Quelqu’un pour me crocheter un soutif en ficelle à rôti?

Ce qui a de bien quand tu enchaines déménagement au pays du gras en folie aka la Britonie, installation à deux, PMA, grossesse, allaitement, re-PMA, re-grossesse, re-allaitement, c’est que l’expansion de la nichonnade n’a jamais de fin. Or moi, déjà au départ, le nichon, c’était un peu mon argument de vente, voyez? Là, j’en suis au stade où point de vue soutien-gorge, il faudrait que je m’approvisionne au surplus de l’armée, rayon parachute.

Une fois de plus, samedi dernier, j’ai donc classé mes soutien-gorge de grossesse dans le dossier *A ressortir dans 6 mois pour voir si ça me va* *espoir*, avec 28 paires de copains soutien-gorge au chômage technique. Certains datent de l’époque Paris-8ème-cocktails-rue-de-la-Paix, autant vous dire que j’ai abandonné l’idée d’y rentrer un orteil un jour, mais bon je les garde en témoignage historique.

Brèfle, samedi,  je suis repartie en commando emballage de nichonnade. Avec mes deux animaux, i.e. un Wombat dans la poussette, et un Koala en écharpe. Vous le voyez venir le plan que même pas le Maréchal Ney y aurait risqué ses soldats? Bin moi j’ai rien vu, j’y suis allée la fleur à la poussette, innocente telle la neige au soleil.

.

18h02: Je passe les portes du grand magasin (coucou, c’est moi qui vais faire des courses à 18h un samedi, c’est parce que mes fils ont hérité du gène Anglais de brèlitude en sieste).

18h04: Tiens le rayon des soutien-gorge est à côté du rayon des jouets.

18h48: Je m’en suis mis pour 3 miyons de dollars de petites voitures CHOISIES AVEC SOIN par le Wombat (45mn de négociations serrées avec lui-même personnellement), il me reste un budget de 2$ pour l’opération soutien-gorge, mais au moins il DEVRAIT se tiendre tranquille dans la cabine d’essayage.

18h50: *Doum Doum Doum – Annonce magasin: Magne-toi Josiane, le magasin ferme dans 10 minutes*

18h52: On arrive dans la cabine d’essayage – 1/2 mètres carrés. Ma poussette fait 22 mètres cubes au garrot. Bon.

18h52 et 30 secondes: Je suis tunu, le Koala dans la poussette, le Wombat sur le banc. Comment je gère TROP moi, d’avoir 2 gosses, c’est presque trop facile, HAHAHA.

18h53: Je suis tunu exposée à tous les vents en train de courir dans les couloirs car le Wombat s’est enfuit afin de choisir une autre voiture dans le rayon adjacent. En fait seulement 45mn pour faire un choix, c’est pas possible. I CAN’T MUMMY, I JUST CAN’T.

18h55: Retour dans la cabine *Doum Doum Doum – Annonce magasin: Magne-toi Robert, le magasin ferme dans 5 minutes*. Ca tombe bien, je suis toujours tunu, en train d’ouvrir les emballages de voitures au lieu d’essayer des soutien-gorge. Et là je vous fais pas un schéma, j’imagine que vous êtes familiers avec l’esprit sadique des designers d’emballages de jouets qu’on peut pas ouvrir sans 3 tournevis cruciformes XY475′, un sécateur, 2 pieds de biche et un cric?

18h57: La cabine est jonchée de mes fringues + l’écharpe déroulée sur 3km + les fringues du Wombat qui s’est déshabillé aussi pendant que j’attaquais les emballages au marteau-piqueur – Y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui s’ébattent nus dans les cabines d’essayage. Entre les slips et les chaussettes, des montagnes de papiers, cartons, vis, ficelles et scotchs. Le Wombat hulule parce que je lui ai dit qu’on ouvrirait la dernière voiture dans 5mn, en sortant de la cabine. Le Koala blatère parce qu’il est en train de se casser la margoulette de la poussette à force de se tortiller du chamallow, je brais parce que je viens de me trancher le pouce avec une étiquette de soutien-gorge (moi qui étais rescapée des emballages thermo-nucléo-ouverture-facile, je mets du sang partout par terre), et la Dame du magasin brame derrière le rideau que c’est l’heure, Madame.

18:58: Je lui réponds que pas de problème, tout est sous contrôle, et je m’assois par terre pour pleurer un tout petit peu.

