelle pour un chapeau melon
tiennent parfaitement leur cuiller avec le petit doigt levé
le tout probablement en récitant leur table de 7
m’ont conseillé d’investir dans des bavoirs jetables et de mettre un journal par terre.
 .
A ce stade, il nous faudrait également une chaise-haute jetable, des habits jetables et des cheveux jetables.
 .
Sans compter qu’avec le lardon sur les genoux, t’es en première ligne et sans défense quand il te masse le cou au jus de pêche ou te colle son bâtonnet de carotte dans l’oreille gauche. Dans le feu de l’action, il y a aussi 78% de chance pour que le grand arrive avec un cas de « FIX IT MUMMY, Il est tout cassé mon crain, l’ai tombé dans mon pipi des toulettes. Je l’ai un peu essuillé dons ta serwouette mais it’s not working » => tu étales la bouillie de toast bien fondante dans le boitier des piles, tout en essayant de n’éborgner personne avec le tournevis de forme triangulaire qui veut jamais visser (#ceuxquisavent), pendant que le bébé te glisse des mains tel la savonnette moyenne pour finir immanquablement la face dans l’assiette et la chaussette dans la tasse d’eau.
.
BLWTu verrais pas un jaune moutarde pour le mur de la cuisine, toi?

.

Dans mon livre, ils disaient aussi: les brocolis c’est super, ils ont une poignée intégrée, on peut les tenir par la tige pendant qu’on grignote la fleur (il doit aussi y avoir un terme technique en Français pour les espèces de fleurs de brocoli là, mais je suis pas docteur ès légume-qui-sent-le-prout)(bougez pas je tape « Anatomie du brocoli » dans google). Vos bébés vont A-DO-RER.

En plus, ma belle-sœur – qui fait des gâteaux Flash Mc Queen et Pokemon pour vous situer le degré de perfect-parentalitude – me dit: Oh bin moi mes enfants – qui ont marché à 7 mois et demi, sont couchés tous les soirs à 19h45 et ne savent pas ce que c’est que la télé, pour vous situer le degré de faux-nainitude – leur menu préféré c’est des brocolis vapeur avec une papillote de poisson blanc assaisonné d’un filet d’huile d’olive.

Alors, moi, vous me connaissez, je pense que le brocoli est le suppositoire de Satan en costume vert avec des fleurs, mais je suis docile comme garçon, JE FAIS. Je fais donc une branche de brocoli à la vapeur au péril de ma santé mentale et de l’odeur corporelle de la cuisine de ma mère. Et je mets des gants et un masque de chirurgien – tout en gardant un air parfaitement naturel et détendu -pour l’attraper et le tendre au Koala. Qui, innocent telle la neige du Kilimandjaro, se saisit de la tige, et se met les fleurs dans la bouche avec élan.

Bin, comment te dire, Gill?

A cette occasion, on a découvert que cet enfant a été monté avec Mégaphone intégré – on l’appelle désormais Arlette Laguiller – il nous a expliqué posément à en faire péter la vitre de la cuisine que Y A EU UN ATTENTAT AU PROUT DANS MA BOUCHE, OSKOUR QUE QUELQU’UN ME PASSE UN KARSHER, JE SUIS AU BORD DE LA MORT ET LES FLEURS DE BROCOLI ME RESSORTENT PAR LES NARINES. Pendant 25 minutes. J’ai tenté le doigt trempé au nutella et le chocoletti pour faire passer le goût et me racheter mais c’était trop tard.

Me demande s’il a pas déposé un dossier d’adoption en Sibérie Orientale.

.

 – Et alors ça marche la DME? Il mange bien?
– Supère, au top, il est gras bien dodu comme un cochon. Mais on a dû engager le GIGN de lutte anti-brocoli quand même, au cas où. Et sinon tu connais un bon plombier? C’est pour le plafond de la cuisine.

Publicités

Questionnaire Pwalu

Mauvaise, mauvaise copine de Raph-le-Pwalu.

Lui qui se décarcasse la margoulette pour nous trouver des pti sujets de de blogage, et qui se fait ignorer avec la plus parfaite ingratitude, alors même que ça parle de fromage. Bin écoute, je te fais une offre: J’en fais la moitié pis comme ça on est quilts, impaire et passe,Ok?

