Cours d’accouchement briton #2

Comme j’avais tout bien lu le livre de Chantal Birman, je savais presque tout mieux que la prof au deuxième cours d’accouchement tellement j’avais trop bien révisé.

.

Mais il y avait quand même une question qui me turlupinait le cervelet. Car figurez-vous que dans ma recherche constante d’informations, je suis tombée sur une maison de naissance qui est dans le Sud de Londres spécialisée dans la naissance orgasmique. Assieds-toi Robert: Parait qu’au lieu d’une péridurale, on peut avoir des orgasmes à répétition et que c’est AUSSI efficace, voire PLUS. Mais avouez qu’après les questions du caca et des dents de la mer dans l’eau de la semaine dernière qui m’avaient  déjà donné envie de me cacher (ainsi que toute la salle), là je savais pas si j’oserai.

J’AI OSE. Et je veux m’enterrer vivante, voilà.

– C’est vrai que si on se masturbe pendant la phase de dilatation, ça soulage la douleur et facilite l’ouverture du col? » 

– Eh ben, euh, *vire au rouge et regarde ses pieds* vous avez qu’à essayer hein »

Bon je suis pas plus avancée, Micheline. Je veux dire en pratique, ça se passe comment?  M’man tu peux nous laisser 5mn, euh disons, 45mn? Et tu peux me passer la brosse à dents qui vibre en sortant? Ahem.

.

Ensuite, on a parlé de tous les moyens de soulager la douleur (SAUF L’ORGASME HEIN, qui compte pas):  

– Les « Tens machines »: Ce sont des électrodes qu’on se branche sur le dos. Ca consiste en fait à s’électrocuter pour se distraire des douleurs des contractions. Un peu comme dans les bronzés quand on fiche une grande claque au moment de remettre une épaule démise. Je sais pas pourquoi, l’idée m’emballe pas.

– Le « Gas and Air » : ça n’existe pas tellement en France où tout le monde est collé d’office sous péridurale, mais ici apparemment personne veut en faire, donc on vous file du gaz hilarant à la place. Mes copines qui ont essayé m’ont dit qu’elles avaient eu l’impression de fumer 3 joints mais qu’elles avaient toujours aussi mal. Et qu’en plus comme leur mari leur avait piqué le tuyau, il servait plus à rien non plus. Mais la sage-femme avait l’air de dire que FALLAIT essayer. M’étonnerais pas qu’elle s’en fasse une petite goulée au chevet de chaque patiente.

– La « Pethidine » (ou morphine): Quand on veut pas de péridurale mais qu’on est au bord de la mort. Apparemment c’est TRES TRES MESSANT pour le bébé dans la croyance populaire mais elle disait que si on le proposait, c’était bien que c’était safe (Rassurante Simone).

– La péridurale: TOUT LE MONDE était contre. Elle a réussi à convaincre personne. Elle a quand même glissé à la fin: Bon bin, on en reparlera quand vous aurez accouché, OK? C’est quand même bien efficace la péridurale. (Rassurant,  Simone BIS).

.

A la fin, on a parlé du après l’accouchement (MINCE J’Y AVAIS JAMAIS PENSE!!). Quand on vous file le bébé et qu’on vous dit « Au revoir M’sieur Dame, Bon chance ». Fallait changer un poupon en plastique qui sentait la vanille et lui donner un faux-bain sans eau, ainsi qu’évoquer les changements que le bébé allait induire dans notre vie de tous les jours.

La hantise de tous les mecs au groupe de NCT, c’était surtout d’être à l’hôpital un jour de match.  Ca, et avoir belle-maman qui reste à la maison 15 jours après la naissance.

Mais à part ça, CHHHHHT JE NE VOIS PAS DE QUELS CHANGEMENTS VOUS VOULEZ PARLER VOYONS, vous voyez bien que Dawling s’est aperçu de rien.

/ /
L_L_
/    \
|00  |       _______
|_/  |      /  ___  \
|    |     /  /   \  \
|    |_____\  \_  /  /
\          \____/  /_____
\ _______________/______\………………………..

Dawling marchant vers l’aventure sans se douter de rien (allégorie)

Publicités

Cours d’accouchement briton

En France, tout le monde m’a dit: NE VA PAS AU COURS D’ACCOUCHEMENT, malheureuse, ça sert à rien qu’à faire peur. Mais en Britonie, ce sont des cours privés (donnés par une asso qui s’appelle les NCT ey qui coûtent un tonne mais brèfle) qui servent surtout à rencontrer des gens. Et des futurs copains pour le futur bébé. Il y a 3 cours d’une journée entière, et on fait des jeux de rôles et des chasses aux trésors, toussa, c’est un peu comme une journée d’intégration de la parentalité.