18h59: La défaite est totale. J’ai pris 2 tailles au-dessus de ma taille grossesse, taille parachute spatial, et mes nichons se carapatent par-dessus, dessous et par les côtés. A côté de moi, une paupiette de veau ferait mannequin chez Chantal Thomass.

19h07: Je me rhabille en ramassant le Koala, en tenant le Wombat par le col, en le rhabillant, en ramassant les emballages, en remettant les soutien-gorge sur les cintres (si le cintre est un loup pour l’homme, le cintre de soutien-gorge est une bête du Gévaudan pour l’homme).

19h10: La Dame est à deux doigts de l’apoplexie. Tant pis je brûle ma dernière cartouche, je lui colle le Koala d’autorité dans les bras. Transformation d’icelle de Médusa en Mary Poppins sous MDMA, c’est le super pouvoir du Koala (ça, et que quand il pète dans la cuisine au rez-de-chaussée, on est au courant même si on se trouve dans la chambre d’amis au 2ème étage) (ce qui est un pwal gênant dans le bus) (même les bus londoniens à deux étages, du coup).

19h43: On est dehors, voitures déballées, Koala remballé, cabine rangée et nettoyée, on dirait jamais que ce terrible drame s’y est produit. Wolf le nettoyeur de Pulp Fiction devrait me choisir comme stagiaire.

.

En revanche le bilan est sévère: un pouce, 3 miyons de dollars, un samedi après-midi perdus au combat et pour coucher sereinement ma ménagerie, j’ai pu bien me brosser Geneviève, ils ont bringué jusque 23h du matin pour fêter ça. ET. J’ai toujours le nichon en goguette. C’est dangereux, un coup à se prendre les genoux dedans.

Du coup, on y retourne demain. Vous me ferez penser, il me faut aussi de nouvelles chaussures.

Publicités

Le Wombat, petit food explorer

Dans ma quête éternelle de maternité parfaite (hum), le mardi et le vendredi, quand je travaille pas, je cherche pour mon Wombat des activités épanouissantes et enrichissantes – pour eux au niveau de ma carte bleue fumante surtout. C’est pas facile, vu que généralement, à côté d’une bonne sieste des familles de 14h à 17h, y a peu de choses qui font le poids en ce qui le concerne (brave garçon).

.

Aujourd’hui, on en a essayé une nouvelle: Les Little Food explorers = Les ptis explorateurs de la bouffe. Oui, bon, j’aurais pu l’inscrire à la gym hein, mais chacun ses priorités, voyez? En plus, pour la gym, faut que la mummy se mette en jogging. EN JOGGING.

.

Le principe c’est que l’animatrice, une ptite Anglaise bien courageuse, joue à la guitare et chante des chansons sur les fruits, légumes & consorts, avant de faire goûter des trucs à une troupe de ptis wombats de 18 mois à 4 ans.

.

Au début, tous les enfants étaient assis en rond bien sagement, autour de l’animatrice. Enfin, tous, sauf le Wombat, qui boudait dans son coin (face contre terre, sa nouvelle spécialité) parce qu’il voulait aller à Gymboree Art. Où soit dit en passant, quand il daigne vouloir y mettre un orteil, il boude tout le long parce que lui, il voulait aller à la piscine. Où soit dit en passant, quand je l’emmène, faut lui courir après dans tous les vestiaires en se mangeant à chaque tournant le sol glissant plein de jus de pieds de gens, vu que lui, il voulait aller à Gymboree, mais l’autre. Et ainsi de suite.

Puis elle a fait passer un panier de fruits et légumes en peluches pour que chacun en choisisse un. J’ai choisi une banane pour le Wombat (histoire qu’il reconnaisse le bouzin, parce que des brocolis, des choux et des navets, il en voit pas exactement tous les jours, hum). Mauvaise pioche. Avec le Wombat on devait donc chanter: My name is Wombat and I like to shake shake shake my banana. J’aime me secouer la banane. Bon.

.

Après, on est passé à l’atelier goûtage. C’était bien fait, elle avait coupé une pastèque en forme de requin (avec les dents et l’aileron et tout, les morceaux étaient à l’intérieur de la bouche) et un poivron en forme de pieuvre, vu que le thème du jour était la mer. Trop cute. Enfin, trop cute AVANT l’accident.

