La naissance, ce moment unique. TA GUEULE CHANTAL

Ca fait une semaine que nous sommes 3, avec un petit Wombat tout neuf.

Et vous vous rappelez quand Florence Foresti parle de la boucher… euh, du bonheur que c’est un accouchement? Haha, moi je me disais, encore une qui a pas lu Chantal Birman, pffff, la pauvre.

Hum. Alors je pense que je vais revendre le livre en fait, voire demander à Chantal de bien vouloir me REMBOURSER. TOUT DE SUITE.

.

Moi on m’avait dit: Tu vois, dans les films, les accouchements c’est nul. D’abord la fille, elle perd les eaux, après elle se met à hurler de douleur, elle fonce à la maternité dans un taxi, pis elle accouche dans des douleurs insupportables. Sache qu’on perd pas les eaux, c’est un effet de cinéma, et que la douleur, c’est très progressif et si on a pas peur c’est très supportable, voire agréable pour certaines femmes. Ah bon? Ca tombe bien, moi j’ai trop pas peur, haha, comment je vais trop accoucher facilement en 5 mn avec le brushing impeccable.

.

Samedi matin, je me réveille, il fait un temps merveilleux. Premier jour du congé maternité, et avec Dawling, sachant que peut-être faudra attendre quelques jours après la naissance (HAHAHA) avant de pouvoir de nouveau se faire un pti tour de poney, hop, on tente. ERREUR. Bon, mais c’est pas grave, rien n’entamera ma bonne humeur, même pas cette impression d’avoir eu une décharge électrique de 453 volts dans le fondement. On a réservé un bon resto où on a nos habitudes. Je commande une côte de veau à la Normande car il fait jamais trop chaud pour la crème fraiche d’Isigny. Je mords dans la première fourchette avec bonheur quand soudain, quelqu’un allume un tuyau d’arrosage PILE entre mes jambes, et les pieds de la table, les chaussures de Dawling, et la moitié du sol du resto se retrouvent inondés. Pas besoin de lancer des recherches archéologiques, la fuite vient de Skips. Faut rentrer à la maison et vu l’état de la pièce, je dois abandonner mon assiette (et on reviendra pas dans ce resto avant quelques années hein) (on portera une perruque blonde et des lunettes noires aussi) (j’espère qu’ils feront toujours de la côte de veau à la Normande).

Arrivés à la maison, on jette deux serviettes et une chemise de nuit dans une valise (les pyjamas pour le bébé, on en a deux ou trois, mais ils sont pas secs je viens de les laver ce matin, hum), et on saute dans un taxi, non sans m’être momifié le tutu pour limiter les dégâts des eaux, NE NIE PAS CHANTAL, LES GENS PERDENT LES EAUX.

Quand soudain, dans le taxi, j’ai l’impression qu’une porte de métro se referme brutalement sur mon ventre et mon bas de dos. J’ai tellement mal que je me dis, la crème fraiche d’Isigny avait tourné, je suis en train de mourir d’un empoisonnement, ou alors je me suis cassé la colonne vertébrale sur ce brise-vitesse, je sais pas, mais en tout cas, je meurs là. Je me mets à hurler, NE NIE PAS CHANTAL, C’EST A HURLER.

Comme j’ai la colonne vertébrale en miettes, je suis paralysée, et Dawling doit me porter dans la salle d’attente de la maternité. Pendant que je hurle. POUR LES MOUVEMENTS LEGERS DU BASSIN QUI ATTENUENT LA DOULEUR, JE PEUX BIEN ME BROSSER CHANTAL.

Et là moi, bêtement, je croyais qu’en arrivant, mon calvaire serait fini, vu qu’on est au XXIème siècle tout de même. QUEUDALLE CHANTAL. Vu que les sages-femmes, elles ont dû lire le bouquin aussi. Et donc elles me caressent la main en disant: Mais non mais non, Madame, c’est rien, ça va passer, vous vous en sortez très bien. La contraction va passer là. Bougez un peu pour voir? Alors bin LA contraction dure depuis une heure, et je vous rappelle qu’avec ma colonne vertébrale cassée, je vois pas tellement comment je peux bouger.

