Ah ça pique? Bin appliquez une feuille de choux bouillie et dites 2 Je-vous-salue-Marie

Quand j’avais 8 ans, j’avais SUPPLIE ma mère de m’inscrire au catéchisme.

Oui Bon. On était dans un petit village du sud de la France, le catéchisme c’était ZE place to be, toutes mes copines y allaient. Le week-end elles partaient en « retraite » avec mon Dawson perso dans des Abbayes perdues au fond des bois. IL POUVAIT PAS FUIR. Comprenez-moi. 

Le problème du catéchisme, c’est que y avait un piège.  Car en arrivant, on avait la Madame-Hippie, une volontaire qui faisait des feux de bois, nous asseyait autour tous en rond (et collait Dawson à côté de moi, cet innocent) et qui chantait des chansons en grattant sa guitare et en citant sur Le Petit Prince. Mais après quelques temps, on était upgradés, et on passait avec la mère supérieure.  Qui faisait copier 20 fois les prières quand on en avait oublié un bout. Un seul de regard de sa part, et on avait l’impression que les flammes de l’enfer nous léchait langoureusement les fesses. A ce stade, Dawson allait même plus au cathéchisme.

.

.

Samedi, je suis allée au 3ème cours NCT, dont le thème était l’allaitement. Mauvaise pioche, la sage-femme c’était pas la Madame-Hippie des semaines passées. Nononon. C’était la version allaitement de la mère supérieure.

Le premier truc qu’elle a dit c’est que C’ETAIT MEME PAS LA PEINE de lui poser des questions sur le formula (c’est comme ça qu’on appelle le lait infantile MAIS ARRETE DE PARLER DE LAIT, c’en est pas, c’est la nourriture du démon, OK?).  Ensuite, elle avait fait tout un power point pour montrer qu’en Angleterre, tout le monde ira en enfer, vu que malgré les recommandations de l’OMS, personne allaite assez longtemps. Que fallait pas venir chouiner une fois que nos enfants asthmatiques, obèses et couverts d’eczéma réussiront pas socialement vu qu’on l’aura bien cherché. Là, une fille a tenté de glisser qu’en même temps, avec un congé parental de 6 semaines en tout, ça devait pas être facile pour tout le monde. Mais en fait elle aurait mieux fait d’aller se casser un orteil contre une porte blindée. Parce que quand même, faire passser la santé de son enfant après son boulot, faut vraiment pas avoir de cœur, voyez? HOP, un pti power point avec des photos de bébés cromeugnons pour appuyer son argument.

Puis elle a passé une vidéo sur le positionnement dont je me rappelle plus tellement ce que ça disait, vu que mon cerveau est parasité par la conclusion durant laquelle on voit une femme avec des seins de 4 mètres par 8, en frontal, pendant 5 minutes, en train d’utiliser un double tire-lait. Avec le lait qui déborde et qui goutte et y en a partout, et elle a même plus assez de langes pour essuyer tout ça, et elle souffre et elle grimace et elle pleure MAIS c’est pour son bien.

And don’t forget: Si ça marche pas, c’est ta faute Roger, c’est que tu positionnes pas bien, seules 2% des femmes n’ont pas assez de lait, les autres c’est qu’une question de motivation, alors motivez-moi toussa, bande de mollassonnes.

.

.

Pourtant, à la base, elle prêchait une convertie hein. Mais je suis pas tellement sûre qu’elle en a convaincu beaucoup (Je crois qu’une des filles court encore). Moi par exemple, je vais ptet renvoyer mon tire-lait et m’enfuir avec Dawson en fait.

Cours d’accouchement briton #2

Comme j’avais tout bien lu le livre de Chantal Birman, je savais presque tout mieux que la prof au deuxième cours d’accouchement tellement j’avais trop bien révisé.

.

Mais il y avait quand même une question qui me turlupinait le cervelet. Car figurez-vous que dans ma recherche constante d’informations, je suis tombée sur une maison de naissance qui est dans le Sud de Londres spécialisée dans la naissance orgasmique. Assieds-toi Robert: Parait qu’au lieu d’une péridurale, on peut avoir des orgasmes à répétition et que c’est AUSSI efficace, voire PLUS. Mais avouez qu’après les questions du caca et des dents de la mer dans l’eau de la semaine dernière qui m’avaient  déjà donné envie de me cacher (ainsi que toute la salle), là je savais pas si j’oserai.

J’AI OSE. Et je veux m’enterrer vivante, voilà.

– C’est vrai que si on se masturbe pendant la phase de dilatation, ça soulage la douleur et facilite l’ouverture du col? » 

– Eh ben, euh, *vire au rouge et regarde ses pieds* vous avez qu’à essayer hein »

Bon je suis pas plus avancée, Micheline. Je veux dire en pratique, ça se passe comment?  M’man tu peux nous laisser 5mn, euh disons, 45mn? Et tu peux me passer la brosse à dents qui vibre en sortant? Ahem.

.

Ensuite, on a parlé de tous les moyens de soulager la douleur (SAUF L’ORGASME HEIN, qui compte pas):  

– Les « Tens machines »: Ce sont des électrodes qu’on se branche sur le dos. Ca consiste en fait à s’électrocuter pour se distraire des douleurs des contractions. Un peu comme dans les bronzés quand on fiche une grande claque au moment de remettre une épaule démise. Je sais pas pourquoi, l’idée m’emballe pas.