Avant que le Wombat saute à pied joint dans l’assiette contenant la petite pieuvre rouge trop meugnonne, chope les tentacules et les balances dans la tête de la voisine car « I NOT LIKE IT MUMMY, yurk, digoulasse » (je sais pas trop bien où il a appris ce mot, innocence, j’écris ton nom). Après, son regard s’est posé sur le requin. Là, il s’est mis à m’escalader les cheveux avec ses gros souliers en tirant surtout bien sur les petits de dessous, parce qu’il était terrorisé (et que sur la tête de maman, enroulé dans ses petits cheveux, on est plus en sécurité, OBVIOUSLY). Il va sans dire qu’il a JAMAIS voulu prendre un bout de pastèque MESSANT, t’es folle, on sait jamais.

Pendant ce temps, la dame tentait de motiver les troupes en chantant une chanson tout juste sortie de son esprit créatif (ENFIN J’ESPERE) à base de:

I like to lick and lick and lick and lick

I like to suck and suck and suck and suck

I like to lick I like to suck and then I like to STOP!

Parfait, Geneviève. Y avait que les mamans (consternées) qui chantaient, mais au fond, ça valait mieux, allez.

.

Enfin, on est passé à l’atelier cuisine. L’animatrice voulait apprendre aux enfants à faire des sushis. DES SUSHIS. Elle avait donc amené des feuilles d’algues, du riz collant et des tranches d’avocat qu’elle a distribués autour de la table.

La petite copine du wombat s’est immédiatement branchée sur sa feuille d’algues, et on l’a plus jamais entendue, sauf quand elle en avait fini une pour qu’on lui colle la suivante dans le bec.

Le Wombat, après m’avoir écrasé l’avocat dans les cheveux et collé le riz entre les nichons, a finalement consenti à bien vouloir rouler l’engin, non sans s’exclamer Ouh LALA, stinky stinks, maman, ça sent le zizi, ça. T’as fait piipiiii? BRAVO, mummy.

C’est là que je me suis aperçue que dans l’assemblée y avait pas mal de mamans françaises, à voir leur hilaritude.

.

Bon, bin du coup, je sais pas trop si je vais m’engager pour 6 séances, là.

T’en penses?

La complainte de la femme enceinte #3

Oui oh bin JE SUIS CREVEE MOI hein, si vous croyez que j’ai le temps de trouver des titres et tout ça.

.

  • Je vais me chercher une camomille, là, j’hésite à prendre un tranxène aussi, je suis au bord de la tachycardie. Ces lasagnes de midi MIT gâteau au chocolat n’ont pas dû arranger les choses. Oui, j’ai mangé très raisonnablement aujourd’hui : un chocolat chaud, un croissant, une grappe de raisin de 3kg, des lasagnes et un gâteau + le pti dej. de Dawling (une tartine de jambon et une tartine de marmelade). Mais sinon, ça va, je vais pas prendre 30kg.

  • J’ai passé la semaine sur cet enfoiré d’ordi en tongs pour essayer de réparer. Sta dire que  pour faire de la place, j’ai effacé quelques fichiers inutiles qui EN FAIT, étaient un peu utiles. Du coup, l’ordi voulait plus lire ma carte photo. J’avais pensé l’amener au bureau et demander aux gens de l’informatique de jeter un coup d’œil. Mais Dawling  et m’a rappelé que pour le réparer, ils devraient contrôler si la carte est lue, et s’ils lisaient la carte, ils verraient AUSSI les photos tunu que j’ai faites de moi-même personnellement. Bon, non que ma coupe foufounale ne soit pas présentable, mais tout de même, ça me causait souci. Finalement hier soir j’ai racheté un lecteur de carte, SAUVEE, je vais pouvoir recommencer à regarder les photos de Skips 22h par jour.

 20100323

  • Sur la photo, ne vous méprenez pas, Skips fait pas de bulles. La bulle qu’on voit, c’est ses ptis poings rageurs qui collent une bonne raclée à ma bouée ventrale, je l’ai bien mérite namého. Je CROIS qu’il a un peu de double-menton, nan ?

  • Ce week-end , il y avait Copine Suisse-allemande, et comme à son habitude, elle nous a trainés en boite de la night. J’annonce que vendredi soir, j’ai dansé jusqu’à 5 heures du matin comme aux heures les plus sombres de ma jeunesse. Depuis, je suis tellement fatiguée que j’hallucine des bruits de musique techno et des lumières de stroboscope dans le métro. J’avais mis une jolie robe noire et je m’étais maquillée comme une pupute volée, mais entre le ventre  qui dépasse et Dawling qui danse le Michael Jackson couramment, y pas UN mec qui m’a dit UN mot. Merki bien.