Et là CHANTAL, TON CM DE DILATATION PAR HEURE, bin il est JAMAIS venu. Après 7 heures comme ça, à constater que tout corps à la colonne vertébrale brisée ne se répare pas par magie quand on se met à 4 pour le coller dans un bain, et à me répéter inlassablement « you’re doing very well love, you’re doing very well » pendant que moi je hurle, force est de constater que j’étais toujours PRESQUE à 1.

A ce stade, Dawling, mon sauveur, est allé arpenter les couloirs jusqu’à ce qu’il tombe sur une sage-femme innocente qui avait une ampoule de morphine à la main (car mais non mais non, on peut pas faire de péridurale, rien n’a encore commencé là, Madame, reprenez-vous). La morphine? Ce truc qui fait qu’on romit tout ce qu’on peut, qu’on reconnait plus sa mère et qui abrutit le bébé? MAIS VAS-Y PLANTE LA MOI DANS LA CUISSE CHANTAL. NOW.

Bénie soit la morphine. J’avais quand même un peu moins mal, pis trop sommeil pour hurler, et ENFIN, il y a eu du progrès, ce qui fait qu’après trois heures, ENFIN, l’anesthésiste a pu faire son œuvre. J’ai été sau-vée. Enfin, j’ai cru. J’ai cru que j’en avais assez bavé pour mériter de rencontrer enfin mon Skips et d’oublier instantanément ce calvaire. On est samedi soir, il est 22 heures, et encore une fois, TU M’AS ENDUITE D’ERREUR, CHANTAL.

A suivre…

Publicités

3 jours avant la quille, on est pas rendus Micheline

A y est, c’est ma DERNIERE semaine de boulot dites donc (moins vendredi!).

Il est grand temps, je vous le dis.

Dawling est super busy. Cette semaine, il est rentre à minuit tous les soirs, sauf une nuit où il est pas rentré du tout. Il a dit qu’il avait passé la nuit avec Norton Rose, j’espère que c’est pas avec une secrétaire de 21 ans blonde et bouclée et mince avec des gros seins qui lui fait des cours de rattrapage de poney. Parce que moi, là, j’ai beau essayer, les câlins, ça devient du casse-tête chinois. Skip est engagé, alors j’ai l’impression que là où c’est qu’on mettait son zizi y a plus de place di tout, pis faut pas me secouer à cause des remontées acides, et EN PLUS, je suis toute rouillée et avec la chaleur j’ai l’impression que quelqu’un m’a soufflé dans les jambes, les orteils et les doigts. En fait je suis un genre de canard laqué croisé avec une tortue de mer retournée (EH, JE DOIS FAIRE PIPI, viiite, quelqu’un peut me sortir du canapé?). Enfin, quand je suis dans l’eau ca va, alors peut-être que finalement je vais faire un accouchement dans l’eau et tout sera formidable? Je croiserais bien les doigts MAIS JE PEUX PAS Y SONT TROP GROS.

.

Sinon, rien n’est prêt:

  • On a toujouuuuurs pas de nooooom, HEEEEEELP mais comment qu’on va faire? Ouvrir le livre au hasard dans le dictionnaire des prénoms? Dawling Junior?
  • On a toujours pas de chambre aussi, rapport que Dawling qui devait peindre, bin à la place il bosse. Enfin, on aura la moquette mercredi donc moins de cartons PARTOUT dans la maison déjà. Là, on peut pas marcher. Déjà que de toute façon, je peux pas tellement marcher, c’est pas pratique.
  • Mon sac de maternité est toujours pas fait. Ca me rappelle l’école quand j’étais toujours le boulet qu’avait pas de matériel, genre, t’as pas une cartouche, une feuille, un stylo, un crayon? Là, ça va être, quelqu’un peut me prêter une culotte filet et un coussinet de nichon, please? Et un torchon pour enrouler autour de mon bébé-sans-pyjama-fixe?

MERKIIIIII.

