Pose cette noix de coco, Dawling

Il y a un mois (DEZA?? le temps file ma pauvre Geneviève), Dawling, le Wombat et moi, on a déménagé dans notre nouveau chez nous. On est passé de la coolitude / trenditude de North London, à la Cromignoneurie choupitudesque de la petite maison anglaise MIT jardin de la banlieue de West London. On va faire des économies en termes de cocaïne, champagne et boites de nuit, MAIS on le dépensera en plants de rosiers, tondeuse à gazon et rideaux Liberty, si vous voulez.

.

Notre maison et notre jardin, ça ressemble à ça:

20130924

La front door, le salon avec la cheminée, pis le jardin avec un chat dedans (pas à moi le chat, il était juste passé faire un petit caca). 

.

Quand vous rentrez comme ça, ça a l’air trop bien, surtout que les anciens propriétaires ont eu le bon goût d’emporter  avec eux leurs rideaux en serpillère brodée de romi à fleurs (non sans avoir essayé de nous les refourguer à prix fort, naaaaan, c’est gentil mais ça va aller).  Mais à l’étage, ils ont par contre eu le temps de coller partout de la moquette et de la tapisserie assortie (aux rideaux précités) .

.

Je vous le donne en mille, Emile, il va donc falloir faire des travaux.

Alors moi normalement, vous me dites travaux, je commence à sauter partout en bavant d’excitation et d’envie tant la testostérone m’habite.

.

Disons que je souffre du syndrome du Français moyen qui envisage éventuellement de se mettre à pédaler et qui donc, par le truchement de l’inadvertance, commence par s’équiper d’un vélo avec un cadre en carbone massif à injections V8, d’une combinaison en kevlar chaleur thermo-dynamique-diffusée en micro-capitons, et du dernier casque Hello Kitty. Avant de faire du vélo une fois, de frôler la mort par crise cardiaque et excision par selle de vélo, et donc de laisser l’équipement de compète rouiller contre le muret du jardin pour touzours.

.

Pour les travaux, c’est pareil, je commence par acheter 2T5 de documentation sur le sujet, une décolleuse de papier peint à vapeur 3,000 Watts (LOOOOOVE) ainsi que la ponceuse et la perceuse assorties, en frôlant l’orgasme à la caisse du magasin. Je fais aussi des classements avec tableaux Excel sur les meilleurs ouvriers alentours, en pondérant avec leurs tarifs, leur style, leur rapidité d’intervention et la portion dévoilée de leur raie des fesses pwalue par leur patalon qui tombe.

.

C’est héréditaire, je tiens ça de mon père (ce héros – Allô Œdipe?) et je l’ai transmis au Wombat : si on le plonge dans un magasin de bricolage, il est encore plus heureux que si je l’avais amené chez ToysRus. Il faut lui acheter tout le rayon peinture décorative + le rayon tournevis industriels. Il kiffe le rayon plomberie aussi, le tuyau, cet accessoire irrésistible. Et je vous parle même pas du rayon perceuses, à côté les voitures de course radiocommandées, c’est du pipi de Sansonnet de chat.

.

Mais le problème, c’est ce pauvre Dawling.

Dawling, il est mi-homme, mi-Ecossais. Et il se prend un peu pour McGyver MAIS IL L’EST PAS DU TOUT DU TOUT. Le magasin de bricolage ? Mais pour quoi faire. Cette fourchette fera un décolle papier peint avec tournevis intégré parfaite. Ma brosse à cheveux c’est un super pinceau à vernis (bon, on a pas de vernis mais on a du Golden Syrup, spareil). Et qui a besoin d’une pince coupante quand on a déjà investi dans ma pince à épiler de lusque il y a 3 ans (dépense qu’on aurait pu éviter d’ailleurs, vu qu’on avait déjà des cure-dents). Dans les chambres, il croit qu’il va bricoler des stores avec le papier cadeau de Noël 1983 et le manche d’un vieux balai trouvé dans la poubelle,  et un parquet en chêne point de Hongrie avec deux noix de coco et un trombone.

*SOUPIR*

Le Wombat et moi, on est des grands frustrés, voyez?  MAIS J’AI PAS DIT MON DERNIER MOT, JOSIANNE.

Je vous tiens au jus quant à l’état des négociations.

Publicités