– Le « Gas and Air » : ça n’existe pas tellement en France où tout le monde est collé d’office sous péridurale, mais ici apparemment personne veut en faire, donc on vous file du gaz hilarant à la place. Mes copines qui ont essayé m’ont dit qu’elles avaient eu l’impression de fumer 3 joints mais qu’elles avaient toujours aussi mal. Et qu’en plus comme leur mari leur avait piqué le tuyau, il servait plus à rien non plus. Mais la sage-femme avait l’air de dire que FALLAIT essayer. M’étonnerais pas qu’elle s’en fasse une petite goulée au chevet de chaque patiente.

– La « Pethidine » (ou morphine): Quand on veut pas de péridurale mais qu’on est au bord de la mort. Apparemment c’est TRES TRES MESSANT pour le bébé dans la croyance populaire mais elle disait que si on le proposait, c’était bien que c’était safe (Rassurante Simone).

– La péridurale: TOUT LE MONDE était contre. Elle a réussi à convaincre personne. Elle a quand même glissé à la fin: Bon bin, on en reparlera quand vous aurez accouché, OK? C’est quand même bien efficace la péridurale. (Rassurant,  Simone BIS).

.

A la fin, on a parlé du après l’accouchement (MINCE J’Y AVAIS JAMAIS PENSE!!). Quand on vous file le bébé et qu’on vous dit « Au revoir M’sieur Dame, Bon chance ». Fallait changer un poupon en plastique qui sentait la vanille et lui donner un faux-bain sans eau, ainsi qu’évoquer les changements que le bébé allait induire dans notre vie de tous les jours.

La hantise de tous les mecs au groupe de NCT, c’était surtout d’être à l’hôpital un jour de match.  Ca, et avoir belle-maman qui reste à la maison 15 jours après la naissance.

Mais à part ça, CHHHHHT JE NE VOIS PAS DE QUELS CHANGEMENTS VOUS VOULEZ PARLER VOYONS, vous voyez bien que Dawling s’est aperçu de rien.

/ /
L_L_
/    \
|00  |       _______
|_/  |      /  ___  \
|    |     /  /   \  \
|    |_____\  \_  /  /
\          \____/  /_____
\ _______________/______\………………………..

Dawling marchant vers l’aventure sans se douter de rien (allégorie)

Cours d’accouchement briton

En France, tout le monde m’a dit: NE VA PAS AU COURS D’ACCOUCHEMENT, malheureuse, ça sert à rien qu’à faire peur. Mais en Britonie, ce sont des cours privés (donnés par une asso qui s’appelle les NCT ey qui coûtent un tonne mais brèfle) qui servent surtout à rencontrer des gens. Et des futurs copains pour le futur bébé. Il y a 3 cours d’une journée entière, et on fait des jeux de rôles et des chasses aux trésors, toussa, c’est un peu comme une journée d’intégration de la parentalité.

Il y avait presque pas de Briton. Il y avait une fille qui filait des complexes, new-yorkaise, qui ressemblait à Carry Bradshaw, avec des ptis bras et des ptites jambes et des ptites fesses fermes + minces + galbées + bronzées (bon sauf les fesses, j’ai pas bien vu si elles étaient bronzées) et un ventre ENORME tout rond. Et puis il  y en avait des rassurantes, avec des pieds d’éléphant à cause de la chaleur et qui rotaient tous les 2 mots comme moi (soit dit en passant, si on est ce qu’on mange, Skips sera mi-homme mi-Gaviscon).

Bon, Dawling comme d’habitude, il était meilleur copain de toujours avec tout le monde après 3mn30. Et moi, bin je me suis fait repérer mais pas tellement parce que je suintais d’intelligence. Plutôt comme la fieuse qui posait des questions embarrassantes DEVANT LES HOMMES. Mais Chhhhttttt quoi.  Par exemple, j’ai été la seule porcasse à demander:

– « Mais si on accouche dans l’eau, est-ce que ça fait les dents de la mer avec du sang partout? »  ou bien

–  « Mais comment on fait pour pas faire caca devant son mari et tuer sa vie sessuelle à jamais? »

A chaque fois, la sage-femme regardait ses pieds  et disait « ON PEUT RIEN FAIRE C’EST COMME CA C’EST LA NATURE UNE AUTRE QUESTION VITE ».

.

J’ai pas appris grand-chose (car j’ai bien potassé mon Chantal Birman moi, oui Madame), mais elle m’a quand même un peu stressée en m’expliquant que si le bébé est sur le côté droit, comme les bébés tournent pour se mettre en position pour sortir mais UNIQUEMENT dans le sens des aiguilles d’une montre (me demande si c’est dans le même sens dans l’hémisphère sud?), ben fatalement, il va se retrouver son dos contre mon dos: Et ça, Jean-Claude, ça s’appelle un accouchement par les reins et tu pleures ta mère. En plus, comme Skips a jamais bougé d’un pouce, depuis le début il est la tête en bas et du même côté,  y a deux solutions:

– soit il est comme sa mère et il se dit vraiment POURQUOI que je bougerais, c’est fatigant par cette chaleur,

– soit le placenta est à gauche et donc il a pas le choix, il doit rester à droite, même si je passe les 6 prochaines semaines à sautiller sur place à califourchon sur un ballon d’accouchement.

 

Je vais bien relire mon Chantal  hein, bien sûr, mais du coup je suis à deux doigts de me faire poser la péridurale en préventif là, comme ça HOP c’est fait, on en parle plus.