Pfiouuu là là.

Les moustiks m’a tuer

Il fait 30 degrés.

La nuit dernière, Dawling a ouvert grand les fenêtres, rapport à la complainte de la femme enceinte dont l’estomac est réduit à la taille d’une noisette, qui a des seins de 22 ètres de diamètres tout congestionnés et qui se coincent partout dès que je tente un changement de position, et qui en plus a du prendre 3 douches la nuit dernière telle le pachyderme se roulant dans la boue à la recherche d’un peu de fraicheur. MONSIEUR serait sans arrêt dérangé, ce pauvre bouchon.

Résultat, je me suis faite manger tucru. Au sang. Partout. Surtout dans les plis de gras. Et là, cet homme charmant, en découvrant mon pauvre corps meurtri au matin, me dit: « Dis donc, les mouskitos ils ont bon goût, hein, héhé, ils ont piqué là ou c’est bien euh….. *réalise ce qu’il est en train de dire – moment de panique – blaaaaaaaaanc* euh…. tendre quoi.

CA VA J’AI BIEN COMPRIS QUE TU VOULAIS DIRE GRAS HEIN. Mais bon j’ai pas relevé, j’étais trop occupée à m’attaquer la peau du cucul à la fourchette à gigot.

Ce qui m’étonne c’est que d’habitude les moustiques, ils préfèrent toujours Dawling. Je dois avoir le sang tout Dawlinguisé à cause de Skip. Ou alors c’est tout ce bacon que je mange à la place du chocolat  *pardon les pitis cochons – c’est pas moua c’est le bébé*, les moustiques, ils aiment ça.

Taloperie de moustiks britons quoi.

Cours d’accouchement briton #2

Comme j’avais tout bien lu le livre de Chantal Birman, je savais presque tout mieux que la prof au deuxième cours d’accouchement tellement j’avais trop bien révisé.

.

Mais il y avait quand même une question qui me turlupinait le cervelet. Car figurez-vous que dans ma recherche constante d’informations, je suis tombée sur une maison de naissance qui est dans le Sud de Londres spécialisée dans la naissance orgasmique. Assieds-toi Robert: Parait qu’au lieu d’une péridurale, on peut avoir des orgasmes à répétition et que c’est AUSSI efficace, voire PLUS. Mais avouez qu’après les questions du caca et des dents de la mer dans l’eau de la semaine dernière qui m’avaient  déjà donné envie de me cacher (ainsi que toute la salle), là je savais pas si j’oserai.

J’AI OSE. Et je veux m’enterrer vivante, voilà.

– C’est vrai que si on se masturbe pendant la phase de dilatation, ça soulage la douleur et facilite l’ouverture du col? » 

– Eh ben, euh, *vire au rouge et regarde ses pieds* vous avez qu’à essayer hein »

Bon je suis pas plus avancée, Micheline. Je veux dire en pratique, ça se passe comment?  M’man tu peux nous laisser 5mn, euh disons, 45mn? Et tu peux me passer la brosse à dents qui vibre en sortant? Ahem.

.

Ensuite, on a parlé de tous les moyens de soulager la douleur (SAUF L’ORGASME HEIN, qui compte pas):  

– Les « Tens machines »: Ce sont des électrodes qu’on se branche sur le dos. Ca consiste en fait à s’électrocuter pour se distraire des douleurs des contractions. Un peu comme dans les bronzés quand on fiche une grande claque au moment de remettre une épaule démise. Je sais pas pourquoi, l’idée m’emballe pas.

– Le « Gas and Air » : ça n’existe pas tellement en France où tout le monde est collé d’office sous péridurale, mais ici apparemment personne veut en faire, donc on vous file du gaz hilarant à la place. Mes copines qui ont essayé m’ont dit qu’elles avaient eu l’impression de fumer 3 joints mais qu’elles avaient toujours aussi mal. Et qu’en plus comme leur mari leur avait piqué le tuyau, il servait plus à rien non plus. Mais la sage-femme avait l’air de dire que FALLAIT essayer. M’étonnerais pas qu’elle s’en fasse une petite goulée au chevet de chaque patiente.