Il y avait presque pas de Briton. Il y avait une fille qui filait des complexes, new-yorkaise, qui ressemblait à Carry Bradshaw, avec des ptis bras et des ptites jambes et des ptites fesses fermes + minces + galbées + bronzées (bon sauf les fesses, j’ai pas bien vu si elles étaient bronzées) et un ventre ENORME tout rond. Et puis il  y en avait des rassurantes, avec des pieds d’éléphant à cause de la chaleur et qui rotaient tous les 2 mots comme moi (soit dit en passant, si on est ce qu’on mange, Skips sera mi-homme mi-Gaviscon).

Bon, Dawling comme d’habitude, il était meilleur copain de toujours avec tout le monde après 3mn30. Et moi, bin je me suis fait repérer mais pas tellement parce que je suintais d’intelligence. Plutôt comme la fieuse qui posait des questions embarrassantes DEVANT LES HOMMES. Mais Chhhhttttt quoi.  Par exemple, j’ai été la seule porcasse à demander:

– « Mais si on accouche dans l’eau, est-ce que ça fait les dents de la mer avec du sang partout? »  ou bien

–  « Mais comment on fait pour pas faire caca devant son mari et tuer sa vie sessuelle à jamais? »

A chaque fois, la sage-femme regardait ses pieds  et disait « ON PEUT RIEN FAIRE C’EST COMME CA C’EST LA NATURE UNE AUTRE QUESTION VITE ».

.

J’ai pas appris grand-chose (car j’ai bien potassé mon Chantal Birman moi, oui Madame), mais elle m’a quand même un peu stressée en m’expliquant que si le bébé est sur le côté droit, comme les bébés tournent pour se mettre en position pour sortir mais UNIQUEMENT dans le sens des aiguilles d’une montre (me demande si c’est dans le même sens dans l’hémisphère sud?), ben fatalement, il va se retrouver son dos contre mon dos: Et ça, Jean-Claude, ça s’appelle un accouchement par les reins et tu pleures ta mère. En plus, comme Skips a jamais bougé d’un pouce, depuis le début il est la tête en bas et du même côté,  y a deux solutions:

– soit il est comme sa mère et il se dit vraiment POURQUOI que je bougerais, c’est fatigant par cette chaleur,

– soit le placenta est à gauche et donc il a pas le choix, il doit rester à droite, même si je passe les 6 prochaines semaines à sautiller sur place à califourchon sur un ballon d’accouchement.

 

Je vais bien relire mon Chantal  hein, bien sûr, mais du coup je suis à deux doigts de me faire poser la péridurale en préventif là, comme ça HOP c’est fait, on en parle plus.

J’ai vu la sage-femme, je suis rassurée

Y a pas à dire, le système de santé anglais, il a l’air de déchirer le string à sa mère. Par exemple aujourd’hui, j’ai vu une sage-femme, pour mon état de femme ayant un petit Skips dans son dedans d’elle-même. L’entrevue a duré deux heures (un samedi matin, j’étais ravie, Thérèse). Elle parlait pas tellement bien l’anglais, mais ne lui jetons pas la pierre, Pierre. Ça se voit que je viens de revoir Le Père Noël est une ordure par le truchement de l’inadvertance ou pas?  Brèfle.

J’ai reçu des conseils UBER précieux, tels que:

  • SURTOUT ne mangez pas de peanut butter, surtout si vous êtes allergique à la peanut – OK
  • Pour éviter l’herpès, couchez-vous tôt ne regardez pas les films à la télé le soir. Ah?
  • Pour les nausées, vous êtes sûre que vous êtes prête à avoir un bébé? Bin, je sais pas, du coup.
  • Le vaccin contre la grippe, c’est sûr, y a le problème des enfants autistes, mais normalement c’est bon. Parfait, je suis rassurée.

Elle avait une petite règle qui tourne pour déterminer la date de l’accouchement. Mais elle y est jamais arrivée. Elle a commencé par m’indiquer une date au mois de mars (ça va faire un peu short), puis au mois d’octobre (JE SUIS PAS UN ELEPHANT). Notez que je suis pas bien sûre moi-même étant donné que la gestation britonne est pas la même que la gestation française (M’aurais étonné, tiens: 40 semaines et pas 41, c’est comme les petits pois qui cuisent moins longtemps, voyez?). Mais enfin d’après mes calculs, ça devrait être le 20 juillet, pas le 28 mars ou le 5 octobre, normalement.

Comme j’avais mis que pour l’accouchement,  j’aurais peut-être besoin d’un médecin francophone (des fois qu’il y en aurait un dans les parages mais bon, je me fais pas trop d’illusions), elle nous a  précisé que comme Dawling était italien et moi espagnole, c’est bon, y aura pas de problème avec le bébé, parce que, des fois les mélanges, c’est pas bon.

.

Même moi, à côté d’elle, j’étais UBER concentrée et pleines de neurones.

Il parait que c’est parce qu’elle est pas de l’hôpital, parce que les VRAIES sages-femmes ne consultent pas le samedi (ça tombe bien, MOI NON PLUS). J’espère que les vraies sages-femmes révisent mieux leurs fiches en général, parce que sinon, on va rigoler, hein.