.question

 

Poisson Pané – Banane

20060309Hier, j’ai passé la journée à essayer d’arranger les affaires d’un client qui s’en est collé pour l’équivalent du PIB du Vanuatu en progiciel qui marche pas, et qui a signé un contrat qui dit à peu près:

Article 1: La société qui t’entu… euh, on veut dire qui te vend le logiciel a toujours raison, même quand des fois elle disparait sans laisser d’adresse et qu’elle te laisse avec ton progiciel qui bugge sa mère, et que de toute façon, il faut avoir fait Science Po, Polytechnique et un LLM de cuisine Austro-japonaise pour comprendre le mode d’emploi

Article 2: Si jamais tu as la sensation que le progiciel fait n’importe quoi, c’est normal, il est pas du tout au point mais on te le vend quand même, et même que c’est pas notre faute

Article 3: Si le client a un peu raison, on dirait que quand même c’est la société qui a vendu le prologiciel qui aurait raison quand même

Article 4: Sous réserve des articles 1 et 4, si jamais le client voudrait quand même essayer d’engager la responsabilité de la société qui a vendu le prologiciel, le client devra prouver que l’arrière-grand-mère de la société qui a vendu le progiciel s’est laissé pousser des ailes et a appris à voler, et ce, dans un délai de 35 secondes à compter de la signature du présent contrat

Article 5: En cas de litige, ce qui étonnerait vachement la société qui vend le prologiciel vu qu’elle a toujours raison, le Tribunal compétent sera la chambre internationale d’équitation guatémalto-uzbek.

Même pas mal super facile à part que ça m’a un peu fondu le lobe pariétal droit.

Autant dire qu’hier soir en rentrant dans la tanière du Chéri, j’avais l’énergie de la limace asthmatique dépressive, et que mon petit camarade de jeu pouvait se gratter Marcel pour que j’envisage la possibilité de faire un brin de cuisine.Je sens déjà le regard lourd de sous-entendus de la bande de féministes qui sévit de par les bloug: oui, c’est moi qui fait la cuisine. Le Chéri parfois est pris d’une envie de faire des sauces vinaigrettes de son invention remarquez (Exemple: tiens, si je mettais de l’arôme Maggi avec du citron, un peu de muscade et du vinaigre de framboise?), mais la plupart du temps, c’est moi. Je vous rassure. Il y a partage des tâches hein. Pendant que je fais à manger, il regarde l’Equipe.Bref.

La fatigue intellectuelle et musclière s’étant emparée de l’ensemble de mon petit corps, j’ai saisi de la main gauche la porte du congèl, de la main droite un paquet de poissons carrés, que j’ai jetés dans une poêle sans ajouter de matière grasse rapport au mode d’emploi qui le stipulait et au hurlement du nouveau pèse personne le soir dans la pénombre de la salle de bain alors qu’il se trouve investi par la légère surcharge pondérale du Chéri.

Après les langoustes à l’armoricaine, la côte de veau à la Normande, le canard à l’Orange, le poulet au gingembre et à la noix de coco, le gigot aux cèpes, la pintade aux girolles, le lapin à la moutarde, la marmite dieppoise et le Bœuf Bourguignon, j’étais quand même assez angoissée par rapport au verdict du Chéri. Terrifiée même, à l’idée d’avoir violé la règle d’or dictée par Biba & Co, selon laquelle en matière de cuisine et de sexe, NON NON NON NE PAS SE RELÂCHER, chaque jour être imaginative et originale ATTENTION.

Et ben je vous donne l’an mille.

Le Chéri, les yeux rivés sur le match Lyon/Une-équipe-de-Vickings-de-deux-mètres-par-trois-au-nom-imprononçable, a introduit la poiscaille dans sa bouche pulpeuse, a fermé les yeux de plaisir, laissant apparaître ses longs cils de jais, a posé sa main sur la mienne et a laissé échapper un

Hmmmmmmmmmm, c’est si bon les poissons panés……..Merci……..

.

Ça m’a rappelé l’histoire de Grand-Papa. Grand-Papa chaque jour que Dieu fait réclamait à sa femme LE plat à la banane que lui préparait feu sa mère alors qu’il rentrait de l’école. Grand-Maman était quant à elle bien ennuyée. Elle avait essayé TOUTES les recettes de bananes de son livre de cuisine, s’était acheté les fiches Elle, et avait même fait des inventions culinaires pour satisfaire son époux. A chaque fois qu’on allait chez Grand-Maman, on avait pour le dessert des bananes au caramel, des bananes flambées au rhum, des charlottes à la banane, des tartes à la banane, des crumbles à la banane, des gâteaux bananiers… Sans succès. Grand-Papa répétait inlassablement:C’est bon, mais ce n’est pas LE bon plat de maman.

Et pis un jour, Grand-Maman gardait un de ses petits-enfants. Après lui avoir donné sa panade, elle coucha l’enfant, laissant l’écuelle du bébé sur la table pendant qu’elle lui racontait une histoire. Grand-Papa qui avait connu les tickets de rationnement pendant la guerre (raison officielle), et qui était gourmand comme un cochon (la vrai raison), porta à sa bouche de reste de bouillie. Son visage s’éclaira alors.

MAAMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINE!!!! C’est CA!!! C’EST LE PLAT DE MAMAN!!!

Et oui. Des bananes écrasées avec du sucre. Au nom de Grand-Maman et de moi-même, j’annonce: il y a des coup de pelle qui se perdent les mecs.