– La « Pethidine » (ou morphine): Quand on veut pas de péridurale mais qu’on est au bord de la mort. Apparemment c’est TRES TRES MESSANT pour le bébé dans la croyance populaire mais elle disait que si on le proposait, c’était bien que c’était safe (Rassurante Simone).

– La péridurale: TOUT LE MONDE était contre. Elle a réussi à convaincre personne. Elle a quand même glissé à la fin: Bon bin, on en reparlera quand vous aurez accouché, OK? C’est quand même bien efficace la péridurale. (Rassurant,  Simone BIS).

.

A la fin, on a parlé du après l’accouchement (MINCE J’Y AVAIS JAMAIS PENSE!!). Quand on vous file le bébé et qu’on vous dit « Au revoir M’sieur Dame, Bon chance ». Fallait changer un poupon en plastique qui sentait la vanille et lui donner un faux-bain sans eau, ainsi qu’évoquer les changements que le bébé allait induire dans notre vie de tous les jours.

La hantise de tous les mecs au groupe de NCT, c’était surtout d’être à l’hôpital un jour de match.  Ca, et avoir belle-maman qui reste à la maison 15 jours après la naissance.

Mais à part ça, CHHHHHT JE NE VOIS PAS DE QUELS CHANGEMENTS VOUS VOULEZ PARLER VOYONS, vous voyez bien que Dawling s’est aperçu de rien.

/ /
L_L_
/    \
|00  |       _______
|_/  |      /  ___  \
|    |     /  /   \  \
|    |_____\  \_  /  /
\          \____/  /_____
\ _______________/______\………………………..

Dawling marchant vers l’aventure sans se douter de rien (allégorie)

Cours d’accouchement briton

En France, tout le monde m’a dit: NE VA PAS AU COURS D’ACCOUCHEMENT, malheureuse, ça sert à rien qu’à faire peur. Mais en Britonie, ce sont des cours privés (donnés par une asso qui s’appelle les NCT ey qui coûtent un tonne mais brèfle) qui servent surtout à rencontrer des gens. Et des futurs copains pour le futur bébé. Il y a 3 cours d’une journée entière, et on fait des jeux de rôles et des chasses aux trésors, toussa, c’est un peu comme une journée d’intégration de la parentalité.

Il y avait presque pas de Briton. Il y avait une fille qui filait des complexes, new-yorkaise, qui ressemblait à Carry Bradshaw, avec des ptis bras et des ptites jambes et des ptites fesses fermes + minces + galbées + bronzées (bon sauf les fesses, j’ai pas bien vu si elles étaient bronzées) et un ventre ENORME tout rond. Et puis il  y en avait des rassurantes, avec des pieds d’éléphant à cause de la chaleur et qui rotaient tous les 2 mots comme moi (soit dit en passant, si on est ce qu’on mange, Skips sera mi-homme mi-Gaviscon).

Bon, Dawling comme d’habitude, il était meilleur copain de toujours avec tout le monde après 3mn30. Et moi, bin je me suis fait repérer mais pas tellement parce que je suintais d’intelligence. Plutôt comme la fieuse qui posait des questions embarrassantes DEVANT LES HOMMES. Mais Chhhhttttt quoi.  Par exemple, j’ai été la seule porcasse à demander:

– « Mais si on accouche dans l’eau, est-ce que ça fait les dents de la mer avec du sang partout? »  ou bien

–  « Mais comment on fait pour pas faire caca devant son mari et tuer sa vie sessuelle à jamais? »

A chaque fois, la sage-femme regardait ses pieds  et disait « ON PEUT RIEN FAIRE C’EST COMME CA C’EST LA NATURE UNE AUTRE QUESTION VITE ».

.