  • Samedi, j’ai enfin trouve des soutifs taille parachutes géants – jusque-là j’avais toujours eu envie de me pendre avec les baleines au porte-manteau des cabines d’essayage des magasins de grossesse. Bon, je me suis un peu emportée : Il y avait une robe en solde mais comme je venais de passer une demi-heure à essayer des soutifs, j’ai eu la flemme de l’essayer, et quand je l’ai passée une fois à la maison, Dawling m’a dit « Faut qu’on arrête de regarder Big Love, maintenant tu t’habilles comme une mormone.  » C’est vrai qu’elle a un décolleté en dentelle, sur le cintre, ça avait l’air joli,  mais en fait, porté, ça fait genre “La fille du prophète a des nichons géants ». Alors je sais pas si je vais oser la remettre.

C’est merveilleux, j’irradie, je suis mâââgnifique, je porte la vie et c’est ma joie

 

Je regarde une émission qui passe sur Channel 4,  le mardi soir, et qui s’appelle « One born every minute ». (Une naissance chaque minute). Ça se passe dans le service naissance d’une maternité à Southampton. Vous pouvez la regarder sur le site de Channel 4, mais enfin je subodore  qu’il y ait y a guère que moi pour avoir envie de regarder ce truc-là. Je regarde tout le monde hurler de douleur et avoir des épisio longue comme ma bite et je me dis oh là là, c’est tellement merveilleux.  Je suis si contente d’être un mammifère ET j’ai trop tellement HATE d’avoir du sang sur les cuisses et du lait qui coule partout, ouaiiis.

 

Il faudrait que j’aille m’acheter le livre d’Elisabeth Badinter, pour me calmer, là, non? Nan mais c’est parce que j’ai plus de nausées, et du coup, tout est formidable. Et puis Skips me latte le ventre en permanence, donc j’ai beaucoup le souffle coupé MAIS au moins je suis pas en train de fondre en larmes toutes les 2mn30, que si ça se trouve, il va pas bien.

 

.

 

AH NON MAIS SI VOUS ETES DECUS,NE VOUS INQUIETEZ PAS, JE PEUX AUSSI ME PLAINDRE, REVIENDEZ:

 

.

 

  • Il y a deux week-end, quand on est allé voir mon chat dans le Sud,  ma sœur nous a collé à tous une gastro (le même jour, ma mère, mon frère, sa femme, le bébé, Dawling et moi, STRIKE) et j’ai refait le vol retour en Ryanair. J’osais pas demander de sac à romis supplémentaire parce que j’avais peur qu’ils me facturent une tonne. Ce lundi-là, c’était mon TROISIEME jour sans nausées. Ma sœur, cette TRUIE quoi.

 

.

 

  • Ce week-end,  j’ai voulu nettoyer mon jardin et planter les bulbes que j’avais achetés fin novembre (mais  depuis, il avait pas arrêté de neiger / geler, y avoir de nouveaux épisodes de Big Love). Bin je peux plus marcher. Une demi-heure accroupie à mon âge, vous pensez. 

 

.

 

  •  Je m’inquiète de comment va être la montée de lait parce que là, mes nichons (OH TIENS ON AVAIT PLUS PARLE DE MES NICHONS DEPUIS SI LONGTEMPS),  c’est deux paupiettes de veau GEANTES. Même que Dawling en a un peu peur.

 

.

 

  • D’ailleurs, Dawling ose même plus m’approcher du tout, vu qu’à la dernière tentative de poney, il s’est pris un gnon pendant la phase d’approche sur zone. C’est LE moment que MONSIEUR Skips a choisi pour se manifester à son Daddy pour la première fois, dis donc. Alors que jusque-là, il jouait au jeu de la taupe, voyez, quand vous devez écraser le bouzin avec un maillet mais que la bête sort jamais au même endroit?  Ah ils vous disent pas ça dans les livres de grossesse. Dans le Pernoud, où les bébés sont tous très bien élevés, ils paraitraient même que pour ce genre d’occasion, tout le monde se fasse normalement très discret. Donc soit  je suis tombée sur un modèle très très joueur, soit sur le pervers de service.

 

..

 

  •  Le deuxième cas m’étonnerait qu’à moitié, en fait, vu qu’à chaque visite les docteurs s’extasient sur son zizi géant. Moi, au début, j’étais fière, mais  maintenant,  je voudrais bien qu’on laisse son zizi tranquille et qu’on me dise qu’il a un cerveau géant, plutôt.

.