Point Nips

NDLR : Nips, c’est le petit nom de la grenouille qui kicke plus vite que son ombre dans mon ventre.

  • Nips a de la nouille entre les jambes, mon règne absolu sur la galette des rois est assuré, personne me niquera jamais mon statut de Reine (poke @Fyfe). C’est un assistant stagiaire de 12 ans et demi qui nous a fait l’écho des 5 mois (il avait pas encore fait son stage en dermato, ou alors il avait oublié sa dose de Roaccutane ce matin soit dit en passant). Il trouvait pas le cœur, enfin il manquait des bouts visiblement, il trouvait pas pleins de trucs en fait. De sorte que la Cheffe lui a un peu mis la honte quand elle est passée après lui et a vérifié en 3mn30 tout ce qu’il avait mis 45mn à cocher comme cases (Tout va bien, Nips est tout parfait). Mais par contre, quand elle nous a dit qu’il y avait un zizi, il s’est tout gonflé de fierté et s’est écrié JE L’AVAIS VU HEIN MAIS ON LE DIT PAS AVANT LA FIN.
  • Le lendemain, j’ai voulu faire un happening au bureau, vu qu’on me pose la question de la nature de son entrejambe toutes les 2mn. L’idée c’était de faire l’annonce en amenant un goûter BLEU pour célébrer la nippy noodle. Mais enfin va trouver de la bouffe bleue. Alors je me suis dit, PAF, une occasion de faire de la lutte contre les stéréotypes genrés MIT de l’humour dedans : Je vais ramener des gâteaux ROSES pour annoncer que c’est un garçon. Depuis à mon bureau, ils pensent que je suis déçue de pas avoir une fille et que du coup je vais lui mettre des robes et une perruque et l’élever comme une princesse Hello Kitty pour compenser. Ils sont très, très inquiets pour cet enfant.
  • On sait pas encore si Nips naitra en France ou à Londres comme son confrère le Wombat. On s’est inscrit à une maternité en France au cas où. J’ai vu le chef du service gynéco : Ma mère m’avait dit : Euh… je te préviens, il est un peu froid et il aime pas être contredit. Comprendre, pour les Hippies comme toi qui lisent Chantal Birman et consœurs, ça va peut-être pas conviendre. Mais le bonhomme, en fait, avait visiblement l’habitude des Hippies en provenance de Britonnie profonde élevées à l’accouchement dans l’eau sans péri qui veulent pas être inspectées du fondement avant l’accouchement et encore uniquement en position à l’Anglaise (sur le côté les jambes serrées et non pas en position poulet de Bresse i.e. les 4 fers en l’air et les pieds dans l’étrier). Donc il savait plus comment prendre assez de pincettes pour me demander s’il-vous-plait-excusez-moi-de-vous-déranger-de-vous-demander-pardon-est-ce que je peux vous examiner. Bon moi j’ai lu Chantal mais j’ai aussi fait de la PMA, je suis plus à un tâtage de fondement près. Ensuite, comme il y avait 2 salles d’examen, celle pour la table gynéco et celle pour la table d’écho, quand il m’a dit de changer de pièce pour passer à l’écho, j’ai tellement l’habitude des échos endo-vaginales que j’ai traversé la moitié du cabinet sans avoir remis ma moulotte. J’avais une ROBE, je précise, mais cependant quand je l’ai soulevée pour l’écho, il a été légèrement surpris. C’était une écho tout à fait normale et il savait plus où coincer son sopalin du coup.
  • Comme on a déménagé, en cours de gestation, au cas où Nips verrait le jour en Britonie, il faut changer d’hôpital. Au début, on m’a dit que l’hôpital sur lequel nous avions jeté notre dévolu était tout complet : Il fallait donc aller à Ste Mary’s Hospital un peu plus loin. Ste Mary’s, c’est là où le Prince George est né, voyez ? Déjà qu’ici il est OBLIGATOIRE de porter les mêmes robes que Kate et les même langes que George… je me disais qu’aller obligatoirement dans le même hôpital, est-ce que c’était pas pousser le bouchon un peu loin, Micheline ? Bon mais finalement tout est bien qui finit bien, nous sommes acceptés dans notre hôpital de nous qu’on voulait. En revanche, le réceptionniste de sesque mâle a l’accent cockney du chauffeur de taxi-camionneur-taxidermiste. Bin ça fait quand même un peu drôle quand le type vous demande au téléphone la date de vos dernières règles, love ? Euh… *Pourvu que ce soit bien l’hôpital* *Pourvu*
  • Le Wombat est dans le déni complet. Ça fait environ 63 fois que je lui explique qu’il y a un bébé dans le ventre de maman. Il me répond que NON, C’EST UN BOBO, TIENS METS UN PANSEMENT (et on sent bien qu’ il pense : et arrête de nous casser les nouilles avec tes histoires, es-tu bien douillette). Pour la photo cromignonne à poster sur le forum des janviettes de sa petite main potelée caressant mon ventre avec amour, ou celle du bisou sur ventre pour le faire part, je pense que je peux me brosser, Simone.