J’ai pas appris grand-chose (car j’ai bien potassé mon Chantal Birman moi, oui Madame), mais elle m’a quand même un peu stressée en m’expliquant que si le bébé est sur le côté droit, comme les bébés tournent pour se mettre en position pour sortir mais UNIQUEMENT dans le sens des aiguilles d’une montre (me demande si c’est dans le même sens dans l’hémisphère sud?), ben fatalement, il va se retrouver son dos contre mon dos: Et ça, Jean-Claude, ça s’appelle un accouchement par les reins et tu pleures ta mère. En plus, comme Skips a jamais bougé d’un pouce, depuis le début il est la tête en bas et du même côté,  y a deux solutions:

– soit il est comme sa mère et il se dit vraiment POURQUOI que je bougerais, c’est fatigant par cette chaleur,

– soit le placenta est à gauche et donc il a pas le choix, il doit rester à droite, même si je passe les 6 prochaines semaines à sautiller sur place à califourchon sur un ballon d’accouchement.

 

Je vais bien relire mon Chantal  hein, bien sûr, mais du coup je suis à deux doigts de me faire poser la péridurale en préventif là, comme ça HOP c’est fait, on en parle plus.

La chambre du bébé avance trop bien

J’avais des espoirs de dingue pour ce week-end. Tout ce que j’allais accomplir, ouh là là!

Et puis, il y a eu l’épisode malheureux de la tartine de marmite samedi matin -> LA fausse bonne idée (soi disant que la marmite c’est pleins d’acide folique, tsais). J’ai été enchainée à mes kiottes jusqu’à 17h. ET je confirme que la marmite c’est déjà pas bon, mais alors la marmite en *romis*, c’est le supplice gastronomique de l’année.

Et puis pendant ce temps, Dawling, il a bien tenté de se mettre à la peinture de la chambre, mais il est pas allé bien loin rapport au bulot neurasténique lui servant de femme qui aurait pas arrêté de l’esclavager, Florence Foresti’s style: Tieeeens moi la main – naaaaan mais ne me regarde pas romir – amène-moi du thé – naaaan je peux rien boire – t’as pluuuuuus envie de moi – NE ME TOUCHE PAS – je veux mourir- tu me fais un câlin?? Je pense que le gars mérite une médaille.

Et puis dimanche, Dawling m’a dit, repose-toi, fait la grasse matinée, mon amour, je m’occupe de tout. Avant de sortir tous les meuble de la chambre en prenant soin de bien les faire crisser sur le parquet, d’exploser un ou deux pot de peinture par terre et de se mutiler au passage. Et croyez-moi que quand Dawling se mutile, il le fait pas dans le silence. J’ai trop bien dormi moi (NOT).

Et puis, j’ai voulu faire une lessive, mais il y a eu un drame. La machine à laver s’est arrêtée de marcher. Forte de mon pragmatisme légendaire, j’ai commencé par me rouler par terre en hurlant. Mais étrangement la talope de machine est restée stoïque et insensible à ma douleur, et elle est pas repartie. En fait, après enquête, le problème venait pas de la machine à laver mais de la prise, i.e. Micheline la Machine à laver est maintenant déboitée de son terrier et branchée dans la prise de Grégoire la bouilloire. Quant à Grégoire la bouilloire, elle doit prendre un ticket et alterner son branchage avec Maïté la machine à café.

Et puis sur les coups de 16h, on a reçu la visite de la belle-sœur qui a un bébé de deux ans et déménage dans quelques jours. Le BON plan *pour elle*. Elle nous a apporté 8T5 de rabaladis de foire, jouets mâchouillés – crachouillés, bodies tachés moitié-romis-moitié-caca, chaussettes de bébé orphelines sans élastique et autres pyjamas plucheux moches. Dans le lot, il y a aussi une poussette vintage 1984 avec coupe-doigts intégrés aux articulations pliantes (pratique ça, au cas où vous auriez un gigot pour huit personnes à découper), qui pèse 3 ânes morts mais bon c’est GRATUIT. T’es contente? Bin tu dis merci à la dame, ingrate.

.

Donc quand je rentre chez moi, tous les meubles de la chambre-d’amis-future-chambre-de-Skips sont au milieu du salon, formant un cercle autour de la machine à laver. Dans ma chambre, on ne peut plus marcher car le sol est jonché de ma tentative de triage de rabaladis / fringues (dans la pile sauvable, pour le moment, RIEN, n’insiste pas, Gérard).  L’échelle du grenier est descendue en vue de la descente de peinture et du remontage de rabaladis. Dans l’entrée, on a une marge de 10cm pour passer vu que la poussette-tank est stationnée et que prenez garde à vos abattis, si vous essayez de la repousser un peu, vous êtes immédiatement guillotinés des orteils.

Sedate me.

Je pense suspendre ma carrière de blogueuse gastronomique de voyage

Là, on revient d’un week-end à York (York hein, pas New-York). Et on repart à Venise Dimanche matin, en so-called « babymoon ». C’est apparemment comme ça qu’on dit ici quand POUR LA DERNIERE FOIS DE NOTRE VIE, on part en namoureux pour juste faire du sesque et se beurrer la gueule mais sauf qu’on remplace le vin par de la Gelati.

Bon, je vais pas me plaindre d’aller à Venise, hein, ouh làlà.

Mais je stresse aussi parce qu’autant dire qu’à York, c’était pas exactement le summum du romantimse et du sesque débridé. Bon, il faut dire que York, c’est pas exactement la même atmosphère qu’à Venise, à la base. C’est une ville du nord de la Britonnie, où aux temps de jadis, ils ont pas arrêté de brûler des sorcières et de massacrer des juifs pour passer le temps entre deux messes. Et du coup maintenant, ils se tapent des fantômes assoiffés de vengeance et de sang aux quatre coins de la ville.  Ambiance.

Je vous cache pas que le problème du Yorkshire, c’est quand même que la Fée Gastronomie a oublié de se pencher sur leur berceau. OU ALORS, elle s’est trop penchée et elle est tombée directement dans la friteuse. Je sais pas.

Le fait est que des bières dans des pubs hantés, ça, y en avait. Mais pour trouver un resto, bin accroche-toi, Micheline. Samedi, après avoir fait 3 fois le tour de la ville (à pied et à ventre géant, je rappelle), bin on a atterrit dans un resto de barbecue de saucisses. Quand on est rentrés chez le copain de Dawling qui nous hébergeait, par voie de conséquence je les ai laissé évoquer le bon vieux temps et je suis allée m’autocombustionner l’œsophage dans le lit. TOUTE LA NUIT.

Le dimanche, il fallait goûter la spécialité locale: le Yorkshire pudding. C’est un genre de pâte à crêpe salée, qu’on fait cuire au four  – ça monte et ça fait comme un gros soufflé avec un puits au milieu, comme un vol-au-vent, et comme ça on peut garnir de gravy (du jus de viande) avant de manger. En temps normal, c’est mon truc préféré du Sunday Roast. Mais c’était sans compter la Fée Yorkshire de la Gastronomie et la teneur en gras du bouzin.

Dans le train du retour, Skips, il était pas content, non non non. Je le sentais bien, il a eu un hoquet violent et persistant pendant tout le trajet. Mais il a été cool, il a attendu que je passe la porte de la maison pour me signifier son mécontentement. En filant un grand coup de latte à mon estomac sans préviendre, que j’ai même pas eu le temps de me rendre dans la pièce adéquate ni même à l’abri du regard médusé de Dawling : J’ai rendu   mon Yorkshire pudding MIT gravy avec une portée de tir de 3 mètres, que j’en avais jusque dans les sourcils et que je me noyais de l’intérieur du nez.

.

Alors j’espère que c’est la nourriture du Nord de l’Angleterre qui l’a chiffonné (qui ne le serait pas hein), et que les spaghettis de Venise, ça passera mieux.

J’ai fait des recherches archéologiques sur Internet et vu que il fallait que je me mette en quête de Mopral, mais quand j’ai parlé du Mopral local (Losec ça s’appelle ici) au GP, on m’a regardé comme si je demandais une bonne pipe d’héroïne – il me reste le Gaviscon et le sirop de menthe, ouééé.

Tu t’emmerdes pas, s’il est noir, tu l’appelles Noiraud, pis s’il est blanc, tu l’appelles Blanquet*

*Conseil pratique de ma cousine Laura quand j’étais désespérée de pas trouver de nom pour mon futur bébé chat

 

Je suis dans le marasme le plus total en ce qui concerne le futur patronyme de Skips.

  • Dawling aime rien (si ce n’est les noms des Beatles, John, Paul George, mais heureusement pas Ringo)
  • Il faudrait que Vivienn et mes grands-parents qui parlent pas Anglais puissent prononcer son nom correctement, et que ça soit à peu près pareil dans les deux langues i.e. ils nous faut un nom sans  R, AN/EN/IN par exemple.
  • Il reste les noms courts Max, Tim, Sam. MAIS je préfèrerais appeler mes chiens comme ça plus tard. Oui car plus tard, quand je serai grande, j’aurai une grande maison avec 8 chats et 3 chiens. Au début j’avais pensé 8 chats et 6 enfants, mais on dirait bien que pour les enfants, y a une libellule taille XXL dans la soupe de navet.
  • Y a un nom que j’adore mais ici c’est un nom de fille + d’actrice porno – Parfait Micheline.
  • Mon frère,  qui est toujours obsédé de Star Wars (pour info, son fils s’appelle Ben [Kenobi],  Luke – TRUE STORY) propose Ian, Lucas, voire Chewbaca, merki pour tes conseils, Roger.
  • Il faut un nom quand même un peu classique pour ma Mamie Nova, vu que j’ai un cousin qui s’appelle Milo, bin y a pas moyen. Elle l’appelle Lilo, Limo, Moli, ou Lomi mais jamais le bon ordre, son cerveau bloque.
  • Y a quand même UBER beaucoup de prénoms anglo-saxons qui sonnent comme Jean-Kevin ou George- Brian hein. Dans le quartier, y a tout le casting de Beverly Hills. 
  • Je viens de relire l’Odyssée (nan mais c’est parce que sinon j’ai peur que Skips me fasse une interro écrite en sortant et qu’il découvre que sa mère est une brèle en littérature qui avait jamais lu l’Odyssée, la honte). Du coup j’aime Achille et Ulysse,  mais ça existe pas du tout ici. Dawling et Mamie Nova ont été consternés par cette idée.  Dans le même registre,  y avait aussi Tristan (Achilles et Tristan = Brad Pitt MIT cheveux longs tout nu et messant = mioum) mais pareil, ils étaient à deux doigts de me  filer un sédatif.
  • Je pourrais demander à la petite cousine ce qu’elle en pense? Des fois, les zonfents, ils ont des bonnes idées – bon et des fois, ils appellent leur chat Marie-Cœur-Etoile-Brillante mais brèfle.

 

J’ai une copine qui du coup a accouché jeudi dernier et son bébé a toujours pas de nom. Le genre de truc qui pourrait trop m’arriver je sens. ET J’AI PEUR LES GENS.

Spécialité maison: Le nichon au camembert

Samedi, pendant que je m’épluchais le nichon en regardant Saturday Kitchen  – rapport que dis donc, quand on a pas Internet, on a plein de temps pour s’éplucher le nichon, s’épiler le sourcil unique et les pwal des orteils, se faire les points noirs, tout ça – je me suis aperçue qu’il y a du lait qui me sort de mon intérieur. C’est nouveau ça. Après, ça sèche et ça fait des croutes de Compté un peu. Dawling, sur le coup, m’a dit : C’est normal, chérie, c’est dans ta culture de faire du fromage.

Mais à la séance de poney suivante, j’ai senti qu’il était dans l’insouciance sur le point de m’embrasser le nichon quand SOUDAIN, l’image de la croute de fromage se rappela à lui : Il a eu un mouvement de recul, et hop, il a opté pour l’approche non frontale. Super l’impression d’être une vielle usine de croûte de fromage. Je vous rassure, je sens quand même très bon du nichon hein,  je me huile à l’amande douce toute la journée parce que j’ai peur qu’ils éclatent comme des vieux melons.

Mais enfin, pour trouver une position, où Dawling est placé à une distance d’au moins  30cm de mes seins, c’est un peu le tétris sessuel dans ma tête. Je viens de lire un livre ou le type dit : baiser au 7ème mois, c’est un peu comme essayer de faire rentrer un mountain bike dans le coffre de ta mini. Bin on en est pas loin, sauf que j’ai ai peu plus de place dans le coffre vu que je suis qu’au 6ème mois.

J’espère au moins allaiter pendant des années.  Si j’ai pas de lait, vraiment, je vais me plaindre, avec les 8 kg que je porte de chaque côté, REMBOURSEZ.

Hum. Too much information là, ou ça va ?

La complainte de la femme enceinte #3

Oui oh bin JE SUIS CREVEE MOI hein, si vous croyez que j’ai le temps de trouver des titres et tout ça.

.

  • Je vais me chercher une camomille, là, j’hésite à prendre un tranxène aussi, je suis au bord de la tachycardie. Ces lasagnes de midi MIT gâteau au chocolat n’ont pas dû arranger les choses. Oui, j’ai mangé très raisonnablement aujourd’hui : un chocolat chaud, un croissant, une grappe de raisin de 3kg, des lasagnes et un gâteau + le pti dej. de Dawling (une tartine de jambon et une tartine de marmelade). Mais sinon, ça va, je vais pas prendre 30kg.

  • J’ai passé la semaine sur cet enfoiré d’ordi en tongs pour essayer de réparer. Sta dire que  pour faire de la place, j’ai effacé quelques fichiers inutiles qui EN FAIT, étaient un peu utiles. Du coup, l’ordi voulait plus lire ma carte photo. J’avais pensé l’amener au bureau et demander aux gens de l’informatique de jeter un coup d’œil. Mais Dawling  et m’a rappelé que pour le réparer, ils devraient contrôler si la carte est lue, et s’ils lisaient la carte, ils verraient AUSSI les photos tunu que j’ai faites de moi-même personnellement. Bon, non que ma coupe foufounale ne soit pas présentable, mais tout de même, ça me causait souci. Finalement hier soir j’ai racheté un lecteur de carte, SAUVEE, je vais pouvoir recommencer à regarder les photos de Skips 22h par jour.

 20100323

  • Sur la photo, ne vous méprenez pas, Skips fait pas de bulles. La bulle qu’on voit, c’est ses ptis poings rageurs qui collent une bonne raclée à ma bouée ventrale, je l’ai bien mérite namého. Je CROIS qu’il a un peu de double-menton, nan ?

  • Ce week-end , il y avait Copine Suisse-allemande, et comme à son habitude, elle nous a trainés en boite de la night. J’annonce que vendredi soir, j’ai dansé jusqu’à 5 heures du matin comme aux heures les plus sombres de ma jeunesse. Depuis, je suis tellement fatiguée que j’hallucine des bruits de musique techno et des lumières de stroboscope dans le métro. J’avais mis une jolie robe noire et je m’étais maquillée comme une pupute volée, mais entre le ventre  qui dépasse et Dawling qui danse le Michael Jackson couramment, y pas UN mec qui m’a dit UN mot. Merki bien.

  • Samedi, j’ai enfin trouve des soutifs taille parachutes géants – jusque-là j’avais toujours eu envie de me pendre avec les baleines au porte-manteau des cabines d’essayage des magasins de grossesse. Bon, je me suis un peu emportée : Il y avait une robe en solde mais comme je venais de passer une demi-heure à essayer des soutifs, j’ai eu la flemme de l’essayer, et quand je l’ai passée une fois à la maison, Dawling m’a dit « Faut qu’on arrête de regarder Big Love, maintenant tu t’habilles comme une mormone.  » C’est vrai qu’elle a un décolleté en dentelle, sur le cintre, ça avait l’air joli,  mais en fait, porté, ça fait genre “La fille du prophète a des nichons géants ». Alors je sais pas si je vais oser la remettre.